Question:
Gérer le plagiat en tant qu'AT
sadTA
2014-04-22 10:55:35 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour donner un peu de contexte, je suis TA à UCLA pour un cours de laboratoire. Ils soumettent leurs devoirs à TurnItIn, qui, vous le savez peut-être, met en évidence tout texte extrait d'un autre endroit.

J'ai clairement indiqué qu'ils ne devaient pas travailler ensemble et qu'aucun texte dans leurs rapports ne devrait être trouvé "nulle part ailleurs dans l'univers. "

Après la première semaine, j'ai surpris un groupe de deux en train de plagier. J'ai répété le discours "votre texte ne devrait être trouvé nulle part ailleurs dans l'univers". J'ai fait un long discours sur l'honnêteté académique et autres. L'une des élèves plagiatrices a abandonné la classe elle-même. Je n'ai pas agi sur l'autre, à part une discussion sévère.

Cette semaine, deux autres étudiants ont copié de façon flagrante des morceaux du papier de l'autre. Des paragraphes entiers. Je ne pouvais pas y croire - je venais de leur expliquer la semaine précédente à quel point il était facile de détecter le plagiat. Je les ai amenés en dehors de la classe un par un et leur ai demandé ce qui s'était passé. Je leur ai montré le rapport de graduation TurnItIn en surbrillance et leurs rapports côte à côte. Ils ont chacun dit qu'ils travaillaient ensemble, mais qu'ils n'avaient pas copié (faible chance. Et toujours contre les règles.)

Maintenant, le problème:

Le professeur qui supervise ma classe ne le fait pas avoir le temps de me parler; donc je suis ici. Il m'a donné deux options: ne rien faire ou les signaler au doyen des étudiants. Si je fais ce dernier, la punition s'étendra au-delà de leur note - ils échoueront probablement le cours, ou même seront suspendus.

Je veux les punir. Mais je ne veux pas ruiner leur vie de premier cycle. Mon professeur a-t-il raison - je n'ai que deux options? (Je ne trouve aucune information spécifique à l'école à ce sujet.)

Ou y a-t-il une meilleure façon, moins évidente, de gérer cela?

Mise à jour:

I parlé. Il s'avère que ce genre de violation est grave, mais cela ne va pas détruire leur vie. Les gens du doyen des étudiants ont tendance à être assez raisonnables quand il s'agit de sanctions d'après ce que j'entends. Je leur en informe donc.

