Question:
Comment gérer un conférencier qui ne me laisse pas utiliser mon téléphone?
SAK
2018-11-02 01:28:02 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Inspirée par une autre question où un utilisateur demande comment gérer les étudiants avec un téléphone, ma question est du point de vue opposé: quelle est la bonne réponse lorsqu'un enseignant demande à un de ranger le téléphone?

Cela m'est arrivé récemment (il y a quelques mois), et pour des raisons évidentes (ne pas vouloir interrompre le cours de la conférence, ne pas vouloir me brouiller avec le professeur, etc.), je il suffit de poser mon téléphone.

Mais pour être honnête, je ne pense pas que ce soit la bonne réponse, ou du moins je pense que ce n'est pas comme ça que ça devrait être, parce que je trouve de telles demandes inappropriées pour un certain nombre de raisons, et donc Je ne devrais pas leur céder, n'est-ce pas?


Mon raisonnement:

Tout d'abord, cela peut sembler immature, mais ce que je fais avec mon téléphone n'est pas l'affaire du conférencier. Tant que je ne dérange personne (l'audio est toujours désactivé, je ne tape jamais fort car c'est un écran tactile, et personne n'est distrait par l'écran parce que je m'assure de m'asseoir à l'arrière), cela ne devrait pas être un problème.

Deuxièmement, je trouve que de telles exigences peuvent entraver mon apprentissage. J'utilise souvent le téléphone pour rechercher des informations relatives à ce dont parle réellement le conférencier. Si un sujet dont je ne me souviens pas très bien est mentionné, une recherche rapide sur Google ou un coup d'œil de 10 secondes sur la page Wikipédia du sujet me met au courant. Ou peut-être que le manuel du cours se trouve sur mon serveur cloud et que j'ai besoin du téléphone pour accéder au livre, si je n'ai pas apporté (ou même acheté) la copie physique.

Enfin, je trouve très irrespectueux d'appeler un élève parce qu'il est au téléphone au milieu d'une conférence devant tous les autres. De telles conversations, si elles doivent avoir lieu, devraient avoir lieu en privé. Approchez-vous de moi après la conférence ou pendant la pause si vous avez un problème. Ne m'appelle pas devant toute la classe.

Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie;cette conversation a été [déplacée vers le chat] (https://chat.stackexchange.com/rooms/85395/discussion-on-question-by-sak-how-to-handle-teacher-who-doesnt-let-me-use-my-ph).
Les étudiants sont-ils autorisés à utiliser des ordinateurs portables pendant la conférence?
Je ne surveille généralement pas ce genre de choses, mais je suis toujours vraiment perplexe de savoir pourquoi des étudiants qui ne font clairement pas attention et qui font autre chose sur leur téléphone / ordinateur portable à l'arrière viennent même à ma conférence.Attention, je ne prends pas de présence.Je trouve ça bizarre.
@SashoNikolov En général, la durée d'attention des gens n'est pas faite pour des conférences de 2 heures, c'est quelque chose comme 15 à 20 minutes.Cependant, notre cerveau est intelligent, et parfois même lorsque vous n'êtes pas directement impliqué, vous enregistrez certaines de ces informations.J'ai tendance à écouter des morceaux que je sais ne pas comprendre et l'enseignement là-dessus est excellent, mais quand c'est quelque chose que je sais déjà ou que je ne peux même pas entendre le professeur, ça ne sert à rien.Il y a eu des moments où j'ai abandonné parce que l'enseignement rendait impossible l'apprentissage de la matière.Je doute que ce soit tout le monde, certaines personnes veulent vraiment passer et partir.
"Je trouve que de telles exigences peuvent entraver mon apprentissage."Regarder votre téléphone au lieu d'écouter votre instructeur peut également nuire à votre apprentissage.Vous surestimez peut-être votre capacité à effectuer plusieurs tâches à la fois. Le premier cycle typique de première année ne sait souvent pas comment apprendre efficacement.Il est dans une certaine mesure de la responsabilité de l'instructeur de vous aider à apprendre, et insister pour que vous puissiez faire avec votre téléphone tout ce que vous voulez, quand vous le souhaitez, où vous voulez est tout aussi ridicule qu'une interdiction absolue.Vous devriez peut-être parfois écouter votre instructeur.
Je sais que certains disent que les étudiants sont des adultes et devraient être autorisés à faire ce qu'ils veulent, puis à faire face aux conséquences, mais essayez de voir aussi l'autre côté.Même s'il est principalement de votre responsabilité d'apprendre, un * bon * instructeur fera un effort pour vous aider et vous guider.Si vous ignorez obstinément tout conseil "parce que ce n'est pas l'affaire de l'instructeur" ce que vous faites, cela peut être complètement démoralisant pour l'enseignant et ne profitera à personne à la fin.
@Lukali "En général, la durée d'attention des gens n'est pas faite pour des conférences de 2 heures" - en fait, c'est le cas.Cependant, les téléphones et les intérêts associés derrière eux (créateurs d'applications) imposent des délais courts et visent à attirer / détourner l'attention.Cela ressemble beaucoup aux techniques par lesquelles les entreprises encouragent la dépendance au tabac contre notre propre bien.Les gens s'assoient à travers les films Avenger;beaucoup d'entre eux durent plus de 2 heures.Je n'achète pas l'universalité de l'argument de la durée d'attention.Vous n'êtes pas intéressé par la conférence?Bien, n'assistez pas.Mais si c'est le cas, faites un effort pour vous concentrer.
@CaptainEmacs Non, ce n'est pas le cas, c'est objectivement faux.Le maximum est bien inférieur à une heure.Il existe plusieurs bonnes études à ce sujet.
@SashoNikolov Quand j'étais étudiant, j'avais beaucoup de cours dont je connaissais déjà le matériel.Parfois, la présence était obligatoire, alors je me présente pour éviter d'échouer mais je n'écoute pas, puis je réussis.Il y avait des cours où la fréquentation n'était pas obligatoire et je connaissais 95%, et j'ai reçu un B pour 1 ou 2 questions que je ne connaissais pas, et pour celles j'ai commencé à me présenter et à faire attention à moitié seulement jusqu'à ce qu'un sujet apparaissemoins familier avec, alors portez toute votre attention pendant quelques minutes.Quand j'étais professeur, j'ai dit à mes élèves que je me fichais de savoir s'ils venaient ou ce qu'ils faisaient tant qu'ils n'étaient pas perturbateurs.
@Aaron Comme je l'ai dit, la fréquentation n'est pas obligatoire dans mes cours et je ne contrôle pas ce que font les élèves.Je comprends votre point de vue, mais je trouve peu plausible que les étudiants de la dernière rangée occupés à faire quelque chose sur leur ordinateur portable le fassent tous parce qu'ils connaissent bien 95% du matériel et qu'ils sont là pour les 5% restants.Ils ne montrent certainement pas ces connaissances lorsque je pose des questions à la classe.
@KonradRudolph Vous avez peut-être raison.Mais rappelez-vous qu'il existait auparavant plusieurs «bonnes» études sur les raisons pour lesquelles le tabagisme est inoffensif.Maintenant, alors que je peux moi-même me concentrer pour écouter des blocs de 2 heures et plus, je n'insiste pas sur des blocs de 2 heures pour l'enseignement, mais 50 à 60 minutes avant les pauses devraient être faisables.Je n'achète pas que cette durée d'attention de 15 à 20 minutes (ou, semble-t-il plutôt, de 2 à 4 minutes) que nous voyons aujourd'hui soit entièrement détachée de l'utilisation mobile.En d'autres termes, je prétends qu'il s'agit d'une (anti-) habituation plutôt que de limitations physiologiques.N'oubliez pas que les films durent plus de 2 heures.
@CaptainEmacs J'espère que vous ne dites pas que les conférences exigent le même niveau de concentration qu'un film vengeur.
@user6522399 Je ne voulais pas mentionner les opéras de Wagner et ils demandent de la concentration.;-) Mais revenons au cinéma, si je vois la concentration dans les yeux du public lors d'un film avec une intrigue compliquée, oui, j'aimerais parfois voir ça en classe, oui.(Bien que, moi-même, pour la plupart, j'arrive à attirer l'attention pendant des périodes de plus en plus longues d'environ 50 à 60 minutes vers la fin de ma série de conférences; un signe - certes anecdotique - que nous parlons vraiment d'accoutumance ici).
_ "Tant que je ne dérange personne" ._ Vous dérangez votre professeur, dont le travail est de vous éduquer vous et tous les autres étudiants, et vous serez sans doute jugé sur la façon dont il le fait.Pendant que vous regardez votre téléphone, _ [vous n'écoutez pas] (https://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=95256794&t=1541599778541) _.Et si vous ne comprenez pas ce que dit le professeur, demandez au professeur, pas à Google.Je vous garantis que vous obtiendrez une meilleure réponse.
Je ne pense pas que les réponses et les votes reflètent fidèlement les attitudes des universitaires face à cette question.La moitié des personnes qui ont répondu ne semblent pas être des universitaires, et je suis sûr que la proportion d'électeurs est bien pire. Maintenant, je ne crois pas que les universitaires réels se trouveraient du côté des questionneurs ici, mais je ne pense pas qu'ils penseraient aussi fortement à la réponse actuelle la plus votée (par une marge ridicule) non plus.Cette réponse est une diatribe avec peu de contenu.Remarquez comment cela ne dit pas réellement à l'interlocuteur pourquoi il se trompe.(a continué...)
(... suite) J'ai déjà entendu de telles diatribes auparavant, mais les gens qui les ont lancés en étaient rarement fiers par la suite et les gens qui les ont entendus ne les auraient certainement pas comblés avec 300 votes positifs.Il existe d'autres réponses plus nuancées qui s'inspirent de leur expérience réelle en tant qu'universitaires.Mais ils sont quelque peu enterrés par des réponses qui ne font guère plus que de dire à l'interlocuteur leur témérité en pensant qu'ils ont le droit d'utiliser leur téléphone sans déranger les autres.(a continué...)
(... suite) Je blâme le fait que academia.SE a une faible barrière à l'entrée, car beaucoup de gens ont été à l'école, et une grande partie du contenu n'est pas spécifique au monde universitaire, mais je vais m'arrêter ici car c'estaussi ironiquement devenant un peu une diatribe.
Pour les gens qui parlent des films Avengers, il convient de souligner que beaucoup de gens ne peuvent pas non plus rester assis à travers _ eux_ sans regarder leur téléphone.À moins que ce ne soit juste les gens assis devant moi ...
Dans le doute, dites que vous êtes désolé.Si vous «vous faites prendre» à nouveau.Après le cours, allez voir votre professeur et excusez-vous pour le dérangement et la classe.Puis expliquez rapidement ce que vous faisiez si c'est pertinent.Ensuite, basez-vous sur la réaction du professeur et la raison de la perturbation, indiquez votre action la prochaine fois.Enfin, demandez une proposition alternative.
** Contexte manquant **: a) que faisiez-vous avec le téléphone?Étiez-vous en train de googler / wiki pour quelque chose en rapport avec la conférence?ou l'utiliser avec désinvolture?Était-ce nécessaire?Aurait-il pu attendre la pause?b) était-ce une conférence de 45 minutes, et dans quelle mesure?
Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de regarder votre téléphone portable pour plus d'informations sur le sujet en question.Il existe des moyens d'obtenir ces informations sans utiliser votre téléphone portable pendant les cours.** Posez des questions à votre professeur, prenez des notes sur ce que vous devez rechercher plus tard après le cours, apportez votre manuel en classe et parcourez-le. ** Si vous regardez honnêtement des informations supplémentaires au téléphone pendant les cours, alors je ne le fais pas.t pense que tu devrais te sentir mal.N'oubliez pas que vous (ou quelqu'un d'autre) payez beaucoup d'argent pour vos études pour le matériel que vous obtenez ** en classe **.Assurez-vous que chaque centime en vaut la peine.
@bornfromanegg Ok, vous avez probablement raison, certaines personnes ne peuvent même pas regarder des films complets de nos jours sans déranger les autres en jouant avec leur téléphone ;-) Je supprimerai mon commentaire dans un jour ou deux.Pourtant, je n'achète pas la durée d'attention de 15 à 20 minutes.Et, même si c'était le cas, la lecture sur le mobile est la mauvaise réaction car elle nécessite un changement de contexte qui épuise l'énergie mentale;donc cela a précisément le mauvais effet.Ensuite, il vaut mieux regarder le plafond et décompresser / méditer.
@CaptainEmacs Je ne vous suggère pas du tout de supprimer votre commentaire.Mon commentaire était ironique autant que n'importe quoi.Mais je pense que les conférences nécessitent beaucoup plus de concentration qu'un film, comme cela a déjà été souligné.
Ce que j'ai appris à l'université, c'est que cela fait partie de votre travail en tant qu'étudiant d'aider à contribuer à la classe.Si je suis le meilleur de ma classe et que je comprends parfaitement le matériel, ce n'est pas mon travail de vérifier - c'est mon travail de trouver les étudiants les moins performants et de les aider.Mon attitude et mon comportement en classe (faire attention par rapport à mon téléphone) affectent les élèves autour de moi et peuvent les encourager à faire mieux en classe, ou peuvent envoyer le message que cette classe n'a pas d'importance et qu'ils ne devraient pas s'en soucier.J'ai une responsabilité envers ma communauté que je devrais m'efforcer de respecter.
Aimez-vous quand les gens regardent leur téléphone et ne font pas attention à vous lorsque vous pensez que quelque chose est important à leur dire?Non?Eh bien, ne le faites pas à d'autres personnes alors.La «règle d'or» est un assez bon point de départ pour la plupart de ces types de problèmes.
Est-ce dans une région où vous payez pour l'université?Cela fait toute la différence quant à savoir si vous devriez penser comme un client (ce que vous faites certainement;) ou un étudiant;)
Utilisez votre téléphone.Prenez le contrôle de votre apprentissage.Ignorez les conférences qui ne sont pas utiles.Source - double diplôme math / physique, maîtrise CS ML, maintenant 200K +, faisant toujours ce que je veux et sautant des réunions qui ne sont pas utiles ... Le nombre de votes négatifs illustre certains des problèmes avec le milieu universitaire.Fwiw, il y avait un professeur en particulier qui n'a pas apprécié que je saute ses conférences.J'aurais le meilleur rendement aux tests, il me donnerait des F et des D.J'en ai parlé avec le doyen pour le comparer à un étudiant A.J'aurais dû obtenir un A, mais finir avec un C. Revenir en arrière, ferait exactement la même chose.
@SwimBikeRun Bien sûr, la participation ne doit pas déterminer si vous obtenez un C ou un A. Si vous sautez des cours, c'est votre affaire.Je ne vois pas pourquoi c'est un problème avec le milieu universitaire plutôt qu'avec un professeur déraisonnable (vous pourriez avoir des gestionnaires tout aussi déraisonnables dans l'industrie - sur le lieu de travail. SE s'en porte garant).Si vous êtes si chanceux de pouvoir choisir votre style de travail et que cela fonctionne, c'est parfait pour vous - mais c'est une erreur courante de personnes talentueuses et disciplinées de supposer que tout le monde autour d'eux a le même degré (et les mêmes expressions) de talent et de discipline..
Vous devez indiquer comment vous utilisez votre téléphone pendant la conférence ou le cours.
Seize réponses:
#1
+369
StephenG
2018-11-02 10:40:17 UTC
view on stackexchange narkive permalink

