Question:
L'étrange cas de la disparition des fonds
Dimitrie
2018-02-05 21:14:53 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis un chercheur débutant Marie Curie dans un projet financé par H2020 (réseau de formation précoce, pour ceux qui connaissent la terminologie), qui est réparti entre plusieurs universités en Europe (y compris là où je suis maintenant, Londres / snark). J'approche la fin de mon contrat.

Ce projet est, selon les chiffres publiés, plutôt généreusement financé (4 millions d'euros au total). Rien que dans les «Coûts de recherche, de mise en réseau et de formation», il y a environ 200 000 € pour trois chercheurs pendant trois ans (cela revient à 1 800 / mois par chercheur!). Cela exclut les coûts salariaux, les frais de gestion, etc.

Ce projet a été en proie depuis le début à un sérieux manque de transparence et de mauvaise gestion, qui s'est lentement révélé tout au long du projet.

Quelques exemples:

  • Nous, en tant que chercheurs, n'avons pas été consultés sur la formation dont nous avons besoin, et avons été "contraints" d'aller aux cours Ateliers & organisés par le consortium partenaires, qui la moitié du temps étaient inutiles (complètement hors sujet).
  • Même si nous n’assistions pas auxdits ateliers (par désespoir de travailler, dans mon cas), l’université hôte paierait toujours au partenaire organisateur des frais de «participation» fixes.
  • On m'a dit qu'il n'y avait pas de budget pour aller aux conférences, même si j'avais un article. Certains d'entre nous ont dû payer d'avance les frais de déplacement liés à notre détachement (chez nos partenaires de l'industrie).
  • On nous a dit que les détachements étaient obligatoires 8 mois, alors qu’en réalité ils étaient maximum 8 mois.
  • Mon université hôte m'a inscrit au mauvais niveau de rémunération pendant deux ans (était sous-payé - ce problème est réglé, mais cela se voit). Ils utilisent toujours le mauvais taux de conversion, au lieu du taux de la BCE (0,7 £ pour 1 €), mais apparemment, cela va être trié à la fin du contrat.

Mon énigme est simple: on vient de me dire que mon université hôte a trop dépensé et que je n'ai plus d'argent pour me rendre à une réunion importante du conseil d'administration de l'industrie où j'ai été invité en raison des recherches que je fais. loin, et censé en parler devant quelques acteurs industriels importants dans mon domaine.

J'en ai un peu marre. Je n'ai jamais vu une seule feuille Excel sur ce que l'argent a été dépensé jusqu'à présent, par qui et pour quoi. Cela nous a toujours été refusé. D'après ma propre comptabilité, j'ai dépensé jusqu'à présent quelque part dans la fourchette de 1 / 5ème de mon budget total .

J'ai peur de trop pousser sur mes superviseurs pour plus de détails, car je dois encore (rédiger et) soumettre une thèse avec eux, et peut-être obtenir un doctorat - et ils pourraient facilement être offensés.

Je pense aussi que cela devrait être "réglé" à un moment ou à un autre. J'ai travaillé auparavant dans la pratique (Architecture & Engineering) pendant 4 ans où un tel comportement aurait provoqué des problèmes et des litiges instantanés. Comment signaler / signaler une préoccupation grave / dénoncer un tel projet, dans le contexte culturel britannique plutôt sensible?

Clause de non-responsabilité: Je me rends compte que j'ai beaucoup de chance position, et la vie peut être bien pire dans la recherche universitaire d'& que je l'ai ... c'est juste que je pourrais avoir un sens de la justice trop développé ou un besoin de clarté pour mon propre bien.