Où avez-vous «précisé cela»? La règle du "nulle part dans l'univers" est-elle écrite quelque part? De plus, ce logiciel permet-il aux étudiants de vérifier qu'ils ne se sont pas copiés les uns des autres?
@aeismail en supposant que ce n'est pas une classe de maternelle, les élèves devraient être capables a) de comprendre, et même d'écrire, les choses que leur a dit leur professeur et b) de ne pas se copier sans s'en rendre compte.
Je ne dis pas cela. Cependant, une déclaration orale sur ce qui constitue du plagiat n'a probablement pas autant de poids qu'une déclaration écrite claire dans le programme ou un courrier électronique officiel.
_Le professeur qui supervise ma classe n'a pas le temps de me parler_ - Oui, il le fait. Prendre rendez-vous. Campez à la porte de son bureau si vous devez le faire. Se plaindre au directeur du département si nécessaire.
En tant qu'AT et maintenant en tant que faculté, j'ai donné un «discours» aux étudiants plagiat et les ai également rapportés au doyen des étudiants. Le plagiat est grave! S'il s'agit d'ingénieurs ou de médecins, pensez à la manière dont leur manque de connaissances affecterait le monde.
@aeismail Votre ton me confond. Non seulement cela figure dans leur programme (avec le libellé exact «nulle part ailleurs dans l'univers»), mais on leur a dit cela à trois reprises - deux fois par moi et une fois par le professeur (qui est venu le premier jour).
@aeismail Le logiciel ne dit rien aux étudiants.
@sadTA: Mon point était qu'un avertissement oral est une chose - une politique écrite en est une autre. (Un étudiant peut toujours prétendre ne pas avoir été informé de la déclaration orale.) Cependant, étant donné que la politique est claire, vous ne pouvez pas laisser les étudiants partir sans punition. Au minimum, ils ne doivent obtenir aucun crédit pour la mission. Si vous n'indiquez pas quelle est la sanction pour le plagiat, cela vous laisse une certaine marge de manœuvre. Personnellement, je leur attribuerais plusieurs zéros (en effet, en ajoutant des devoirs supplémentaires à leur note pour lesquels ils ne reçoivent aucun crédit).
Brule les. Mais dites-leur pourquoi. Aussi, mettez l'autorité de votre patron derrière vous.
@Lohoris Je partage vos sentiments. Je suis étonné qu'ils aient même essayé. Les autres étudiants semblent comprendre le message haut et fort.
@sadTA Lorsque vous avez donné votre discours sur le plagiat, avez-vous également précisé très clairement quelles seraient les conséquences si quelqu'un était surpris en train de plagier?
Je suis curieux de connaître cette version de la politique «sans copie». Combien de temps une chaîne de texte doit-elle être identique à quelque chose d'écrit par quelqu'un d'autre pour qu'elle compte?
La politique de l'école exige-t-elle qu'un TA signale le plagiat?
Vous devez vous demander quel est votre objectif final, quel IMO devrait être pour les amener à arrêter de le faire. J'utiliserais l'approche la plus douce possible, et une approche graduée. Vous avez déjà échoué en tant qu'AT lorsque vos actions ont poussé un étudiant à abandonner le cours. Pathétique. Si vos actions étaient injustes de quelque manière que ce soit, je trouverais tous les arguments possibles pour vous punir, et il y a de fortes chances que je réussisse plus que vous. Vous n'avez pas besoin de couper une main lorsqu'une gifle sur le doigt fonctionne.
Je ne suis pas d'accord avec @A-B-B. Si les élèves trichent, ils devraient faire face aux conséquences au cas où ils se feraient prendre. S'ils ne peuvent pas accepter cela et abandonner le cours, tant pis, ils ne seront pas manqués. La manière d'enseigner ne doit ** jamais ** être adaptée au plus petit dénominateur des élèves. Séparez le blé de l'ivraie le plus tôt possible. Cela aide tous ceux qui veulent vraiment apprendre. L'enseignement supérieur doit se concentrer sur les étudiants qui veulent apprendre, pas sur ceux qui veulent un diplôme.
@MarcClaesen,, par exemple, le système juridique, qui ne fonctionne absolument pas de cette façon. Lorsque vous obtenez votre premier ticket de conduite, votre permis n'est pas suspendu. En fait, vous pouvez d'abord vous en tirer avec rien de plus qu'un avertissement. La prochaine fois, vous avez une petite amende. Si vous recommencez bientôt, vous aurez une amende plus lourde, plus de points, des augmentations d'assurance et éventuellement une suspension de permis. Le fait est que les gens peuvent et doivent être modelés doucement - les gens ne sont pas du blé. C'est votre genre de mentalité irréaliste en noir et blanc qui conduit à des fusillades de masse sur les campus et à des incendies criminels.
J'ai eu cela avant. Sauf que la personne a fait copier son papier par deux autres étudiants, sans le vouloir. Le professeur a donné aux trois étudiants une option: dites-moi qui l'a écrit et je leur donnerai la note, les autres obtiennent 0. Les deux qui ont copié le papier ont obtenu des 0, celui qui l'a fait a obtenu la note. Dans ce cas, le papier a été volé. Vous pourriez adopter cette approche.
@A-B-B Calmez-vous. L'élève a abandonné la classe parce qu'elle s'est fait prendre et craignait les conséquences. Cela n'a rien à voir avec moi.
@A-B-B Vous manquez complètement le point. Il est plus facile de faire la tâche que de plagier si efficacement que je ne la détecte pas. S'ils passent par tout le travail pour plagier un rapport de laboratoire si bien que je ne peux pas le détecter, alors ils ont probablement appris tout le matériel pertinent en cours de route. Le problème est la copie directe - ils n'apprennent rien quand ils font cela.