cela peut sembler immature

Et c'est le cas.

Vous agissez comme si vous aviez le droit de Faites ce que vous voulez. Vous ne le faites pas!

C'est une session d'enseignement dans un bâtiment détenu et géré par autres personnes et ils définissent les règles et délèguent l'autorité.

Vous avez deux choix légitimes (1) obéir aux règles et à l'autorité ou (2) partir.

Si vous voulez protester contre la règle, contactez votre syndicat étudiant (un canal légitime pour plaintes). Vous pouvez ainsi transmettre votre opinion. Cependant, la décision appartient toujours aux personnes en position d'autorité, et vous devrez finalement accepter ce fait.

Notez également que les personnes qui prennent cette décision sont des enseignants expérimentés et les étudiants eux-mêmes . Tu n'es pas. Respectez leur expérience.

Il y a une autre raison importante:

Vous êtes là pour apprendre. Vous devriez être attentif et écouter. Vous devrez peut-être poser des questions et vous pourriez manquer quelque chose si vous ne le faites pas.

Je regarde une émission de conduite où les mauvais conducteurs sont éduqués et il est étonnant de voir combien de mauvais conducteurs ont mis transmettre toutes sortes de rationalisations élaborées pour l'utilisation d'un téléphone au volant. Les gens sont simplement accro à leur téléphone. Apprenez à vous en passer. Si vous ne pouvez pas assister à une conférence sans votre téléphone, cela n'est pas de bon augure lorsque vous rencontrez le monde réel.

Notez que si vous étiez mon employé et que vous avez commencé à regarder votre téléphone lorsque je présentais un rapport lors d'une réunion, vous seriez sur le point d'être renvoyé.

Le droit que vous pensez devoir utiliser un téléphone lorsque vous le souhaitez n'existe pas .

Respectez les règles que d'autres personnes établissent lors de l'utilisation de leurs ressources.

C'est aussi simple que cela.

Enfin, je trouve très irrespectueux d'appeler un élève parce qu'il sur un téléphone au milieu d'une conférence devant tous les autres

Vous vivez maintenant le monde réel. Celui où les gens vous appellent en face et en public pour vos erreurs.

Habituez-vous à cela. C'est la différence entre un adulte et un enfant. Tout cela fait partie de l'apprentissage.

À quel point étiez-vous irrespectueux en ignorant l'enseignant? Avez-vous pensé à cela?

Immature est le bon mot.

Modifier: à propos de ceci et des commentaires similaires:

Il y a trop de commentaires à adresser individuellement et c'est autant d'efforts que je suis prêt à dépenser pour cette tempête relativement petite dans une tasse de thé. Mon instinct est que cela ne rendra pas les gens qui s'opposent à mon point de vue plus heureux, mais ils méritent une sorte de réponse. Mais la vie est trop courte, c'est donc probablement tout ce que je vais faire sur le sujet.

Rappelez-vous: Accepter de ne pas être d'accord n'est pas idéal, mais c'est pratique. :-)

Une chose qui pourrait améliorer cette réponse est la reconnaissance que le PO paie l'institution pour certains services et - à moins qu'il ne dérange les autres - ce n'est pas l'institution qui possède son temps et pas leur place pour lui ordonner. L'OP ne travaille pas pour le professeur, le professeur travaille pour lui.

Ce n'est pas comme ça que ça marche (dans le monde réel :-)).

Le fantasme selon lequel "le professeur travaille pour lui" n'est pas correct. Ce qui se passe, c'est que moyennant des frais, vous êtes autorisé à accéder aux ressources (y compris les conférences) du collège / école. Mais ce n'est pas un contrat à sens unique - vous acceptez l'autorité du collège / école et ses agents et leurs règles. En règle générale, ces petits caractères donnent au conférencier beaucoup plus de pouvoir et de discrétion que vous ne le pensez.

Si les règles sont vraiment déraisonnables (par exemple, de jolies filles / garçons devant, moment où il y a des sièges, etc.), alors vous avez deux choix: les contester d'une manière légale (par exemple, contacter les autorités ou finalement engager une action en justice) ou partir .

Maintenant, l'une des règles les plus élémentaires est que vous faites attention . C'est pas compliqué. Ce n'est ni étrange. Ce n'est pas une violation de vos droits humains. C'est une partie implicite (éventuellement explicite) de votre contrat avec l'école. C'est la seule chose que vous devez faire lors d'une conférence au-delà de ces autres choses de bon sens: ne pas déranger les autres, s'habiller, ne pas manger, ne pas boire, ne pas parler - et ainsi de suite.

Et, oui, cela peut déranger d'autres personnes lorsque vous commencez à utiliser votre téléphone pour envoyer des SMS ou quoi que ce soit.

OP vient de dire qu'il a posé le téléphone lorsque l'enseignant a demandé

C'est bien, mais le problème est qu'ils n'auraient pas dû utiliser le téléphone en premier lieu . Le PO ne comprend pas cela ou la question n'aurait pas été posée ici.

J'ai expliqué que le PO doit contacter les autorités via les canaux appropriés. C'est tout ce qu'il y a à faire.

Beaucoup de gens semblent contrariés par mon message. Bien. Ils ont le droit d'être bouleversés si c'est ce qu'ils ressentent. Si c'était une consolation quand j'étais jeune étudiant, je pensais aussi que chaque règle, restriction et loi visait personnellement à supprimer mes droits. La maturité (l'expérience) vous apprend que ce n'est pas si noir et blanc. Certaines règles sont nécessaires.

Le désagrément n'est pas la même chose que la privation d'un droit.