Les universités britanniques font des choses étranges avec les taux de conversion.Je connais Marie Curies qui a obtenu 1,5 € -> 1 £ et d'autres 1,3 € -> 1 £ ... Cela dépend de combien d'argent votre université veut s'emparer d'elle-même, et c'est souvent une politique à l'échelle de l'université.C'est nul, c'est vrai, mais c'est * légal *.
Votre message semble mentionner beaucoup de chiffres assez précis.Je ne sais pas à quel point il serait facile pour les personnes plus proches de votre projet d'identifier les facultés ou les personnes impliquées (vous y compris), vous voudrez peut-être les modifier un peu.
De plus, en tant que Marie Courie au Royaume-Uni, vous devez généralement payer les frais universitaires à partir des salaires, là-bas, cela va au moins 6K £ / an.Souvent aussi, comme les Marie Couries ne sont pas des étudiants, mais du personnel, il y a des frais généraux pour payer les impôts, plus les «frais de personnel» de l'université, etc. Oui, c'est bien que vous vous inquiétez et que vous voulezpour vos propres conférences n'est certainement pas la norme du tout), mais je menacerais soigneusement d'appeler les fonds "disparaissant".
@nabla - bon cri.édité!(J'ai peur que ma chance d'être anonyme ait été perdue, mais en plus du ton potentiellement frustré, je maintiens ce qui est écrit là-bas et j'espère que ce sont des questions valables) ...
@AnderBiguri, vous avez raison.le titre est un peu sensationnaliste. Les parts salariales + les coûts de l'employeur sont couverts par une autre cagnotte, l'université en a encore une autre, afaik (info vague des gens du projet de l'ue à l'université).Les frais de scolarité (5k / an) proviennent du pot d'argent qui m'inquiète.
Je suppose qu'une question plus précise serait: "Comment soulever poliment cette question et demander des éclaircissements aux chefs de projet?"
@AnderBiguri lire le pluriel de Marie Curie, c'est comme entendre le son du foreur de dentiste ...
AilivtvstdCMT * *
AilikuvmjaCMT Marie Curii?
Deux réponses:
#1
+21
xLeitix
2018-02-05 22:29:15 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je ne connais pas en détail les réseaux européens de formation, mais il semble que vous ne comprenez pas vraiment certaines choses ici.

1. 200k € pour trois chercheurs pendant trois ans, ce n'est certainement pas uniquement pour vos voyages et vos consommables.

Comme vous l'avez correctement évalué, ce serait très somptueux et aucun projet européen que je n'ai jamais vu vous donne ce niveau de financement. Les réseaux européens de formation en particulier sont, pour autant que j’ai vu, généralement sous-financés en ce qui concerne les voyages, et supposons que les institutions d’accueil participent également. Supposons que les coûts sont calculés ici. ne pas voir, par exemple les frais généraux institutionnels ou les coûts d'organisation des formations.

2. Je comprends que le "manque de transparence" est décevant, mais ce n'est pas votre projet, c'est celui de votre superviseur.

Franchement, les doctorants n'ont généralement pas d'informations détaillées sur les finances des projets sur lesquels ils travaillent parce qu'ils n'en sont pas non plus formellement responsables (c'est-à-dire que vous n'êtes probablement pas officiellement responsable de la signature des dépenses).

Vos supérieurs relèvent de leur administration et de l'Union européenne, et non à toi. Ils ne vous doivent pas de fichier Excel indiquant où vont les finances du projet. Mais ne vous inquiétez pas - il y a un audit formel à la fin du projet qui examinera très attentivement où sont allés les différents fonds. S'il a été réellement mal dépensé (par opposition à des choses que vous ou les autres doctorants ne vouliez pas), des problèmes juridiques surgiront. Cependant, je suppose que ce ne sera pas le cas, car vos superviseurs sont presque certainement au courant de l'audit de fin de projet obligatoire.

3. La politique de projet est une chose.

Votre université s'est vraisemblablement engagée à vous envoyer à certaines formations lorsqu'elle s'est inscrite au réseau. Oui, ça craint qu'ils ne soient liés à votre travail, mais parfois vous devrez faire des choses pour votre projet qui ne sont pas essentielles à votre programme de recherche personnel. Dans un réseau de formation, il y a quelques formations ici et là - dans un projet IP, cela aurait pu facilement représenter jusqu'à 50% de votre temps de travail. Sans connaître les détails, je suppose que vous vous plaignez à un niveau assez élevé ici.

Cela dit, votre institution a encore merdé.

Il devrait y avoir de l'argent pour vous allez à des conférences et présentez vos recherches. Si les fonds du projet ne suffisent pas à cela, ils devraient s’assurer que l’université peut cofinancer à partir d’autres sources. S'ils ne sont pas en mesure de le faire, ils n'auraient pas dû embaucher un doctorant.

