Question:
Détails qu'un candidat devrait inclure / exclure dans une lettre de présentation à un futur conseiller scolaire diplômé?
TCSGrad
2012-02-19 19:21:39 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je postule pour des études supérieures (doctorat en informatique) et j'envisage d'écrire à des professeurs dont les domaines de recherche correspondent à ce que j'ai l'intention de poursuivre, pour comprendre:

  1. Si Ils seraient à la recherche de nouveaux étudiants au cours de l'année à venir?
  2. S'ils le faisaient, seraient-ils potentiellement intéressés par mon profil (je sais que personne ne garantirait une acceptation sans que je passe par le processus de candidature), mais il serait utile de savoir s'ils ne seraient pas du tout intéressés par moi - ce qui me laisserait libre de m'inscrire à d'autres écoles dans lesquelles j'obtiens une réponse neutre / positive.

En gardant ce qui précède à l'esprit, quelle serait la meilleure façon de me présenter dans le premier courrier?

  • Quelle devrait être la salutation - je sais "Monsieur respecté" semble archaïque, mais je me demandais si "Cher professeur X" avait l'air trop informel ou pas!
  • Dois-je d'abord indiquer mes informations d'identification (détails de l'endroit où j'ai fait mes études de premier cycle / master), ou est-ce que j'énonce mon objectif en lui écrire?
  • Comment mentionner mon parcours de manière concise, sans donner trop de détails, tout en ne me «sous-estimant» pas en tant qu'étudiant potentiel?
  • Je souhaite donner un lien vers mon CV / profil hébergé sur mon site Web - dois-je intégrer le lien hypertexte ou est-il préférable d'écrire le lien en texte brut?
  • Comment terminer une telle lettre - les plus évidentes (telles que "à bientôt" ou " jusqu'à ce que nous nous revoyions ") n'étant pas tout à fait adapté dans ce cas)?

J'ai peur d'en dire trop (causant de la vexation) ou trop peu (sans réponse à ma missive). Je comprends que les professeurs ont l'habitude de voir leur boîte de réception inondée chaque année de tels courriers, dont peu obtiennent une réponse positive - ce qui n'est peut-être pas toujours dû à l'absence d'un profil intéressant, mais à la manière dont le courrier est rédigé ( De nombreux professeurs ont explicitement mentionné sur leurs sites Web qu’ils ne répondraient pas aux requêtes de type "Avez-vous un financement" générique, quelles que soient les références de l’étudiant!).

Bien que mon intérêt soit spécifique à CS, je pense que cela s'appliquerait également à d'autres domaines. En outre, je serais intéressé par les opinions des membres actuels du corps professoral (qui doivent trier ces courriers) et des anciens candidats à l'école doctorale (qui ont l'expérience d'écrire avec succès à leurs conseillers avant de postuler) ...

+1 Bonne question, largement intéressante et utile pour de nombreux étudiants potentiels. Vous avez également généré d'excellentes réponses ci-dessous.
Commentaire parallèle qui pourrait aider: au Royaume-Uni, il peut être utile de contacter des post-doctorants / chercheurs désireux d'amener les étudiants à travailler sur des projets, pour vous présenter des professeurs capables de superviser. J'ai eu du succès de cette façon. Il est beaucoup plus facile d'attirer l'attention du prof si un collègue de confiance vous présente.
Quatre réponses:
#1
+24
user107
2012-02-19 21:02:19 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai une liste de choses que vous devriez faire de la part de mes aînés (certains pourraient ne pas être d'accord):