Je suis heureux d'encourager les personnes qui ne sont pas d'accord à le dire, mais si vous voulez du changement, souvenez-vous de trois choses:

  • Je ne peux pas changer les choses. Vous devez exercer une activité politique légale normale pour essayer et obtenir les modifications que vous souhaitez. Dans une activité politique normale, vous n'obtenez pas toujours ce que vous voulez. Alors contactez vos syndicats étudiants, lancez une pétition, présentez une argumentation logique aux autorités. Mais soyez prêt à ne pas gagner, car cela arrive. Ne commencez jamais une bataille que vous n'êtes pas prêt à perdre.

  • Vous pouvez obtenir plus avec une carotte et un bâton qu'avec un bâton. Expliquez de façon logique pourquoi l'utilisation d'un téléphone profiterait à l'université et au professeur ainsi qu'à l'étudiant et vous irez bien plus loin que de parler de droits que vous n'avez pas réellement. Ce genre d'approche paraîtra très naïf aux autorités.

  • Il y a de meilleures batailles pour vos énergies que le droit de jouer avec votre téléphone pendant les conférences. Mettez cette vigueur de jeunesse dans quelque chose de plus utile au reste du monde, s'il vous plaît.

Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie;cette conversation a été [déplacée vers le chat] (https://chat.stackexchange.com/rooms/85335/discussion-on-answer-by-stepheng-how-to-handle-teacher-who-doesnt-let-me-utilise mon).
Je ne comprends pas pourquoi cette réponse a reçu autant de votes positifs.Je trouve sincèrement qu'il manque de bons arguments, et le PO semble plus axé sur le fait de se présenter comme une sorte de smartass énervé et omniscient, que d'essayer réellement de faire un argument convaincant.
@SAK Je pense que Stephen a donné une image très claire de la situation et comment l'évaluer.À en juger par d'autres commentaires que vous avez faits ici et dans d'autres réponses, il semble que vous vous attendiez à sauter dans une chambre d'écho.Ce n'est pas le cas.Et pour répondre à votre vérification, un système de règles est nécessaire pour chaque institution.Avoir des règles et des autorités n'implique en aucun cas le fascisme.
J'avais un prof dans les années 80 qui obligeait les étudiants à ranger les journaux.Il a dit qu'il était impoli de montrer un tel mépris pour la conférence, que cela dérange ou non d'autres étudiants.Je suis d'accord avec lui et avec cette réponse à 100%.Si vous ne voulez pas faire attention, pourquoi gaspillez-vous de l'espace en classe?
@SAK Les arguments sont très convaincants si vous avez déjà pensé aux choses du point de vue des conférenciers.Il est extrêmement décourageant que votre public commence à faire autre chose.Je suppose qu'à un moment donné, vous devrez (ou avez déjà) donné une présentation.Je sais que les gens se sentent encore mal à l'aise avec les présentations après des années à les faire.Si vous vous rendez compte de cela, alors l'argument "écouter ou laisser" est plutôt convaincant.
#2
+80
Buffy
2018-11-02 01:41:34 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a une dimension que vous ne considérez pas. Bien que cela puisse être bénin si une personne fait quelque chose, cela peut être moins bien si tout le monde le fait. D'autres pourraient ne pas être aussi doués pour désactiver les sonneries, etc. D'autres pourraient simplement décider de jouer à des jeux ou de discuter avec des amis. Il est difficile de laisser cela se produire et de s'assurer que cela ne perturbe pas.

La raison de la politique, je suppose, est que l'instructeur veut que vous vous concentriez sur ce qui se passe dans la classe - exclusivement. Même dix secondes plus tard, vous risquez de manquer quelque chose d'important.

Mais, je vous suggère également de ne pas vous battre avec votre professeur ("manipuler le professeur"). Ce n'est pas un combat qui en vaut la peine si vous êtes si susceptible de le perdre. En général, de telles règles, qui peuvent vous sembler déraisonnables, sont mises en place pour des raisons pédagogiques valables. Il y a des compromis, bien sûr, mais ils préfèrent généralement y prêter attention.

Il existe d'autres moyens d'être un apprenant efficace qui ne nécessite pas d'électronique. Ils sont utilisés depuis des millénaires.

J'ai écrit sur les stratégies d'apprentissage efficaces en classe qui ne nécessitent que des fiches et un stylo / crayon chez éducateurs CS ainsi que dans d'autres réponses sur ce site.

Les commentaires ne sont pas destinés à une discussion approfondie;cette conversation a été [déplacée vers le chat] (https://chat.stackexchange.com/rooms/85412/discussion-on-answer-by-buffy-how-to-handle-teacher-who-doesnt-let-me-use-my-ph).
Ouais, punis tout le monde pour les actes égoïstes de certains
«Bien que cela puisse être bénin si une personne fait quelque chose, ce sera peut-être moins bien si tout le monde le fait.» - cela ressemble beaucoup à une erreur logique appelée pente glissante.
D'accord avec vos deux premiers paragraphes, en désaccord avec votre troisième.Sur un problème _valide_, les étudiants ne devraient pas être découragés de lutter.C'est juste qu'OP a tort de s'attendre à pouvoir utiliser un téléphone pendant les cours.
@TomášZato: Une pente glissante n'est pas toujours une erreur.Par exemple, si vous marchez sur le bord d'une pente glissante littérale, vous êtes obligé de dévaler cette pente ...
@TomášZato: Moins de pente glissante, plus [impératif catégorique] (https://en.wikipedia.org/wiki/Categorical_imperative).De nombreuses règles existent non pas parce qu’une seule violation est problématique en soi, mais à cause des problèmes qu’elle causerait si tout le monde le faisait.Voir vos propres actions à travers le prisme de "ce que serait la société si tout le monde agissait de la même manière" est utile;si cela ne fonctionne pas quand beaucoup de gens le font, dire que c'est normal pour vous de le faire, mais personne d'autre, est fondamentalement égoïste.
De plus, il y a le fait qu'il n'est pas juste pour la classe de permettre à une personne de faire quelque chose et de dire que les autres ne peuvent pas (ce que le message original implique en le justifiant en étant au fond de la salle).Pour quelqu'un qui pleure à cause de l'injustice, c'est un trou flagrant.
@ShadowRanger Si tout le monde décidait de faire quoi que ce soit à la fois, ce serait un problème - ce que vous supposez clairement avec l'utilisation du téléphone ici.Si une seule personne vérifie son téléphone, je ne vois pas vraiment comment cela affecte toute la classe.Même si nous devrions un instant convenir que c'est une mauvaise chose, que personne n'a réussi à prouver sans invoquer l'idée que tout le monde le fasse à la fois, il est toujours clair que le professeur perturber toute la classe pour en commenter c'est punir tout le monde pour un seull'action de l'élève.Ce qui, à mes yeux, en ferait le plus distrayant à ce moment-là.
Par curiosité, les élèves sont-ils autorisés à utiliser leur téléphone pour enregistrer une leçon afin qu'elle puisse être lue plus tard?Ou utiliser leur téléphone à des fins médicales, comme l'application Loupe lorsque l'impression est trop petite pour qu'ils puissent le lire dans un document?
#3
+78
Captain Emacs
2018-11-02 06:30:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

C'est vrai: c'est votre affaire ce que vous faites avec votre téléphone. Jusque-là: des étudiants parlaient au téléphone pendant qu'ils étaient en classe. Maintenant, c'est devenu l'affaire des autres étudiants. Et donc, mes affaires. Une fois que j'en ai fait mon entreprise, vous pouvez être assuré que parler au téléphone dans ma classe s'est arrêté pour de bon.

D'accord, vous dites que vous ne faites pas de bruit en classe. C'est suffisant. Maintenant, il y a cette proportion d'étudiants qui jouent silencieusement avec le téléphone et puis, tout à coup, ils commencent à poser des questions sur les tests, les examens et d'autres problèmes importants pour lesquels l'explication détaillée vient d'être donnée. De toute évidence, leur subconscient a repris les paroles des conférenciers, mais pas le détail pour lequel une attention consciente est requise. C'était absorbé par tout ce qu'ils faisaient au téléphone. Ainsi, pour le bénéfice des étudiants qui ont priorisé leur activité téléphonique, et au détriment et la perte de temps des étudiants qui ne l'ont pas fait, le professeur doit à nouveau expliquer les mêmes choses.

Notez que le professeur ne peut pas se contenter de dire: "faites attention au lieu de jouer au téléphone", car peut-être à cette occasion particulière, il s'avérerait que l'accusation pourrait être totalement injuste pour l'étudiant: en fait , quelque chose d'autre aurait pu retenir l'attention des élèves - leur mère malade, devoir déménager ou comment ne pas se faire virer de leur travail de nuit. Mais, franchement, chaque fois qu'un étudiant pose des questions sur quelque chose qui a été expliqué il y a à peine une minute (pour être clair, pas des clarifications d'un concept difficile, mais la répétition de simples détails), mon premier soupçon de ce qui a causé cette question à répétition tomberait sur leur petit "livre de prières du diable" qu'ils ont consulté il y a un peu moins d'une minute.

Je ne suis pas toujours convaincu que, dans l'air du temps, les étudiants, bien qu'ils soient légalement adultes, sont pleinement matures. Cependant, je suis d'avis que si vous traitez les gens comme des adultes, ils commenceront généralement à se comporter comme des adultes et, en fait, l'utilisation du téléphone semble diminuer au cours de mes cours. Mais tout le monde n'a pas cette patience: par conséquent, je ne blâme pas vraiment les autres profs de vouloir éradiquer cette mauvaise habitude dès le départ.

Parce que tous les profs décents auront exactement un intérêt en classe: éduquer vous aussi bien qu’ils le peuvent et savent. Et, s'ils pensent que le téléphone perturbe votre apprentissage (et peut-être celui de vos collègues), la bonne réponse à cela est d'accepter qu'ils ont les meilleures intentions et de leur donner le bénéfice du doute qu'ils savent ce qu'ils demandent. pour: et mettez de côté le "livre de prières du diable" - il y aura plus qu'assez de temps pour les masses noires adorant l'interbête après les cours.