@A-B-B Il est ironique que vous décriviez la "mentalité irréaliste de n & b" de MarcClaesen, après avoir dit à sadTA "Vous avez déjà échoué ... Pathétique. Si vos actions étaient en aucune façon injustes, je trouverais tous les arguments possibles pour vous faire punir ... ", qui semble assez n & b. Bien que je partage certains des principes que vous promouvez - «l'approche la plus douce possible», les gens «moulés doucement» et «il faut de l'intelligence pour réformer quelqu'un» - je ne pense pas que vous les démontriez.
Les devoirs à emporter de toute sorte demandent simplement aux étudiants de se livrer au plagiat, seuls ceux qui sont nouveaux dans le système se font prendre. Je les ** testerais en classe ** où ils ne pourraient ni tricher ni partager. ** Pas de vente à emporter ** sauf à des fins d'entraînement La restructuration de divers rapports pour s'adapter à ce paradigme et atteindre ** l'objectif d'évaluer leurs connaissances et leurs compétences ** ne devrait pas être trop difficile. Problème résolu.
@A-B-B Le temps de classe est précieux (et, du point de vue des étudiants, ou du moins du point de vue de celui qui paie, assez cher). Je déteste perdre du temps en classe sur des devoirs qui pourraient être faits en dehors de la classe. Puisqu'il s'agit d'un cours de sciences UCLA, je serais étonné de ne pas avoir de tests en classe; vous ne suggérez rien de nouveau. Le but de la question est de faire face à la malhonnêteté académique, pas d'empêcher les étudiants d'avoir des occasions de se livrer au plagiat. Il est * extrêmement * important d'enseigner la valeur de l'honnêteté académique.
@KyleStrand, Je ne suis pas du tout d'accord. J'ai suivi des cours de deuxième cycle avec un test par classe, et ce n'était pas un problème. Décidez-vous - un test approprié est-il important ou non? Vous donnez l'impression que le plagiat est le principal type de malhonnêteté académique, mais ce n'est pas le cas. Le type principal, également celui qui cause des dégâts dans le monde réel, est la cuisson des données et des résultats; le plagiat n'a rien à voir avec cela. De plus, de nombreux utilisateurs de ce forum sont déterminés à subir des sanctions sévères, comme si c'était la réponse. La seule chose qu'il enseigne est d'être un meilleur tricheur.
@A-B-B .... sur quoi êtes-vous réellement en désaccord? Où ai-je dit quoi que ce soit pour contredire l'idée que les tests sont importants (ou «des tests appropriés», quoi que cela signifie)? Quand la question de savoir quel * type * de malhonnêteté académique est «le type principal» est-elle devenue pertinente pour la conversation? Que pensez-vous exactement du fait que "de nombreux utilisateurs de ce forum" sont "résolus à infliger des punitions sévères" et en quoi est-ce pertinent pour votre conversation avec moi? Comment est-ce devenu une question sur ce que * je * enseigne ou n'enseigne pas?
@A-B-B: Votre approche rend une classe comme celle que j'enseigne en ce moment - qui est basée sur des applications qui ne peuvent pas être exécutées de manière significative dans une salle de classe - impossible à noter. Le cours nécessite pratiquement un projet final, ce qui, selon vous, n'est pas réalisable car il permet aux étudiants de tricher. Et les cours de laboratoire ne permettent pas fondamentalement une approche «test uniquement». Une partie de l'objectif d'un cours de laboratoire est d'apprendre à communiquer vos résultats, ce qui vous oblige à écrire, tracer et analyser. Cela ne peut pas arriver en 30 à 60 minutes. Donc problème * non * résolu.
@aeismail, un projet final est différent car il est souvent en groupes qui font des projets différents, contrairement à un devoir de devoirs qui est le même pour tout le monde. Je suis confus - est-ce un cours d'anglais ou de communication? Non, alors pourquoi testez-vous ces compétences? Je laisserais cela aux cours d'anglais et de communication technique. De même, je laisserais les graphiques aux cours Statistiques et Visualisation. Quant à l'analyse, elle peut se faire en classe. Je me rends compte que je suis peut-être un peu facétieux, mais c'est uniquement parce que vous semblez si peu disposé à vous adapter.
@A-B-B: Si je ne suis pas disposé à m'adapter, c'est parce que je crois qu'analyser et présenter clairement les résultats et les explications sont des compétences qui devraient être enseignées, développées et évaluées dans ** chaque ** classe du programme, pas seulement dans les classes d'écriture ou de statistique. Pour commencer: les catastrophes Challenger et Columbia auraient pu être évitées si les ingénieurs avaient de meilleures compétences en communication. Le Mars Climate Orbiter s'est désintégré en raison de problèmes de communication entre les laboratoires qui y travaillaient. Vous ne pouvez pas simplement isoler les compétences - elles doivent être intégrées. Les cours de laboratoire sont un excellent endroit pour faire cela.
Attendez?Quoi?!?Le professeur n'a pas le temps de parler à l'un de ses TA ???Et c'est à l'UCLA, qui est * supposée * être l'une des meilleures écoles du système UC?!?Décidément - ont-ils changé leur devise en "Fiat lax"?Je suis content que mes enfants ne perdent pas leur temps et mon argent là-bas!
Onze réponses:
#1
+62
Marc Claesen
2014-04-22 11:12:19 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Cela ressemble à "Je veux les punir mais pas vraiment". Le fait est que ces élèves ont triché même après plusieurs avertissements. Vous n'enseignez pas aux petits enfants. La responsabilité et l'obligation de rendre compte sont importantes et les élèves adultes devraient avoir les deux.