  1. Essayez de ne pas vous vendre trop. Il y a une ligne fine entre énoncer des faits sur vous-même et se vanter. Restez du premier côté.
  2. Essayez de ne pas mentionner les choses et laissez-les brusquement ou incomplètement. Par exemple, ne dites pas "J'ai participé à un projet à l'Université de X où nous avons étudié le traitement du cancer." (C'est ça). Qu'est-ce que tu as fait? Où cela a-t-il conduit? Quel est le statut maintenant? C'est le nœud de l'information et malheureusement, cela est laissé de côté.
  3. Avoir une question ou un commentaire intéressant dans l'e-mail. Il ne suffit pas de dire simplement que vous avez lu un article ou assisté à son discours. Des milliards d'autres étudiants affirmeront la même chose. Qu'est-ce qui vous a fait aimer? Pourquoi était-ce pertinent pour vous? Remarque: étonnamment, de nombreux professeurs auxquels j'ai envoyé un courrier ont été intéressés par comment je suis tombé sur son article.
  4. Jamais posez des questions directes auxquelles le professeur n'aimerait pas répondre (au moins dans le premier courrier). Lui demander son statut de financement n'est pas la meilleure idée dès le premier courrier. Cela est vrai pour de nombreuses raisons: d'une part, la plupart des profs n'aimeraient pas vous dire de tels détails sans que vous prouviez que vous en valez la peine (pourquoi le feraient-ils?). Deuxièmement, vos intentions s'obscurcissent. Êtes-vous vraiment intéressé par le professeur (& ses recherches) ou par son argent? Si ses recherches étaient intéressantes mais qu'il ne pouvait pas vous financer pendant X ans, iriez-vous quand même?
  5. Si ce n'était pas évident, n'effectuez pas de publipostage en masse.
  6. Soyez honnête sur ce que vous dites. Cela n'inclut aucune exagération.
  7. Soyez bref. Personne n'aime lire un milliard de lignes pour savoir qui vous êtes.
  8. Mettez l'accent sur votre travail et sur ce qui vous différencie des autres plutôt que sur vos notes et vos scores. Les notes et les scores (GRE / AGRE) sont des bonus (ou des deal breakers) mais ils sont secondaires.
Très belle liste de suggestions. Les choses à ne pas faire sont souvent aussi importantes que les choses à faire - sinon plus!
Apprenez le sexe et l'orthographe correcte du nom de votre conseiller potentiel. Tout le monde dans un domaine dominé par les hommes n'est pas masculin, pas tout le monde dont le prénom se termine par -a est une femme.
#2
+16
aeismail
2012-02-19 20:45:15 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Voici un autre exemple où l'internationalisation des programmes rend une réponse plus difficile. Si le programme en question est aux États-Unis, par exemple, vous ne devriez probablement jamais contacter directement le professeur que après votre admission dans le programme en question. Étant donné que les décisions d'admission sont gérées de manière centralisée, ce n'est qu'une perte de temps.

Pour les professeurs étrangers, cependant, je pense que vous devez à nouveau faire preuve de prudence avant de prendre contact, et aussi garder les attentes basses. Par exemple, je suis dans le rôle de professeur adjoint / agrégé que Charles mentionne dans sa réponse. Cependant, je ne prendrai probablement pas le temps de répondre à une demande de postes dans mon groupe à moins que je pense qu’un candidat est un jumelage exceptionnel, et que je considérerais activement pour le groupe si je avait une ouverture disponible. Sinon, je ne réponds pas, simplement parce que cela prend trop de temps.

Pour répondre à la question de la salutation, j'utiliserais absolument "Cher professeur X", ou quelque autre salutation qui comprend le nom de la personne à qui vous vous adressez. Sinon, il ne semble pas que vous fassiez autre chose que d'envoyer une explosion d'e-mails à un tas d'adresses e-mail - un autre geste qui garantit presque que votre e-mail sera consigné dans la pile "ignorer".

+1 pour la faible attente. Nous recevons beaucoup de demandes de ce type, il n'est donc pas possible de les traiter toutes.
Bien que cela puisse être le cas, les étudiants doivent faire attention à ne pas généraliser à d'autres domaines. Dans de nombreux départements, il est presque indispensable de contacter le professeur à l'avance. Les décisions d'admission dans de nombreuses disciplines sont fortement motivées par le corps professoral qui s'intéresse à des étudiants spécifiques. Pour le meilleur ou pour le pire, c'est votre travail, en tant que candidat, de susciter cet intérêt.
Heureux si vous pouvez faire un suivi: [Pourquoi n'est-il pas sage de contacter directement le professeur avant d'être admis à un programme aux États-Unis?] (Http://academia.stackexchange.com/q/54499/14341)
#3
+15
Sylvain Peyronnet
2012-02-19 21:28:41 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En tant que conseiller en TCS, je ne veux pas de nouveaux étudiants , je veux travailler / conseiller quelqu'un qui est à mon avis très prometteur .