Je ne suis honnêtement pas convaincu que quelqu'un soit pleinement mature par son seul âge.J'ai vu des jeunes de quarante ans s'ignorer et essayer de m'obliger à répéter ce que l'autre a dit pour qu'ils puissent «l'entendre», et m'accuser de manque de respect quand je ne le ferais pas.J'ai connu des enfants de huit ans pour se trier rapidement et efficacement si plusieurs sont blessés et présenter les pires blessures pour une attention immédiate.L'âge est un indicateur de très peu, sauf à quel point vous êtes proche de la défaillance totale d'un organe, et même là, il n'est pas fiable.
J'aurais voté pour, sauf pour des phrases comme «livre de prières du diable» et «masses noires adorant l'interbête».Même s'ils sont censés être drôles (ils ne le sont pas), ils ne font que distraire du sujet et montrer la technophobie, ce qui ne justifie pas que votre réponse soit de bonne foi.
@GreySage J'utilise beaucoup Internet, et oui, j'avais ici une intention légèrement humoristique, mais aussi réfléchie.Le terme «livre de prières du diable» avait autrefois été utilisé pour jouer aux cartes, et l'un des problèmes est sa distraction par rapport à d'autres choses plus urgentes / importantes.Internet n'est plus un outil technologique neutre.Certains de ses acteurs cherchent désormais activement à absorber non pas votre âme, mais votre attention.L'attention est actuellement un bien immobilier des plus précieux - et le conférencier et les sociétés Internet se font concurrence pour cela.Je pense que l'analogie avec le «diable» n'est pas entièrement injustifiée.
@GreySage Je ne suis pas sûr que la technophobie soit le bon terme.Cela insinue que la technologie doit en quelque sorte être protégée de nous, les arriérés, qui la défient et la menacent.Eh bien, vous ne pouvez pas savoir que je suis une personne fortement technologique, et plusieurs fois parmi les premiers à utiliser de nouveaux outils et gadgets.Mais je suis aussi parfaitement conscient de son attrait.Nous devrions être maîtres de la technologie et non ses esclaves.Et franchement, trop de fois, nous (et je m'inclus moi-même), nous laissons tenter de faire les choses non pas parce qu'elles ont du sens, élargir nos connaissances ou nous faire avancer, mais parce que ...
... les possibilités technologiques façonnent ce que nous visons finalement à faire, même s'il existe des moyens plus simples et plus efficaces de le faire.C'est presque comme l'outil déterminant ce qui doit être fait plutôt que l'inverse.Quiconque a déjà utilisé un formulaire qui ne permettait pas de saisir les données précises que vous voudriez réellement saisir, mais ne vous a pas laissé avancer sans le faire, en aura fait l'expérience d'une forme particulièrement maladroite.Ou, lorsque les gens ont du mal à formater correctement un graphique où quelques traits sur le tableau / papier seraient parfaitement clairs et suffisants pour la tâche à accomplir.
@NicHartley Vous avez tout à fait raison.J'ai pris la maturité par âge légal comme un moyen en conserve de déterminer l'attitude.Mais bien sûr, c'est tout à fait personnel.
#4
+51
Allure
2018-11-02 04:34:55 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Rangez votre téléphone (ou quittez la salle de classe) et parlez ensuite au professeur si vous n'êtes toujours pas satisfait.

Examinons les raisons pour lesquelles vous pensez que c'est inapproprié:

Tout d'abord, cela peut sembler immature, mais ce que je fais avec mon téléphone ne relève pas de l'enseignant. Tant que je ne dérange personne (l'audio est toujours désactivé, je ne tape jamais fort parce que c'est un écran tactile, et personne n'est distrait par l'écran parce que je m'assure de m'asseoir à l'arrière), cela ne devrait pas être un problème.

Supposons que vous avez effectivement raison sur tout cela et que vous n'enfreignez aucune règle. Dans ce cas, vous avez le droit de faire attention à votre téléphone plutôt qu'au professeur. Mais cela n'en fait pas une chose sage à faire. Il est impoli de ne pas faire attention lorsque quelqu'un vous parle, et si vous regardez votre téléphone, vous devez vous attendre à ce que votre professeur le remarque. Vous regretterez ce que vous avez fait si un jour vous avez besoin d'une référence de sa part, vous recherchez une supervision de recherche, ou peut-être même si vous avez besoin d'un poste de doctorat / postdoc. Le monde universitaire est un petit monde, avec une très longue mémoire.

Ce n'est pas tout - les enseignants se parlent, et l'impression qu'un autre enseignant peut avoir de vous avant même que vous ne commenciez le cours. C'est particulièrement le cas si vous vous retrouvez dans un différend formel pour savoir si vous avez le droit d'utiliser votre téléphone en classe.

Deuxièmement, je trouve que de telles exigences peuvent entraver mon apprentissage. J'utilise souvent le téléphone pour rechercher des informations relatives à ce dont parle réellement l'enseignant. Si un sujet dont je ne me souviens pas très bien est mentionné, une recherche rapide sur Google ou un coup d'œil de 10 secondes sur la page Wikipédia du sujet me met au courant. Ou peut-être que le manuel du cours est sur mon serveur cloud et que j'ai besoin du téléphone pour accéder réellement au livre, si je n'ai pas apporté (ou même acheté) la copie physique.

Cependant, en utilisant Google ou en consultant Wikipedia, vous ne suspendez pas réellement la conférence. Le professeur passera à autre chose et vous ne serez pas vraiment à la hauteur, vous aurez 10 secondes de retard. Pourquoi ne pas simplement lever la main et demander directement au conférencier?

Enfin, je trouve très irrespectueux d'appeler un élève parce qu'il est au téléphone au milieu d'une conférence devant tous les autres . De telles conversations, si elles doivent avoir lieu, devraient avoir lieu en privé. Approchez-vous de moi après la conférence ou pendant la pause si vous avez un problème. Ne m'appelez pas devant toute la classe.

Parlez donc au professeur en privé après le cours et faites le tri comme des adultes. Les parallèles entre vous deux sont proches. Dans les deux cas, une partie a fait quelque chose que l'autre partie désapprouve. Ce sont simplement les méthodes que vous utilisez pour résoudre le différend. Vous n'approuvez pas les méthodes du professeur, alors utilisez votre propre méthode et parlez-lui en privé.

+1 pour les suggestions d'alternatives.En plus de lever la main, si vous sentez que vous avez vraiment besoin d'utiliser la technologie pour résoudre votre problème, pourquoi ne pas simplement l'écrire et le rechercher plus tard?Je me sens comme un vieux dicton brumeux "c'est comme ça que je l'ai fait en tant que premier cycle", mais je n'ai terminé mon premier cycle il y a 5 ans!
Certains commentaires supprimés.Veuillez garder le ton de tous les commentaires civils.
#5
+35
Sean English
2018-11-03 09:16:17 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a beaucoup de bonnes réponses, mais je voulais ajouter quelques points que je n'ai pas vus ailleurs.

Personnellement, quand j'enseigne, je trouve extrêmement important de pouvoir juger à quel point ma classe suit afin que je puisse changer mon rythme en fonction des besoins de mon élève. Il y a plusieurs façons dont j'essaie de faire cela, mais la meilleure façon que je connaisse est de juger en fonction du visage de mes élèves. Si vous êtes au téléphone, je ne peux pas avoir une idée de la qualité de votre suivi. En ce sens, votre choix d'être sur votre téléphone rend en fait mon travail plus difficile, donc même si vous ne dérangez pas les autres élèves, vous pouvez déranger l'enseignant et sa capacité à obtenir des commentaires instantanés de votre part.

De plus, je m'efforce de promouvoir une atmosphère dans laquelle les élèves posent des questions, car cela est utile non seulement pour eux, mais aussi pour d'autres élèves qui n'ont peut-être même pas remarqué qu'ils ne comprennent pas. Plus il y a d'élèves qui expriment leurs questions, plus tous les élèves en profitent. Ainsi, si vous choisissez de vous retirer de ce processus en posant des questions à google plutôt qu'à moi, vous dégradez l'environnement d'apprentissage que j'essaie de créer, ce qui nuit aux autres élèves.

De plus, vous suggérez qu'un professeur vous aborde après les cours ou pendant une pause, mais d'après mon expérience, ce n'est pas faisable. Lorsque j'appelle une pause dans ma classe, je n'ai pas vraiment de pause, mais les étudiants m'approchent généralement immédiatement pour poser des questions individuelles. Si je prends une seconde pour respirer, je ne veux certainement pas passer ce temps à courir au fond de la pièce pour avoir une conversation avec vous sur la façon dont l'utilisation de votre téléphone n'est pas propice à l'atmosphère d'apprentissage que je préconise. De même avec la fin du cours, c'est à ce moment-là que je tiens des heures de bureau, donc je n'ai pas la chance d'aller te chasser (d'autant plus que tu t'assois à l'arrière !!) quand j'ai dix élèves qui veulent me parler Ceci ou cela. Ma seule option serait de vous appeler et de vous demander de rester après les cours, ce qui à mon avis est bien pire qu'un commentaire rapide vous demandant de raccrocher.

Je ne peux pas dire si votre professeur a des raisons similaires de ne pas vous laisser utiliser votre téléphone, mais il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il s'agit en effet d'une demande appropriée. Donc, pour répondre à votre question, comme d'autres l'ont conseillé, vous devez respecter les souhaits de vos professeurs, et si vous le souhaitez, vous pouvez approcher le professeur après les cours (un bon professeur vous donnera le temps de les approcher soit immédiatement après les cours, soit pendant les heures de bureau, ce n'est donc pas déraisonnable, contrairement à ce que vous attendez d'un professeur pour vous approcher après les cours). Ne soyez pas surpris si vous ne faites pas bouger votre professeur sur la question. Si vous n'êtes pas satisfait de votre conversation avec le professeur, vous pouvez vous pencher sur les organisations de votre établissement qui vous permettent de signaler des griefs, mais encore une fois, ne soyez pas surpris si cela ne vous convient pas non plus.

+1 pour le fait que les mobiles rendent les étudiants et que leurs commentaires doivent être plus difficiles à lire pour le professeur.Le deuxième point concernant la réponse à l'attente d'être prévenu après les cours est un peu trop accommodant à mon goût (est-ce que je veux vraiment me charger de me souvenir qui, dans la deuxième rangée de la dernière, a utilisé son téléphone?), Mais dans l'ensembleune bonne réponse.
J'ajouterai, après avoir appris un peu (pas au niveau universitaire) que cela craint simplement le niveau d'une personne lorsque vous y consacrez du temps et de l'énergie et que vous êtes ignoré.C'est presque comme essayer d'avoir une conversation avec quelqu'un qui tient à vous ignorer.Je sais que ce n'est pas la même chose, mais c'est tout aussi merdique.
+1… oubliez l'étiquette et le tact, c'est tellement * incroyablement distrayant * si vos interlocuteurs n'écoutent visiblement pas.Il faut beaucoup de formation en tant qu'enseignant pour ignorer cela et ne pas en être dérangé.
@KonradRudolph Bon point.Je suis endurci à divers comportements par mon public, mais j'ai eu une fois un étudiant qui avait toujours un regard ennuyé et démotivé.Il a en fait écouté (comme vous le découvririez lorsque vous posiez des questions), mais il était totalement déconcertant de recevoir ce signal de retour trompeur.
#6
+24
Ben Trettel
2018-11-02 04:42:36 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous pensez que votre utilisation est tout à fait légitime (je vais vous donner un exemple), indiquez brièvement votre objectif au conférencier lorsqu'on lui demandera et soyez prêt à ranger le téléphone de toute façon.