Si vous êtes sûr qu'ils ont plagié , le seul plan d'action correct ici est de les signaler. Il appartient alors à quiconque traite de telles questions d'évaluer la sévérité et la sanction appropriée.

Les élèves connaissaient les risques de plagiat et ont quand même décidé de le faire. Leur donner un traitement plus doux maintenant encouragera les autres élèves à se comporter de la même manière car les conséquences deviennent moins graves.


Remarque: êtes-vous sûr que les élèves ont copié les uns des autres ou est-il possible qu'ils utilisent le même source?

Je ne peux pas être sûr qu'ils n'ont pas copié la même source, mais c'est quand même une violation des règles.
Je veux les punir, mais je pense personnellement que les sanctions pour tricherie sont extrêmes.
@sadTA que la punition soit trop extrême ou non n'est pas votre décision à prendre, c'est la politique de l'université. Les règles (et les conséquences de leur violation) étaient claires et elles les ont quand même enfreintes. Leur donner un traitement plus doux maintenant peut vous faire du bien (même si c'est injuste à mon avis), mais sachez que cela encouragera les autres étudiants à se comporter de la même manière car les conséquences deviennent moins graves.
Je vous suggère d'ajouter "_Donner un traitement plus doux maintenant ... encouragera les autres étudiants à se comporter de la même manière puisque les conséquences deviennent moins graves._" à votre réponse.
Merci @scaaahu pour la suggestion. J'ai mis à jour ma réponse.
@sadTA Bien que je ne sois pas d'accord avec la «seule ligne de conduite correcte» de MarcClaesen, je conviens que la * responsabilité * est un bon objectif. Vous aviez des options, et je pense que votre choix ultime était le bon. Rétrospective: les dénoncer plus tôt les aurait-ils même aidés à voir que les conséquences réelles étaient plus vivables que ce qu'ils imaginaient ... et empêché l'abandon? (Pour info, je suis particulièrement reconnaissant envers un professeur qui m'a donné une note d'échec pour ne pas avoir terminé, tout en étant en communication avec moi: j'avais l'impression d'être parent ... et m'a aidé à apprendre à être responsable sans dureté envers moi-même.)
Je pense que ces pénalités sont _lenient_ (moi aussi, j'étais un TA dans le système UC).
#2
+32
Anonymous
2014-04-22 18:31:22 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Signalez-les. C'est précisément le travail de ceux qui travaillent au bureau du doyen des étudiants de faire des appels au jugement du type que vous décrivez. Ils ne veulent pas non plus ruiner la vie des étudiants de premier cycle.

Je suis d'accord. En tant qu'AT, vous n'êtes pas rémunéré pour faire des appels de jugement de la sorte. Vous devez gagner votre propre respect parce que vous avez donné des conférences sur le plagiat et donné des avertissements. Si vous voulez que votre parole ait quelque valeur, vous devez la signaler. De plus, qu'est-ce qui vous empêche de _tester_ l'eau en demandant directement au doyen? Quand j'étais TAing, nous _had_ pour signaler toute inconduite sans délai. À son tour, le doyen nous disait quelle ligne de conduite serait nécessaire, le cas échéant.
#3
+21
Kogesho
2014-04-22 11:18:38 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Premièrement, je pense que ce n'est pas acceptable pour le professeur de vous présenter des options. Il / elle aurait dû décider de ce qu'il fallait faire et c'est en fait drôle qu'il ait donné une option qui entre clairement en conflit avec le code d'honneur.