  • Tout d'abord, l'e-mail doit être concis (pas forcément court, mais concis): soyez respectueux, ne demandez pas brusquement si la personne a besoin d'élèves. Présentez-vous sous peu: "Je suis XXXX, j'étudie actuellement YYY à l'université ZZZZ"
  • Ensuite, présentez votre intérêt pour le travail, et plus encore, montrez que vous êtes conscient du travail de la personne que vous ciblez: "cette année , Je me suis renseigné sur le problème de trouver un algorithme de complexité XXX pour résoudre YYY. Au cours de ce processus, j'ai analysé en détail la méthode pour trouver une borne inférieure que vous présentez dans l'article ZZZ "
  • Demandez un brève discussion scientifique, vous pouvez soit demander des éclaircissements sur la limite inférieure susmentionnée, soit mentionner explicitement que vous avez des idées sur le problème, ou que vous avez besoin de conseils pour en savoir plus sur le problème. Quoi qu'il en soit, assurez-vous d'avoir travaillé dur avant de venir à la réunion. Si vous ne pouvez pas vous permettre le voyage (trop loin, trop cher, etc.), demandez gentiment si vous pouvez poser quelques questions scientifiques dans un autre courrier.
  • Une fois que vous êtes connu de la personne, tout est plus facile . Ensuite, vous pouvez poser des questions sur votre avenir.

Il s'agit de vous faire connaître pour quelque chose de différent de la demande d'emploi. Par exemple, vous ciblez TCS, si vous êtes connu sur TCS.SE, il sera plus facile d'avoir des conseils / conseils de chercheurs TCS qui sont également sur TCS.SE.

Concernant certains des points que vous mentionnez , n'hésitez pas à joindre un CV à votre mail ou (mieux) un lien vers votre page d'accueil (sérieuse).

+1 pour "La chose est de se faire connaître pour quelque chose de différent de la demande d'emploi." - C'est le même conseil que je donne aux doctorants entrants pour trouver un conseiller: devenez d'abord collègue, demandez un soutien administratif ensuite, et demandez de l'argent en dernier.
#4
+14
user102
2012-02-19 20:07:14 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Mon expérience personnelle repose davantage sur une candidature postdoctorale que sur une candidature au doctorat, mais voici mes réponses à vos questions:

  1. Salutations: Je pense que "Cher professeur X" est l'habituel salutation, bien que si la personne utilise un titre différent sur son site Web, il est préférable d'utiliser celui-ci.

  2. Je commencerais par le but de l'écriture, et plus particulièrement, avec un contexte "personnel", afin de clarifier qu'il ne s'agit pas d'une sorte d'email générique. Par exemple: "Cher Professeur X., j'ai lu avec beaucoup d'intérêt vos articles Y et Z, (ou j'ai assisté à votre conférence invitée à cette conférence, etc.), et je serais très intéressé à postuler pour un doctorat sous votre supervision. En effet , Je crois que l'idée que vous avez développée est ... (très bonne) et recoupe fortement mes propres intérêts de recherche. " À ce stade, vous pouvez commencer à mettre vos informations d'identification, et à mettre l'accent sur les points les plus pertinents.

  3. Pour être concis, j'insisterais sur les points qui vous différencient potentiellement des autres candidats. Par exemple, si vous avez un MSc régulier en CS (c'est-à-dire pas d'un haut Ivy Uni), alors mentionnez-le simplement, car ce ne sera pas le "argument de vente", car à peu près tous les autres candidats à un doctorat ont quelque chose d'équivalent .

  4. Pour votre CV, s'il est assez léger (c'est-à-dire moins de 1 Mo), je l'inclurais en fait dans le mail. Et je mettrais aussi le lien en texte brut (car personnellement, j'aime savoir sur quel type de lien je clique :)).

  5. Je termine généralement mes e-mails avec quelque chose du genre "Je suis à votre disposition pour toute information complémentaire dont vous pourriez avoir besoin. Meilleures salutations".

De plus, à titre de conseil général, je contacterais l'Asst./Assoc. Professeurs plutôt que directement le professeur responsable, au moins pour une question informelle.

Charles: Les abréviations correctes pour assistant et associé sont Asst. et Assoc., respectivement. Nous fronçons les sourcils sur l'utilisation du choix que vous avez listé pour des raisons plutôt évidentes.
@aeismail Fixe, merci de l'avoir signalé :)


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...