Une fois, en cours école J'ai demandé à un professeur de ne pas utiliser mon téléphone en classe. Je suis malentendant et enregistre généralement les conférences sur un enregistreur vocal ou sur mon téléphone. Si je me souviens bien, j'ai dû interrompre ou démarrer l'enregistrement sur mon téléphone au milieu de la classe lorsque le professeur m'a parlé. Sinon, je n'utilise jamais mon téléphone en classe, et je préfère généralement un enregistreur vocal car son objectif est plus évident.

J'ai dit quelque chose comme "Désolé, je suis malentendant et j'ai dû activer mon audio enregistreur." Le professeur était aimable et aurait pu être un peu embarrassé. Il n'y a pas eu de problème à partir de ce moment-là. En fait, j'ai recommandé la classe et le professeur à de nombreuses personnes depuis.

Si votre objectif n'est pas aussi clairement valable (par exemple, jouer à un jeu, etc.), je rangerais simplement le téléphone . Dans mon exemple, le but de l'utilisation du téléphone était de mieux comprendre le conférencier et de minimiser les perturbations dans la classe de la part de moi demandant de répéter des choses que je n'entendais pas assez bien, pas de me distraire.

Il y en a beaucoup d'autres pour des raisons que peu de gens pourraient contester, comme l'attente d'un appel téléphonique ou d'un message important.

Si vous avez l'intention d'utiliser régulièrement votre téléphone pour des raisons légitimes, il serait préférable d'en parler avec le professeur avant l'heure du cours pour assurez-vous qu'il n'y a pas de malentendus. Il semble également nécessaire de demander la permission pour enregistrer des conférences dans au moins certaines universités.

Franchement, lorsqu'il demande à quelqu'un de ranger un téléphone, le prof ne se soucie pas de savoir pourquoi l'élève utilise le téléphone et n'est pas intéressé à avoir une dispute.Votre cas, la demande d'accommodement, est une exception valable, mais pas celle qui comporte des conseils utiles pour la situation décrite par la question.En fait, une meilleure approche pour votre situation serait de contacter le prof à l'avance pour lui dire que vous utiliserez le téléphone comme enregistreur - vous auriez pu éviter un embarras au prof.
@ScottSeidman vrai, mais encore une fois, qui peut deviner que le prof déteste les téléphones?C'est un problème d'ignorance;personne n'est réellement défectueux;nous apprenons simplement par erreur.
@Ooker - surmonter l'ignorance est la raison pour laquelle nous posons des questions.Si nous le faisons à un moment opportun, nous pouvons utiliser l'expérience des autres pour éviter les erreurs.Dans ce cas particulier, une recommandation de répondre avec la raison pour laquelle le téléphone était en cours d'utilisation n'est pas un excellent conseil pour les façons les plus courantes de ces situations.
@ScottSeidman: Vos points sont justes.J'ai modifié ma réponse pour dire que je ne recommande de répondre que si son utilisation est manifestement justifiée.Quant à savoir pourquoi je n'avais pas demandé au professeur à l'avance, la pensée ne m'était pas venue à l'esprit.C'est probablement parce que cela ne me dérange pas que les autres utilisent tranquillement leur téléphone pendant que je fais des conférences, car je considère cela comme leur choix.Je conviens avec Ooker que je ne pense pas que quiconque soit en faute ici;c'était un simple malentendu.
@Ooker Je pense que si vous voulez enregistrer des conférences, c'est la courtoisie standard de clarifier cela avec le professeur au début du trimestre, que vous utilisiez un téléphone ou non.
@Kimball mais encore une fois je pensais qu'il était largement acceptable d'enregistrer leurs conférences?Ou est-ce juste de l'ignorance sur quelque chose (politesse, copyright)?
@Ooker Je sais juste que d'après mon expérience personnelle, lorsqu'un étudiant a un handicap qui nécessite quelque chose comme l'enregistrement de cours ou la venue d'un preneur de notes, on m'a demandé la permission au préalable.Et je pense que la plupart des gens seraient mécontents de savoir qu'ils sont enregistrés sans autorisation.Mais peut-être que ce serait une bonne question pour ce site?
Je viens de vérifier, et la politique de mon université est d'obtenir la permission de l'instructeur avant d'enregistrer.http://diversity.utexas.edu/disability/accommodations-and-services/ J'avais supposé car il était parfaitement légal que tout allait bien.Le Texas est un État de consentement d'une seule partie et je ne pense pas qu'il y ait une attente de confidentialité dans une salle de classe.Bien que je ne suivrai probablement aucun cours ici à l'avenir, je garderai cela à l'esprit.
Je suis d'accord avec tout cela, mais je pense que vous voudrez peut-être l'élargir légèrement.Tout d'abord, je tiens à souligner que cette discussion, s'il y a une raison légitime, devrait avoir lieu en dehors des heures de cours, même si vous ne l'avez pas soulevée à l'avance.Deuxièmement, j'élargirais la liste.Surtout à l'école supérieure, vous pourriez avoir des gens qui sont sur appel pour leur travail ou des enfants avec une baby-sitter.J'avais les deux.Si j'avais jamais eu un professeur qui m'empêchait de surveiller mon téléphone pour ces raisons, j'aurais été obligé d'abandonner le cours.Cela dit, j'ai également pris soin de m'assurer de ne pas perturber la classe.
@TimothyAWiseman: Votre suggestion est appréciée.J'ai fait le changement approprié.
#7
+23
Anon
2018-11-02 22:54:27 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Excusez-vous de sortir dans le couloir pour utiliser votre téléphone.

Un aperçu incroyable.Donc, quand j'étais au téléphone et que je ne dérangeais personne, c'était un problème, et la solution à ce problème est d'arrêter la conférence, de me dire de partir, d'attendre que je parte, puis de suspendre à nouveau la conférence et je viensreviens et marche jusqu'à ma place.Incroyable!
SAK Vos professeurs arrêtent-ils le cours chaque fois que quelqu'un a besoin d'aller aux toilettes?D'après mon expérience, ils ne le font pas, vous pouvez simplement vous excuser et partir.
@SAK, vous pouvez bien sûr avoir le droit de ne pas être d'accord avec cela, et c'est naturel.Mais être sarcastique ne l'est pas.Franchement, avant cela, je ne comprenais pas pourquoi d'autres personnes vous disaient d'être immature, parce que j'ai vu que votre problème était légitime.Mais maintenant, donnez-moi juste une raison.
@SAK Je ne sais pas pour vous, mais une fois que j'ai commencé les cours de premier cycle, les étudiants ont quitté les cours au milieu pour diverses raisons, sans jamais demander la permission au professeur de quitter ou interrompre la conférence - vous sortez simplement, allez aux toilettes ou autrevous devez faire, puis revenez et j'espère que vous pourrez obtenir des notes de quelqu'un d'autre pour ce que vous avez manqué.
#8
+7
Brent Baccala
2018-11-03 01:13:13 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Clause de non-responsabilité: j'ai 48 ans et j'ai un B.S. diplôme en mathématiques, donc je suis un peu détaché de cela.

Cela me rappelle un de mes amis qui est actuellement en première année dans une université d'État. Il a suivi le calcul pendant ses deux dernières années au lycée et a supposé que ces crédits seraient transférés à l'université. Ils ne l'ont pas fait, et l'université l'a mis dans leur cours de calcul de première année.

Je lui ai demandé il y a quelques semaines comment se déroulaient ses cours, en particulier ses cours de mathématiques (puisque c'est mon diplôme). Il a dit qu'il était assis au fond de la pièce et jouait à des jeux sur son téléphone portable parce qu'il avait déjà vu tout le matériel.

Que dois-je lui dire? Abandonner la classe et venir chez moi quelques après-midi par semaine pour une conférence de mathématiques? (Je n'ai pas dit cela.)

Comparez cela avec mon premier professeur de mathématiques de sixième année, qui m'a fait sortir de sa classe et réassigné à la classe d'Algèbre I dans environ deux semaines parce qu'elle a réalisé que j'étais dans la mauvaise classe.

Conclusion: mon professeur de mathématiques de sixième était plus compétent que le Dr Whosit de State U.

D'après mon expérience au cours de mes études de premier cycle, il peut ( ou peut-être pas) ne sert à rien de s'en plaindre.

La grande réponse votée nous enseigne beaucoup la maturité et la responsabilité. Dans un sens, je suis d'accord avec cela. Si j'avais su alors ce que je sais maintenant et si j'avais la maturité à 18 ans que j'ai à 48 ans, j'aurais ... abandonné l'université après ma première année et vécu sans abri dans la rue tout en poursuivant mes études.

Sérieusement.

C'est beaucoup de maturité à attendre d'un jeune de 18 ans. Je ne l'avais pas, et il est déraisonnable de s'attendre à ce que beaucoup de gens le fassent.

Au lieu de cela, les adultes diplômés qui dirigent nos écoles devraient faire un meilleur travail dans leur profession que ce que mon ami vit. Je ne sais pas exactement dans quelle situation OP se trouve, mais il y a beaucoup de gens qui utilisent "les règles" pour couvrir leur propre incompétence.


Mise à jour : (après 4 votes et 7 commentaires) @Ben Voight m'a à juste titre reproché de ne pas avoir répondu à la question d'OP, alors laissez-moi essayer de répondre directement à la question:

Il est très difficile de respecter les gens qui insistent sur le fait qu'ils sont des enseignants expérimentés, qu'ils ont été placés à des postes d'autorité, que vous devez obéir aux règles ou partir, mais lorsqu'ils sont appelés pour quelque chose d'aussi basique que le placement un élève sur une voie scolaire appropriée, se plaignant de toutes ses règles et réglementations et comment, malgré tout son mandat et sa gouvernance partagée, il ne peut rien y faire.

Respectez-les quand même, ou du moins agissez comme tu fais. C'est le plan d'action le plus mature.

Gardez les messages texte brefs, comme: "Je suis en classe en ce moment. Je vous rappellerai plus tard." Ne jouez pas à des jeux. Il n'y a aucune raison de ne pas utiliser votre téléphone pour rechercher du matériel lié au cours. Si l'enseignant dit quelque chose et que vous vous trompez vraiment, dites «désolé» et rangez-le. Sinon, si vous pensez avoir une bonne raison d'utiliser le téléphone, expliquez pourquoi. S'il semble que cela se transforme en argument devant toute la classe, essayez de le désamorcer avec "pouvons-nous en discuter après le cours, s'il vous plaît". Ne le transformez pas en un argument sur les droits. Reculez pour le bien de toute la classe.