Si la triche est prouvable, alors vous êtes payé pour appliquer les règles. vous devez les signaler. Personne ne devrait être au-dessus des règles de l'université, et je suis sûr que les règles sont claires. Votre responsabilité est de noter les devoirs et de les signaler s'ils ont triché. Tout le reste conduit à la corruption dans toute organisation, ce qui est également un abus de pouvoir.

Oui. Je lui ai spécifiquement demandé des conseils et il l'a balayé. Il semble trop occupé pour assumer la responsabilité de la classe.
@sadTA, Pour être parfaitement honnête, c'est quelque chose dont je voudrais parler autant que la tricherie. Les résolutions différeraient en fonction du poste du professeur (chef de département, etc.) et de sa titularisation, mais il ne devrait pas vous faire ça. Cela vaut probablement une question en soi.
@BrianS J'ai découvert que sa femme allait avoir un bébé aujourd'hui alors je le laisse glisser.
#4
+16
jwg
2014-04-22 14:33:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Ne leur donnez aucun crédit du tout pour cette mission. Étant donné que même les devoirs copiés prennent du temps et qu'il est très probable qu'ils soient attrapés, cela ne vaudra pas la peine de copier et de ne pas obtenir de crédit.

Si votre professeur vous le demande, vous pouvez dire que vous avez choisi de ne rien faire, mais que bien sûr, ils ne pourraient pas recevoir de crédit pour ce travail, ce qui, selon vous, était ce qu'il impliquait dans ses conseils.

Si les étudiants se plaignent de vouloir pouvoir rattraper le crédit ou pensent qu'ils devraient obtenir une note, dites-leur catégoriquement non. S'ils insistent, référez-les au professeur. Cela met la balle dans leur camp - il est peu probable qu'ils veuillent faire l'effort de se plaindre de vous, lorsqu'ils attireront l'attention sur leur tricherie et se retrouveront probablement dans une position où ils doivent mentir ouvertement à un professeur.

Si cela se produit (parce que les élèves sont méchants ou manquent de sens des proportions), ne vous inquiétez pas. Les étudiants pensent parfois qu'un incident comme celui-ci peut être amené à mal refléter une assistance technique. Même s'ils poursuivent une plainte, même si elle est accueillie, et même s'il est démontré que vous avez fait la mauvaise chose, elle ne sera pas retenue contre vous. Il sera accepté par le corps professoral et par toute autre personne impliquée (qui réalisent probablement tous quels PITA sont certains de vos étudiants) que c'est la pire erreur de jugement mineure du type que tout le monde fait dans ses premières expériences d'enseignement.

Assurez-vous simplement d'être cohérent (pour ne pas être accusé de discrimination) et clair (afin que personne ne puisse dire qu'il n'a pas compris les règles). Si vous êtes obligé de faire une exception, indiquez immédiatement quelles sont les règles des exceptions (`` tout le monde a une chance '', `` une chance seulement sur le premier devoir '' ou `` une personne a une chance, mais maintenant vous avez tous été averti 'etc.)

Enfin, ne le prenez pas personnellement. Il est décevant d'essayer de traiter les gens comme des adultes, puis de constater qu'ils vous traitent comme si vous étiez un idiot. En fin de compte, c'est une réflexion sur leur immaturité et non sur vos compétences pédagogiques.

J'ajouterais: la prochaine fois, écrivez vos règles, de préférence dans une petite section «Notes» sous la description de chaque cours. Indiquez ** clairement ** quelles * mesures * vous allez prendre si vous détectez un plagiat (pas de note pour le cours, pas de note pour tout le cours, etc.).
@nplatis La punition pour le plagiat est énoncée presque à chaque fois dans le calendrier académique et dans de nombreux autres endroits, et en théorie, c'est la seule option dont dispose l'instructeur. Alors que dans de nombreuses situations, les instructeurs sont indulgents, je doute que l'on puisse mettre dans un plan de cours une note qui contredit le calendrier académique ...
#5
+6
Neal Fultz
2014-04-22 21:52:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis également à l'UCLA et j'ai travaillé pour des profs qui n'étaient pas disposés à escalader lorsque des tricheurs étaient attrapés. Beaucoup d'entre eux supposent simplement que les tricheurs abandonneront ou échoueront finalement à la finale ou autre.