D'accord avec le point 1. Ces sommes ne sont pas seulement destinées à nos voyages, elles doivent également couvrir beaucoup d'autres choses - comme les frais de scolarité de 5k / an, ce qui en soi est beaucoup ... Ce projet * est * somptueux, car ilrabais sur les frais de voyage pour que les partenaires de l'industrie assistent à ces événements - jeu équitable, mais je suppose que votre dernier point est de le clouer à la fin de la journée. En ce qui concerne la transparence - je penche vers la réponse d'@Herman-Toothrot's.Une simple mise à jour (que je demandais depuis juin dernier) sur le budget il y a quelques mois m'aurait permis de mieux planifier et d'éviter ce genre de situations.
Je ne suis qu'en partie d'accord avec le point 2, alors que le doctorant ne devrait pas trop se soucier des finances, il devrait savoir clairement ce qu'est l'allocation, combien d'argent est disponible pour les voyages, les conférences, les frais de recherche, etc., car une partie du doctoratest d'apprendre à gérer le financement.Je n'aime pas les PI qui sont trop secrets sur le financement.
Et plus loin au point 2, tout l'appel à l'autorité semble inutile et déplacé.Disons que les directeurs de projet ne "doivent" rien au doctorant.Et alors?Si le projet est financé par l'État et est exploité légitimement, ils ne devraient avoir aucun scrupule à partager ces informations, qu'elles soient ou non «dues» à quiconque.Quelles que soient les objections personnelles qu'ils pourraient avoir à le faire, elles ne sont certainement pas pertinentes.S'ils veulent être «le patron» et avoir le droit d'ordonner à leurs subalternes de faire n'importe quelle chose arbitraire qu'ils aiment sans aucun doute, ils devraient peut-être chercher un emploi de gestion dans le secteur privé.
En général, une bonne réponse, mais H2020 n’est généralement pas couplé à une participation obligatoire à des cours / conférences de la manière décrite par OP, contrairement à ce que dit votre point 3.Et H2020 est en effet assez généreux avec le financement des voyages et des consommables.Peut-être pas à hauteur de 1800 EUR / mois, mais certainement assez pour financer une conférence par an en plus des consommables typiques pour un projet coûteux.En fait, un chiffre mensuel est trompeur car les exigences varieront évidemment considérablement au cours du projet.Un total de 200 000/3 est plausible.
@KonradRudolph H2020 STREP ou projets IP non, mais les réseaux de formation tels que celui qui semble financer OP le sont souvent.Et 200k / 3 sont des facteurs plus que ce que j'ai jamais vu dans les fonds de voyage par personne dans n'importe quel projet ou réseau européen.
@xLeitix «200k / 3 sont des facteurs plus que ce que j'ai jamais vu dans les fonds de voyage par personne» - * y compris * les consommables?Je pense que vous sous-estimez leur coût;par exemple, le travail en laboratoire humide en biologie (ce que je peux évaluer; aucune idée de ce dont vous auriez besoin en architecture et en ingénierie, ou quel que soit le programme opérationnel), et cette valeur correspond à seulement 22 000 EUR / an.Pas un montant scandaleux.
#2
+17
Herman Toothrot
2018-02-05 22:15:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Ce sont des financements publics de l'UE, je ne pense pas qu'il devrait y avoir de secrets sur la manière dont l'argent a été utilisé, car à terme, les universités impliquées devront en informer l'UE. Ne vous adressez pas à la secrétaire ou au chercheur principal tant que vous n’avez pas rassemblé plus d’informations, il peut y avoir des dépenses ou des coûts légitimes dont vous ne savez pas quoi faire. serait de demander au secrétaire / auditeur en charge de la comptabilité les documents documentant la manière dont l'argent a été utilisé.

Deuxièmement , vous devez passer par ces derniers et signaler les transactions qui, selon votre connaissance, ne semblent pas correctes. Vous devez ensuite collecter des informations si ces dépenses signalées vous semblent correctes ou non, vous pouvez également contacter l'UE à ce sujet.

Troisième étape , si certaines de ces transactions ne le font pas il est logique de demander aux personnes qui ont signalé ces dépenses.

Dernière étape , si vous trouvez des écarts, vous devez en parler avec l'UE.

Merci pour la réponse sensée.J'ai demandé une mise à jour et il semble que nous allons en obtenir une.D'accord avec l'UE comme dernier recours.Je ne cherche pas à causer des dommages potentiels durables en raison d'une mauvaise communication ou d'une vengeance.Voyons comment ça se passe.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...