La clé est de faire comme si vous vouliez vraiment participer à leur cours .

Si c'est si grave que vous ne pouvez tout simplement pas supporter l'acte, vous devriez vraiment partir. Les conséquences peuvent être graves. La plupart de mes professeurs obtiendraient une note minimale, si vous ne vous présentiez pas à leurs cours, même si vous pouviez tout réciter dans leur classe. Ne prenez pas la peine de vous plaindre à l'administration de l'école - c'est inutile. Au lieu de cela, allez parler aux professeurs individuels pendant leurs heures de bureau. Essayez d'expliquer, calmement et rationnellement, pourquoi les cours vous ennuient, ou vous préférez étudier le matériel hors du manuel, ou tout autre problème que vous rencontrez avec la structure de la classe. Les meilleurs enseignants comprennent ce que les éducateurs appellent les «styles d'apprentissage» et travailleront avec vous. Les moche ne le feront pas.

Enfin, sachez que les gens qui se plaignent de leurs droits et ceux qui aboient des ordres pour "faire ce qu'on vous dit ou foutre le camp" sont tous deux immatures. Une grande maturité s'exprime en sacrifiant volontairement vos droits à des relations interpersonnelles harmonieuses, en défendant des causes importantes et en sachant quand faire chacune. En cas de doute, privilégiez la conciliation au conflit et le dialogue au silence.

Pour votre information, ce n'est généralement pas le professeur qui décide des classes dans lesquelles les étudiants sont. De plus, de nombreux étudiants qui ont eu du calcul au lycée ne connaissent pas vraiment beaucoup de choses enseignées dans le calcul universitaire (voir aussi Dunning-Kruger).
@Kimball, À mon humble avis, si un étudiant s'ennuie par le matériel enseigné, il est de la responsabilité collective de l'école, à la fois la faculté et l'administration, de faire quelque chose à ce sujet.Mon professeur de sixième n'a pas agi de manière isolée.Elle a porté l'affaire au service d'orientation et au directeur.Pourquoi quelque chose de similaire ne devrait-il pas se produire dans une salle de classe universitaire?
Le membre du corps professoral ne peut généralement rien faire ici;les universités ont des règles d'enregistrement très strictes que vous devez déplacer le ciel et la terre pour violer.Le Dr Whosit peut également avoir quelques centaines de personnes en classe et ne même pas connaître votre ami.D'après mon expérience, une fois que vous avez atteint la barre des 40 élèves, il est très difficile de connaître suffisamment chaque élève pour comprendre ce genre de chose - et si votre ami ne se plaint pas et que l'enseignant a une charge de 4/4, ce seraitrendre les choses encore plus difficiles.Je suggère (sérieusement) à votre ami de vous poser quelques défis, comme résoudre le problème de la brachistochrone :) ou servir de tuteur.
Désolé, je voulais dire demander au prof quelques problèmes de défi.Votre ami peut vous demander aussi, naturellement.
Je ne dis pas que les systèmes universitaires sont parfaits, et je suis d'accord que nous devrions améliorer les systèmes de placement, mais la situation est très différente de l'école primaire.D'une part, des milliers d'étudiants viennent chaque année avec des antécédents très différents, et nous n'avons pas les ressources nécessaires pour les évaluer soigneusement individuellement au début du semestre.
+1 de ma part.Je suis très déçu de voir cette réponse en bas et non en haut.Cela signifie que les gens ne s'en soucient tout simplement pas.Je ne veux pas dire que cette réponse est parfaite.En gros, je dois me demander si je dois me retirer de ce site Web spécifique (Academia) car 99% des réponses sont inutiles et ne font que renforcer l'ambition ou la complaisance de quelqu'un.Par conséquent, c'est usu.trop de temps perdu pour trouver des réponses utiles comme celle-ci sur, qui a été si fortement critiquée.
Bien que je sois d'accord avec cette réponse, cela n'a absolument rien à voir avec l'utilisation du téléphone, donc cela n'appartient pas à cette question.
La mise à jour récente (il y a 3 heures de mon heure actuelle) de la réponse et certains des commentaires négligent complètement certains points soulevés dans d'autres commentaires.En fait, le professeur / enseignant peut avoir été informé par un superviseur de cours (ou un directeur de département, ou une autre personne ayant une autorité supérieure sur la classe particulière) que la politique du département (ou «politique du calcul 2», ou autre) est quedoivent toujours être rangés en classe.Il y a aussi l'impact de l'utilisation par une personne sur d'autres dans la classe, qui peuvent ne pas savoir ce que fait l'élève et ** (suite) **
pense que l'élève joue à des jeux, alors certains des autres élèves penseront que c'est correct de jouer à des jeux.Soit dit en passant, c'est certainement une chose à laquelle les enseignants pensent concernant l'établissement de politiques de classe.
Votre conseil de "Reculez pour le bien de toute la classe" semble utile, mais avant cela, vous semblez répondre à une question de votre ami plutôt qu'à celle du PO.L'OP ne mentionne rien sur le fait d'être mal placé ou trop avancé pour la classe (en fait, ils semblent avoir besoin de chercher des choses en ligne pour même pouvoir comprendre la conférence, donc si quelque chose est peut-être trop avancé),encore moins avoir discuté de ces questions avec le prof.
+5!Si j'avais su à 20 ans ce que je sais maintenant, je n'aurais pas fréquenté l'université si les employeurs n'avaient pas voulu voir le journal.Pour les personnes motivées qui s'auto-apprennent à partir de livres, l'université est souvent un ** obstacle ** à l'apprentissage, pas une aide.Si je n'avais pas été à l'université, j'aurais appris plus sur mon domaine que pendant mes études universitaires, à la fois à cause des cours obligatoires de ce que je savais déjà et pour la lenteur du reste.C'est pourquoi, lorsque je suis devenu enseignant, je laisse généralement mes élèves essayer de tester la première semaine de cours;ceux qui étaient satisfaits de leur note au test ont adoré.
@Aaron,, vous faites ici de très bons points.Laisser les élèves essayer de faire des tests est une bonne idée;ce n'est pas parfait, mais c'est un grand pas dans la direction de l'évaluation des élèves pour les placer dans des classes appropriées au lieu de simplement supposer qu'ils ignorent tout ce qui n'apparaît pas sur un relevé de notes.Notre système éducatif actuel est basé sur un modèle d'apprentissage forcé - une éducation obligatoire jusqu'à l'âge de 16 ans environ.Il a fait un excellent travail pour atteindre un taux d'alphabétisation de plus de 90%, mais a gravement compromis l'éducation des bons élèves motivés.
En plus d'autres commentaires ici: il semble que j'ai à peu près le même âge que vous, et j'ai fait une carrière dans le milieu universitaire alors qu'il semble que vous ne l'ayez pas fait.Point: Beaucoup de temps s'est écoulé depuis que nous étions en 6e année et que votre ami était maintenant dans une université d'État (environ 40 ans), et les institutions ont beaucoup changé depuis.Les enseignants ont beaucoup moins de pouvoir qu'auparavant par rapport aux administrateurs!(Par exemple, voir Ginsberg, * Fall of the Faculty *).On m'a dit de dire explicitement: "Les professeurs n'ont aucun contrôle sur les inscriptions." ...
Oui, c'est douloureux de voir des étudiants assignés à un cours en dessous d'eux;Personnellement, je propose toujours de sauter des cours et de ne me présenter qu'aux examens.C'est tout ce que l'instructeur peut faire maintenant, et même * cela * enfreint considérablement les règles que nous avons reçues par endroits.Si vous n'aimez pas ce fait, alors nous devrions soutenir des choses comme les syndicats d'enseignants et la liberté académique plus que nous ne le faisons actuellement, parce que diverses décisions judiciaires récentes ont établi que l'administration peut dicter ce qu'elle veut dans ces domaines.Tout ce que nous pouvons faire, c'est essayer de maintenir un environnement d'apprentissage civil dans notre salle spécifique.
N.B., enfin, les «styles d'apprentissage» sont un mythe sans preuves de recherche pour le soutenir (bien que ce soit un mythe très populaire).http://www.danielwillingham.com/learning-styles-faq.html
#9
+7
chasly - reinstate Monica
2018-11-05 20:47:20 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le problème avec les téléphones est que leur objectif principal est d'être un téléphone. J'imagine que le professeur ne serait pas dérangé si vous aviez un ordinateur portable sur le bureau, il supposerait que vous preniez des notes.

Cependant, le soupçon que vous pourriez utiliser un téléphone pour envoyer des SMS et les réseaux sociaux serait être très irritant pour tout enseignant et probablement aussi pour les élèves assis à proximité. Si une personne était autorisée à le faire, tout le monde le ferait et le chaos s'ensuivrait.

Suggestion

Si vous avez un ordinateur portable mais pas d'accès au wifi Ensuite, vous pouvez configurer votre téléphone comme point d'accès wifi, puis le mettre dans votre poche. Connectez l'ordinateur portable et désactivez les alertes sur les deux appareils. Vous pouvez ensuite rechercher sur Google à votre guise et les autres supposeront que vous prenez des notes.

P.S. Bien sûr, vérifiez que les ordinateurs portables sont autorisés avant de faire cela!

#10
+4
Andrei
2018-11-02 20:25:28 UTC
view on stackexchange narkive permalink

La réponse la plus positive a le cœur de la bonne réponse. Les règles sont établies par l'université, y compris la règle qui dit que c'est le travail du professeur d'établir les règles de sa classe, tant qu'elles ne sont pas contre les règles de niveau supérieur. De plus, si vous voulez aller plus loin, l’université a reçu le pouvoir de fixer ces règles par l’État, ce qui a été autorisé par le peuple, ce qui signifie principalement vos parents, vos grands-parents et, dans une moindre mesure, vous.

Maintenant, la plupart des gens ici, y compris l'auteur de la réponse la plus positive ici, pensent que puisqu'il y a une si longue chaîne d'autorité et beaucoup d'expérience, le professeur a également le droit de votre respect et de votre obéissance.

Premièrement, le respect ne peut être gagné. Chaque fois que j'entends quelqu'un demander du respect, il perd un peu de mon respect à son égard. Ils ne s'en soucient peut-être pas, alors ils perdent encore plus de respect de ma part.

Deuxièmement, si personne n'a droit à l'obéissance de quiconque, les professeurs, en raison de leur longue chaîne de commandement, qui mène littéralement à vos parents, le font ont les outils pour imposer l'obéissance s'ils le souhaitent.