Mon seul conseil est de se souvenir: vous êtes principalement ici pour faire des recherches et obtenir un diplôme; TAing ne fait que payer les factures. Les tricheurs sont bouleversants, mais choisissez vos batailles avec sagesse et sans émotion. À long terme, cela ne vaut probablement pas la peine de faire chier votre conseiller en passant au-dessus de sa tête.

Merci Neal. Ce n'est pas mon conseiller, juste un professeur supervisant ma classe. Le problème est que je veux juste leur donner un zéro. Cela me fait gagner du temps et je pense que c'est plus juste. Mais je ne pense pas que ce soit une option. Je pense que je dois faire tout le truc de "l'escalade". Ce que je ne veux pas faire pour les raisons que vous avez indiquées.
Si "TAing ne fait que payer les factures", vous n'allez pas être un bon enseignant.Pour payer les factures, je suggère de prendre un emploi secondaire où la motivation est moins importante que l'enseignement - comme un emploi de concierge à temps partiel.
Fait amusant - à l'UCLA, les concierges sont payés plus que les assistants.
De plus, les AT ne devraient pas travailler plus d'heures que ne le précise leur contrat - c'est un travail, pas une vocation plus élevée.
#6
+4
Dave Kanter
2014-04-22 23:00:30 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour ajouter à tout ce qui a été dit ici, vous DEVRIEZ en parler à votre professeur. Si pour aucune autre raison que de s'assurer que toutes les sections de la classe suivent les mêmes règles. S'il n'y a pas de politique claire, on ne peut pas s'attendre à ce que vous appliquiez les règles.

Souvenez-vous également que beaucoup d'étudiants ne comprendront pas pourquoi c'est de la triche et que vous devez créer cette compréhension. Mettre entre les mains de l'élève quelque chose qui explique la politique est essentiel. Reportez-vous au manuel de l'étudiant le cas échéant. Mon document dit généralement quelque chose comme "Ceci est votre seul et unique" avertissement ". Après cela, si vous plagiez, vous aurez franchi une ligne que vous ne pouvez pas décroiser. " Après avoir commencé à le distribuer et à l'examiner très clairement le premier jour de cours, je n'ai plus jamais eu de problème de plagiat.

J'ai oublié d'ajouter, je dis généralement aussi quelque chose comme "Le moyen le plus simple d'éviter les problèmes est de savoir si quelque chose est du plagiat ou non: DEMANDEZ."
#7
+4
Steve Jessop
2014-04-23 00:04:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si les règles de votre établissement vous sont communiquées par ce professeur et que vous choisissez de ne pas les suivre, alors en quoi cela vous met-il par rapport à la façon dont vous pensez du comportement des étudiants par rapport aux règles claires sur la copie?

Soit vous avez le pouvoir de décider de la punition, soit vous ne le faites pas, et il me semble qu'on vous dit que vous ne le faites pas. Votre professeur peut se tromper sur ce point, mais si vous ne le trouvez pas écrit de toute façon, le seul moyen de le déterminer est de contacter une autre autorité de votre établissement pour obtenir un autre avis.

Il est possible que par «ne rien faire», votre prof voulait dire faire ce que vous voulez faire - échouer à la tâche et rien d'autre. Si c'est le cas, vous êtes libre de rentrer chez vous, et je pense que vous pourriez probablement le prouver en demandant au prof: "Si je ne fais rien, comment dois-je noter les devoirs copiés en grande partie? Donnez-leur tous les deux 0?" Cela ne nécessite pas une longue conversation, tout ce qui peut être traité par un e-mail d'une minute est probablement bon pour le prof.

Sinon, vous êtes dans la position d'un flic qui a été informé par le capitaine, "Si vous pensez qu'ils ont enfreint la loi, cela va au procureur. Si vous pensez qu'ils ne l'ont pas fait, alors oubliez-les et laissez-les". Vous dites: "Je ne peux pas leur donner une amende sur place ou quelque chose comme ça?". Non, vous ne pouvez pas, pas si la personne en autorité dit que vous ne pouvez pas. Vous pouvez reconnaître l'infraction et suivre la procédure, ou vous pouvez sciemment ignorer l'infraction parce que vous pensez que la procédure est injustifiée. Et, je pourrais ajouter, bonne chance avec cela comme stratégie à long terme ...

Cela dit, vous pourriez peut-être contacter le doyen des étudiants (ou son représentant) et lui demander si ils sont prêts à ratifier l'échec du devoir mais pas la classe. Bien sûr, si vous faites cela, vous devez pratiquement les signaler si le doyen dit «non, ils doivent être expulsés, c'est une question de tolérance zéro pour nous» ou autre. Ce que vous ne pouvez pas faire, c'est décider au nom de votre institution que copier un seul devoir n'est pas suffisamment mauvais pour justifier l'échec du cours. Le doyen des étudiants vous a clairement fait comprendre que leur opinion est différente ou que vous ne seriez pas en mesure de prédire leur réponse.

En spéculant follement, je suppose que la raison pour laquelle la réponse du doyen est si sévère est que beaucoup d'AT avant que vous n'ayez suivi le processus dans lequel vous êtes actuellement. La classe apprend les règles contre la copie. Quelqu'un copie. La classe apprend les règles contre la copie à nouveau. Quelqu'un copie. Maintenant quoi? Le doyen des étudiants peut probablement énumérer plus de choses que vous ne le pouvez qui ne fonctionnent pas.

#8
+4
Robert Talbert
2014-04-23 05:22:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Les cas d'honnêteté académique sont très graves pour deux raisons. Premièrement, la malhonnêteté académique frappe à la base même de ce qui fait que l'éducation fonctionne en premier lieu - à savoir l'idée de confiance mutuelle. Deuxièmement, les affaires d'honnêteté académique dégénèrent trop souvent en batailles juridiques qui coûtent du temps et de l'argent à l'université. Pour cette raison de gravité, il est primordial que le professeur titulaire prenne la responsabilité de cette situation et ne la laisse pas à vous en tant qu'AT.

Cherchez la politique de malhonnêteté académique de votre université et lisez-la très attentivement. Selon toute vraisemblance, deux choses sont pertinentes ici: (1) seul le professeur titulaire a le pouvoir d'agir sur un cas de malhonnêteté académique dans sa classe, et (2) plus précisément, si la malhonnêteté académique se produit. , le professeur est contractuellement tenu de le signaler. C'est ainsi que fonctionnent la plupart des politiques universitaires. Vous pourriez vous retrouver dans une situation où vous devez rappeler ce fait au professeur - le prof peut être libre de gérer les punitions comme il le souhaite, mais le prof doit quand même faire un rapport, pour le dossier de l'étudiant. (Si l'étudiant est un récidiviste, l'étudiant peut être expulsé.)

Si le prof a cette responsabilité et n'écoute toujours pas, allez voir le directeur du département avec lui. Ce genre de chose ne peut vraiment pas être ignoré. Mais je le répète - ce n'est probablement pas votre responsabilité. La chose à faire à ce stade est de trouver la personne qui est responsable de l’enquête et de s’assurer qu’elle continue.

#9
+1
scozy
2014-04-28 21:34:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis d'accord avec les réponses qui suggèrent que vous devriez les signaler au doyen, et quoi qu'il arrive. Mais je voudrais soulever une considération au cas où vous décidez de ne pas le faire. Il est très probable, selon les règlements de l'université, que vous n'ayez personnellement pas le droit de punir les étudiants.

Nous avons eu une situation comme celle-ci dans mon département, où la chaire voulait que les étudiants soient punis mais sans impliquer le conseil de discipline (pour des raisons administratives non pertinentes) .Nous avons dû être extrêmement prudents en faisant savoir aux étudiants concernés que leur projet avait été noté 0 pas comme une punition, mais simplement parce qu'ils n'avaient pas suivi les instructions qui stipulaient de travailler en équipe de 2 personnes.