Comment gérer une telle application dépend vraiment de la situation. Peut-être que le professeur est vraiment heureux s'il découvre que vous étendez vos connaissances. Dans ce cas, poser simplement une question après le cours, de manière polie, pourrait amener le professeur à voir votre chemin et peut-être même à s'excuser pour son comportement antérieur. En allant à l'autre extrême, ils pourraient vous proposer d'être expulsé, à première vue d'un téléphone dans votre main, sans que vous n'ayez même la possibilité de vous expliquer quoi que ce soit. Cela signifie que le meilleur plan d'action dépend fortement à la fois du contexte réel et de vos avantages perçus pour contester l'autorité. Puisque vous n’avez exposé qu’un cas général théorique, il ne peut y avoir de solution optimale.

Je comprends que ce qui précède est principalement une non-réponse, donc je veux prolonger ma réponse avec une anecdote personnelle, qui illustre parfaitement la situation.

Pendant mon baccalauréat, j'étais exactement dans la même situation . Plus précisément, je détestais prendre des notes, car cela me détournait de l'attention à ce que disait le conférencier. C'est peut-être moi, mais lorsque j'écris quelque chose, je ne peux pas non plus traiter les informations que je reçois. Le conférencier, d'autre part, avait cette règle selon laquelle chacun doit écrire tout ce qu'il disait. Il dictait à peu près des choses et nous étions censés l'écrire, comme si nous étions des élèves de deuxième année apprenant à écrire. Certains pourraient dire que cette situation est différente, car dicter aux élèves est stupide, alors que ne pas autoriser les téléphones en classe est différent. Néanmoins, ce sont à la fois des règles arbitraires, fixées par le professeur, qui a le pouvoir de ... de ... de ... et aussi les outils pour les appliquer (voir la partie ci-dessus de la réponse).

J'ai décidé de contester la règle et de ne rien écrire. J'étais juste assis en silence et j'écoutais ce qu'il disait. À l'instar de ce que vous avez décrit, je ne dérangeais personne. Il était évident que j'étais le seul étudiant à ne pas écrire, alors le professeur m'a appelé pour cela. J'ai poliment expliqué mon raisonnement et le professeur m'a répondu avec sa règle, qui doit être respectée, comme tout le monde. J'ai poliment refusé d'obéir et il l'a abandonné pour ce cours. C'était une petite victoire. Des échanges similaires ont eu lieu à quelques reprises, mais les nouveaux avaient ajouté des moqueries à mon adresse. Je suis toujours resté poli. Ce professeur était également le doyen. En bref, j'ai fait 5 ans de licence au lieu de 4 ans. Bien que pour être honnête, ce n'était pas la seule règle que j'ai contestée dans cette université. J'ai gagné le respect de certains de mes collègues, et même de certains professeurs, j'ai peut-être même changé certaines choses pour l'université, mais j'ai littéralement perdu une année de ma vie. Je ne regrette pas mes choix, mais mes collègues qui ont souscrit à ma réflexion et qui ont choisi d'agir différemment ne regrettent pas non plus leurs choix.

Enfin, vous demandez le respect du professeur. Je voulais vraiment dire tout ce que j'ai écrit ci-dessus.

Plutôt que de faire référence à "la réponse la plus votée" (qui peut changer avec le temps), vous pouvez créer un lien vers la réponse spécifique ou au moins mentionner le nom d'affichage de l'auteur de cette réponse.
Comment perd-on le respect?Pouvez-vous respecter le respect?
@anonymous Complicated est juste quelque chose que l'on ne comprend pas bien, mais je ne vois pas comment cela s'intègre en tant que commentaire à ma réponse.Tout le monde est dans ses limites pour faire tout ce qu'il * peut * faire, et j'ai clairement * dit * dans ma réponse que les professeurs ont les outils pour faire appliquer beaucoup de choses dans leurs salles de classe, l'un d'entre eux n'étant aucun téléphone.Vous avez à peu près * répété * un résumé de ma réponse sur un ton contradictoire.
#11
+4
xuq01
2018-11-06 14:54:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que vous devez reconsidérer votre position d'étudiant.

Aux États-Unis, chaque cours aura un programme, qui servira de contrat entre les étudiants et l'instructeur. Dans la plupart des autres pays, il y a quelque chose de similaire. Vous le prenez ou le laissez: c'est votre droit de suivre le cours à l'heure donnée ou non, et c'est le droit de l'instructeur de mettre en place des règles internes raisonnables. «N'utilisez pas votre téléphone» en fait certainement partie. Vous avez le droit d'utiliser votre téléphone, mais vous l'avez probablement perdu temporairement par cours ou politique de l'école.

Maintenant, si ni votre instructeur ni votre école ne disaient que vous ne devriez pas utiliser votre téléphone en classe, ce serait plus discutable, mais toujours pas au point que vous ayez une bonne affaire. Ce n'est pas un pub, mais une salle de classe: vous êtes là pour apprendre, comme votre instructeur est là pour vous aider à apprendre. Être au téléphone en train de faire des choses ne vous aidera probablement pas à apprendre, et serait donc irrespectueux envers l'instructeur.

Personnellement, s'il s'agissait d'un grand cours, je m'en fiche si étant en fait perturbateur: ce sont leurs frais de scolarité et leur éducation, et je ne pourrais pratiquement rien faire s'ils décident de ne pas apprendre.

Un programme n'est pas un contrat.Bien que ce soit un mythe / métaphore populaire.Les instructeurs peuvent les modifier et le font sans consultation ni approbation préalable.
@DanielR.Collins Ce n'est en effet pas un contrat juridiquement contraignant, mais les instructeurs et les étudiants de l'OMI devraient le considérer comme un contrat car tout le monde est adulte ici.
Je dirais qu'en tant qu'adultes, (a) tout le monde devrait être conscient de ce qui est et n'est pas un vrai contrat, et (b) n'a pas besoin de faux contrats pour établir un comportement raisonnable / professionnel.
@DanielR.Collins Je dois respecter respectueusement en désaccord, ou peut-être avons-nous différents concepts de «contrats»: l'étiquette sociale est essentiellement un contrat non contraignant (rien ne vous empêche vraiment de les violer, mais la plupart des gens les honorent et s'attendent à ce que les autres les honorent).Je dirais qu'un programme est à peu près une «étiquette de classe»: comme différents enseignants et étudiants ont des attentes différentes de l'étiquette de la classe, il est nécessaire de les écrire.Peut-être devrions-nous en discuter, cependant.
Il s'agit généralement d'un contrat de nature similaire à un CLUF: vous acceptez implicitement ses conditions en acceptant le service ou vous le rejetez en vous retirant.
#12
+3
bwDraco
2018-11-11 09:38:48 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Voici donc mon point de vue sur ceci: l'utilisation d'un téléphone donne l'impression que vous êtes distrait. Si j'enseigne et que je vois des étudiants sur leur téléphone, j'aurais tendance à avoir le sentiment d'être ignoré ou de ne pas livrer le message que je veux transmettre. Certains instructeurs se sentiront très peu respectés par cela; d'autres peuvent simplement l'ignorer et continuer à donner des cours.

Si vous avez une raison valable, dites brièvement à l'instructeur que vous l'utilisez pour rechercher des sujets pertinents, lire le livre ou autre. Si l'instructeur continue de s'opposer, rangez le téléphone et discutez du problème plus en détail à la fin de la conférence. Ne discutez pas au-delà de ce point pendant le cours.

Le ton de la question telle qu'elle est écrite donne l'impression que vous vous sentez autorisé à certains droits. Bien que je reconnaisse que vous vous sentez envahi, gardez à l'esprit que vous êtes dans une salle de classe et que l'instructeur s'attend généralement à ce que les élèves soient au moins minimalement respectueux et attentifs. De plus, il y a d'autres élèves dans la classe, et vos actions peuvent donner un mauvais exemple aux autres, même involontairement et par inadvertance, et distraire vos pairs pendant la conférence. En fin de compte, ma recommandation est d'être honnête et transparent sur ce que vous faites afin que le conférencier comprenne et puisse vous aider à mieux apprendre.

#13
+2
Aaron
2018-11-08 22:17:17 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je commente suffisamment, je pourrais aussi bien commencer à en porter une partie dans une réponse ...

Vous avez probablement peu de raisons de discuter, et cela peut être une bataille très difficile qui est cela ne vaut pas la peine de perdre, mais il y a de l'espoir.

Quelqu'un d'autre a écrit en commentaire que les enseignants doivent suivre le code, tout comme la police ne peut pas décider qui inculper et doit suivre la loi et le film les ouvriers du théâtre doivent appliquer le code au théâtre.

... sauf que cette déclaration est fausse.

La police peut , et elle fait , décidez quand et où appliquer la loi. Ils le font tous les jours . Il est très courant que la police arrête un conducteur pour une infraction au code de la route et soit pour une contravention à prix réduit (pour une infraction complètement différente, qui est moins grave) ou pour ne délivrer aucun ticket.

Une fois que je même regardé un juge dire à quelqu'un (pas moi) d'être venu plaider contre un billet qui, selon le juge, était déjà un billet à tarif réduit. Le juge lui-même a dit que la police faisait cela tout le temps, que le ticket que ce défendeur avait était d'un type que la police ne donne jamais, sauf à titre de réduction pour une autre violation pire, et que le défendeur devrait simplement être heureux de ne pas avoir le ticket pour tout ce qu'il a réellement fait.

De même, dans la salle de classe, l'enseignant est l'exécuteur. L'enseignant a le pouvoir d'appliquer les règles. L'enseignant a généralement le pouvoir de vous dire de ranger votre téléphone. Ils pouvaient choisir de ne pas le faire, même si le code de conduite de l'école stipulait «tu n'utiliseras pas de téléphone en classe».

Quand j'enseignais, c'était dans un endroit où la fréquentation était obligatoire. Mais je savais qu'il y avait des gens dans la classe qui connaissaient déjà le matériel. Alors je leur ai dit de se sentir libre de sauter s'ils le savaient déjà, et je leur ai fourni un test pratique pour juger s'ils étaient préparés pour le test ou s'ils avaient besoin de venir en classe.

J'ai également fourni un test "test-out" la première semaine de cours. J'ai dit aux gens qu'ils pouvaient passer un test similaire à la finale, et s'ils aimaient leur note, ils pouvaient simplement l'accepter pour la classe et ne plus se présenter. Ils ont adoré, en particulier ceux qui ont obtenu un A, et cela signifiait que je ne perdais pas leur temps et que mon temps était moins gaspillé également. Techniquement, cela allait à l'encontre de la politique de présence. Mais c'était toujours la bonne chose à faire.

Les règles sont là pour une raison. Ils sont là pour augmenter certaines qualités bénéfiques, telles que l'ordre, la paix ou - dans le cas de l'école - la note moyenne. Lorsque les règles font réellement empirer les choses au lieu de s'améliorer, alors suivre les règles est en fait le problème et les règles vont à l'encontre de leur propre raison d'exister - ce n'est généralement pas le cas tant que les règles sont bonnes, mais c'est le cas. arrivent parfois. Le téléphone de la rangée arrière de la salle de classe se situe entre ces deux extrêmes. Utiliser votre téléphone de manière non distrayante ne pose aucun problème réel, et éviter de l'utiliser à la place ne présente aucun avantage. (en omettant l'avantage ou l'inconvénient potentiel pour vous , car vous seul pouvez en juger). C'est donc un cas neutre.

Si suivre une règle dans un cas spécifique n'est ni bon ni mauvais, alors l'appliquer fait simplement ressembler l'exécuteur à un imbécile. Et cela pourrait être le cas - c'est discutable. Malheureusement pour vous, l'exécutant a toujours le pouvoir de le faire même si cela peut être considéré comme un abus. Il s’agit essentiellement de l’attitude «qui fait le bien», car l’autorité est une forme de force.

Dans votre argumentaire spécifique, où vous l'utilisez pour la classe , comme outil pour augmenter votre apprentissage, vous avez un excellent argument. Si c'est en fait une chose très courante et que c'est le seul moyen pour vous d'accéder au manuel du cours en classe, alors et probablement seulement alors serait-ce une bonne bataille à mener , si vous pensez que cela en vaut la peine et que vous pouvez réussir dans ce cas précis. Même dans ce cas, le combat ne s'appliquera probablement qu'à cette classe, et l'instant où vous êtes remarqué en train de faire quoi que ce soit d'autre qui a combattu pour le droit peut être révoqué. Vous devrez peut-être avoir des combats similaires pour chaque classe, bien que chaque fois que vous réussissez, vous établissez un précédent.

Pour tout autre chose que le manuel attribué à la classe, il est peu probable que cela réussisse même si l'utilisation est pour augmenter la classe. Malheureusement, si vous recherchez un terme sur Wikipédia, quelqu'un peut (et le fera probablement) argumenter contre vous que vous devriez simplement écrire ce terme dans vos notes et le rechercher après le cours. Je ne dis pas que c'est ainsi que cela devrait être, mais c'est probablement un contre-argument.

#14
+2
user14102
2018-11-12 02:44:58 UTC
view on stackexchange narkive permalink

C'est une zone grise. D'après les normes sociales, "la bonne réponse" est de ranger le téléphone, puis de trouver une solution plus tard.

Même si vous ne distrayez personne, et même si vous ajoutez à votre apprentissage, ceux-ci ne sont pas suffisants pour justifier votre utilisation du téléphone. La société n'est pas un problème d'optimisation mathématique, car les contraintes des relations interpersonnelles et des traditions sont trop grandes. Sinon, vous pouvez faire valoir que vous pouvez traverser la route au feu rouge à chaque fois qu'aucun véhicule n'est en vue. Cela semble logique, mais vous ne pouvez pas faire valoir cet argument devant un juge. Tout ce qui a à voir avec la politique, avec plusieurs personnes impliquées, prend beaucoup de temps et d'énergie, et parfois la meilleure solution n'est pas la plus nuancée. n'importe qui, le professeur doit toujours garder à l'esprit, en vous voyant, que vous ne distrayez personne. C'est donc un léger fardeau cognitif pour le professeur - qui est clairement distrait. Et pourquoi votre meilleur apprentissage devrait-il éloigner les autres étudiants, car maintenant le professeur est 1% plus distrait, grâce à vous?

Plus précisément, comme d'autres l'ont dit, cessez de trouver des excuses. Si vous n'avez pas apporté le manuel et que vous devez y accéder dans le cloud, est-ce la faute du professeur si vous ne pouvez pas? Ou est-ce votre faute si vous n'avez pas apporté le manuel? Si vous avez oublié un sujet et avez besoin de le rechercher, encore une fois, à qui est-ce que vous n'êtes pas préparé? D'innombrables recherches montrent que les personnes qui réussissent sont celles qui assument la responsabilité de leurs actions et de leur vie, tandis que les personnes qui ne réussissent pas passent leur temps sur cette planète à se plaindre, à pleurnicher et à blâmer tout le monde autour d'elles pour leurs problèmes.

La complexité des relations interpersonnelles est si grande que des dizaines de milliers de personnes intelligentes et formées à travers le monde luttent pour codifier les exemples les plus évidents sous forme de lois: qu'est-ce qu'un crime, qu'est-ce qu'un vol exactement, qu'est-ce qu'un viol, ce qui est exactement intentionnel ou négligent. Votre situation appartient à l'éventail des opinions / traditions, car elle est loin d'être des notions tranchées. Si vous sentez vraiment que vous avez besoin de cet accès pendant le cours, je vous suggère (1) d'étudier très dur pour faire comprendre que vous n'êtes pas seulement un perdant qui se plaint. Cela irait très loin. Ensuite (2) parlez au professeur et / ou (3) trouvez un autre appareil, comme une tablette, qui est moins gênant.

Personnellement, je pense simplement que vous vous trompez, car d'après mon expérience, le simple fait de déplacer vos yeux vers le téléphone et de revenir immédiatement au tableau noir pourrait affecter votre capacité à prêter attention, probablement pendant environ une minute. . Vous n'avez probablement aucune idée de la façon dont l'apprentissage et l'attention fonctionnent réellement (même si le professeur peut être tout aussi ignorant) pour faire valoir que cela ne vous distrait pas, ni le professeur, ni personne.

#15
  0
Michael
2018-11-03 00:18:50 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les réponses ont déjà été données, il est dérangeant pour l'enseignant de voir un élève occupé à autre chose que d'écouter et de porter toute son attention à ce que l'enseignant enseigne, du point de vue de l'enseignant. Ce sont purement des manières. Quelques enseignants pourraient trouver que ce n'est pas un gros problème qu'un élève cherche tout de suite quelque chose sur la conférence pendant la classe, mais considèrent cela comme un droit donné, pas une liberté.

Et pour zoomer sur votre premier raisonnement:

Et si d'autres élèves (qui ne sont PAS dans les rangées arrière) qui sont également pointés du doigt devant les autres élèves (d'être occupés sur leur téléphone) se plaignent de ce que vous faites de même (assis à la dernière rangée à l'arrière)?

Quand quelque chose est sur le point de devenir injuste, les jeunes deviennent ennuyeux enfantin (sans jeu de mots), et veulent les mêmes droits et traitements que les autres. En fin de compte, toute la conférence ou même le semestre ou l'année pourrait être une déception avec toutes ces discussions perturbatrices sur l'attention. Surtout pour les étudiants qui aiment écouter avec toute leur attention!

Bien que je comprenne votre intérêt et votre façon de rechercher les choses par Internet, mais ce n'est qu'une action impulsive. Veuillez avoir une discussion respectueuse avec votre professeur à ce sujet.

Au contraire:

Cela devient une partie des conférences dans certains domaines ... Je connais quelques écoles primaires qui enseignent principalement avec utilisation de comprimés. Les tableaux numériques et les ordinateurs sont bien sûr plus courants dans certaines conférences. Mais même dans ce cas, je n'arrive pas à penser que les élèves n'écoutent pas lorsque l'enseignant parle et fait des démonstrations ...

Pensez simplement au point de vue de l'enseignant, si vous voulez.

Pensez au point de vue de l'élève.Tout le monde dans cette salle n'est pas sur un pied d'égalité.Pour certains, la conférence est trop lente, peut-être la révision.J'ai été dans une classe PoliSci dans laquelle une bonne partie du matériel chevauchait avec des classes de statistiques que j'avais déjà suivies.Heureusement, mon professeur n'était pas aussi égocentrique et m'a permis de faire d'autres tâches non perturbatrices pendant que la conférence rattrapait mes connaissances.
@Clay07g, vrai.Mais quand même, discutez bien de cela avec l'enseignant pour être sur la même longueur d'onde.Il devrait également le reconnaître, comme l'a fait votre professeur, heureusement en effet.Mais c'est un cas personnel, et c'est à l'enseignant de faire quelque chose.Comme il ne le dit pas, le reste de la classe est également en avance sur les conférences actuelles.Ce n'est pas une conférence privée.
#16
-1
user45266
2018-11-02 09:03:15 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Tant que vous n'êtes pas en violation des autres attentes académiques, alors oui, vous allez probablement bien. Notez qu'il y a beaucoup de normes, en particulier celles qui n'en empêchent pas d'autres, qui doivent être respectées; cependant, si vous vous conformez à tout, alors le professeur est hors de propos .

Pour résoudre le problème? Si vous le souhaitez, vous pouvez en parler avec le professeur après le cours , mais soyez prêt à affronter une période difficile pour convaincre le professeur de vos intentions. Même si vous êtes poli et courtois, certains professeurs ne seront pas réceptifs à votre argumentation . La plupart des enseignants n'aiment pas que les élèves sortent leur téléphone pour quelque raison que ce soit, simplement parce que certains élèves abusent de leur téléphone. Je vous recommande de ranger le téléphone discrètement, puis de parler au prof après si l'utilisation du téléphone portable pour vos études est assez importante pour vous. En défiant directement le professeur, vous risquez de les aliéner à votre sort (s'ils prenaient le temps de vous demander de le ranger, ils n'aimeraient probablement pas avoir la discussion sur-le-champ.

Dans les limites de l'opportunité, un professeur peut gérer un environnement d'enseignement comme il l'entend;demander à un élève de ranger son téléphone ne sera jamais hors ligne car, qu'on le veuille ou non, ce n'est pas une demande inappropriée.
@Dancrumb En fait, j'ai été dans une situation dans laquelle un enseignant appelant un élève au hasard était plus perturbant pour mon expérience dans la classe que ce que l'élève faisait réellement.Je ne dis pas qu'il y a quelque chose de mal à ce qu'un enseignant demande à un élève de ranger son téléphone, mais cela peut très certainement être une demande inappropriée, selon le contexte.
@Clay07g: définitivement - appeler un étudiant peut être fait d'une manière inappropriée et je ne défendrais pas cela.J'ai probablement surestimé les choses avec "jamais" :)
Si quelqu'un est assis dans la même rangée que moi, tenant une lumière et agitant ses mains à ce sujet, c'est une distraction pour moi.La prémisse du PO et votre confirmation que cela n'empêche pas la concentration d'autrui est fausse.
@PeteKirkham Cette réponse est basée sur cette hypothèse, pas sur une confirmation.Je suppose que ce n'est pas une distraction.Sinon, vous avez évidemment raison.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 4.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...