Si vous décidez de les «punir» vous-même sans les signaler au doyen, vous devrait étudier les réglementations applicables pour vérifier quels sont exactement vos droits. Vous ne voudriez pas avoir des ennuis pour protéger les élèves qui ne le méritent pas.

#10
  0
Ian
2014-04-23 19:38:56 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Tout d'abord, cela dépend de l'affectation; J'ai dû faire des laboratoires dans mon diplôme de science informatique avec un partenaire, chaque personne devait ensuite produire un article par nous-mêmes. Nous avons créé un document avec tous les résultats que nous avons partagés, puis nous avons rédigé le reste nous-mêmes. Il était inutile que nous écrivions tous les deux les mêmes nombres, puis que nous les tapions dans ms-word. Donc, un texte comme les en-têtes sur un tableau de résultats serait le même entre nous deux.

Peut-être donner aux élèves la possibilité de.

  • Être signalé avec tous les risques cela prend
  • Ou de retirer leur mission et d'obtenir aucune note pour cela.
  • Ou de déposer eux-mêmes une plainte officielle, afin de se signaler eux-mêmes.
#11
  0
einpoklum
2017-02-03 23:43:38 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Permettez-moi de partager ce que j'avais l'habitude de faire dans ces situations:

Premièrement, ne signalez rien de plus à moins que vous n'ayez décidé de faire remonter le problème; signaler qu'un plagiat s'est produit et ne rien faire pourrait être interprété comme une faute ou une collaboration. Pour cette raison, je n'aime pas non plus ces systèmes de type TurnItIn; qui sait qui garde une trace de ces choses? Nah-euh. Maintenant, je sais, votre e-mail pourrait également être scanné et analysé, mais je vous recommande quand même de commencer avec un profil plus bas.

Quand je remarquerais ce qui ressemblait à du plagiat (supposons que c'est bidirectionnel ; n-way est également possible mais le principe est le même) Je détiendrais une note pour ces deux élèves, et je leur enverrais un e-mail pour qu'ils viennent me voir pendant les heures de réception. Notez que cela peut se produire pour d'autres raisons qui ne sont pas du plagiat - une écriture manuscrite inintelligible; un problème dont la clarification / résolution face à face pourrait décider entre une note très basse et une note élevée (par exemple, corriger une faute de frappe ferait tout fonctionner); et ainsi de suite.

Quand les élèves arrivent (j'essaierais de faire en sorte que ce soit à la même heure et non la semaine d'après), je les appelais tous les deux. Je leur dis que je pense qu'il y a plagiat commis. Je dirais qu'entre eux deux, ils n'ont qu'une seule soumission, et je leur suggère de quitter la salle pendant quelques minutes pour décider comment ils veulent répartir la note ou la responsabilité.

S'ils voulaient chacun une demi-année - je le ferais; si l'un d'eux pleurait un meurtre sanglant et disait qu'on en avait profité, et le second ne le nia pas - je donnerais 0 pour l'affectation au plagiat et le résultat de la notation à l'autre; s'ils sont convenus à l'amiable d'une autre distribution - aussi ok. S'ils prétendaient que ce n'est pas vraiment du plagiat, je leur demanderais d'essayer de me le prouver - mais cela ne s'est jamais produit, ils l'ont toujours admis immédiatement ou ils n'ont jamais pris la peine de se présenter. S'ils n'ont effectivement pas pris la peine de se présenter, ils ont tous les deux des zéros.

Seulement si quelque chose d'extrême, ou de moralement répugnant, au-delà de la simple copie de la réponse à l'affectation du matériel médical de quelqu'un, s'était produit - alors j'envisagerais de les soulever pour des accusations disciplinaires. Sinon, je ne le ferais pas.

Quant à ma motivation pour cette approche: je n'aime pas la police des étudiants. Je leur fournis un service, et s'ils ne prennent pas la peine de faire leurs devoirs, c'est leur perte. J'ai enseigné des cours qui demandaient beaucoup de devoirs et je disais aux étudiants au début du semestre que dans ce cours, ils «apprendraient par leurs mains» et qu'écouter en classe ne les amènerait tout simplement pas là où ils doivent être, alors, encore une fois, s'ils ne travaillent pas avec ardeur sur leurs devoirs, ils perdent juste le cours.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...