Question:
Utilisation des visages rage dans la présentation
qsp
2018-08-08 12:31:53 UTC
view on stackexchange narkive permalink

On m'a demandé de donner une conférence lors d'un atelier. J'ai l'intention de raconter une courte histoire, 5 à 7 minutes, sur la façon dont mon collaborateur et moi avons eu l'idée présentée dans la conférence. Cette histoire:

  • Donne la motivation: j'ai ce problème, et mon collaborateur avait une solution pour un problème (apparemment) sans rapport.
  • Expliquez la contribution: je l'ai fait ceci et il l'a fait.
  • Expliquez l'intuition de la solution: il a dit ceci et nous avons reconnu que etc.

Je pense que l'histoire serait intéressante, et comme elle implique deux personnes, je me demande si je devrais utiliser deux visages rage représentant mon collaborateur et moi (oui, je visite souvent 9gag).

D'une part, je pense que ce serait drôle. D'un autre côté, j'ai peur que les gens pensent que je ne suis pas poli / non professionnel, en particulier les personnes âgées. L'atelier est co-localisé avec une conférence de haut niveau, et je ne veux pas laisser de mauvaise impression.


Mise à jour: Merci à tous pour les réponses. Au début, j'avais l'intention d'utiliser les avatars sur nos pages d'accueil, mais je pense que c'est très intéressant de continuer à montrer mon visage d'une diapositive à l'autre. C'est pourquoi je pense aux visages de rage, la raison est qu'ils sont très simples, mais mettent très bien l'accent sur les émotions: lutte, puis confus, puis surpris ...

Mais je comprends que peu de gens aiment ça, alors je vais penser à une autre manière.

Veuillez ne pas utiliser de commentaires pour obtenir des réponses ou discuter des dernières modes dans les mèmes.Les commentaires ont été [déplacés vers le chat] (https://chat.stackexchange.com/rooms/81384/discussion-on-question-by-qsp-using-rage-faces-in-presentation).Veuillez lire [cette FAQ] (https://academia.meta.stackexchange.com/q/4230/7734) avant de publier un autre commentaire.
Vous pouvez simplement utiliser chacune de vos initiales (/ prénom);est-il même vraiment nécessaire de décrire explicitement l'émotion (que ce soit avec des avatars ou autre?) de toute façon?En général, la réaction d'une personne à quelque chose devrait être évidente à partir du libellé de son commentaire.
Sept réponses:
#1
+128
Captain Emacs
2018-08-08 13:09:47 UTC
view on stackexchange narkive permalink

TL; DR: En cas de doute, laissez-le de côté.

Dans les discussions, évitez tout ce qui peut offenser ou être mal compris, surtout si vous ne connaissez pas votre public. Il est normal de faire des blagues d'autodérision, mais vous voulez garder l'atmosphère quelque part entre le sérieux et la lumière (selon), mais en dehors du sentiment de tristesse ou de colère si vous n'avez pas d'ambitions politiques. Vos "visages en colère" peuvent être drôles, mais ne sous-estimez jamais qu'ils peuvent être mal compris (y compris les gens qui croient que vous avez eu une brouille avec votre ami dans les préliminaires de ce travail - vous seriez étonné à ce que les gens peuvent mal lire dans une remarque jetable).

Moi-même, je suis assez heureux d'utiliser des caricatures dans les discussions, mais je passe du temps à les choisir avec soin pour aider à mettre en évidence le point scientifique, jamais à un méta-niveau . Les gens sont assez occupés à essayer de comprendre ce que vous faites, ne gaspillez pas leur cerveau sur des questions que vous trouvez amusantes, mais sans rapport avec le sujet en question.

Mais si vous pensez que quelque chose peut se retourner contre vous, vous avez probablement raison. En cas de doute, mieux vaut une caricature / idée intelligente en moins.

#2
+50
Loop
2018-08-08 15:11:12 UTC
view on stackexchange narkive permalink

S'il vous plaît, ne le faites pas.

Regardez tous les cas de votre public:

  • Les gens qui connaissent les visages de rage et qui les aiment (la minorité)
    • Même s'ils les aiment en général, ils peuvent ne pas les aimer dans une présentation
  • Les personnes qui ne connaissent pas la rage font face
    • Pour eux, cela semblera étrange
  • Les gens qui connaissent les visages de rage, et qui ne peuvent pas les supporter
    • Moi-même inclus, je vous jugerais très fort pourquoi vous avez décidé que c'était une bonne idée, et je dirai que vous en savez peu sur la culture Internet (à en juger par le fait que vous aimez 9gag, qui vole du contenu partout sans créditer personne)

Les mèmes sont une forme d'humour merdique, par expérience, et selon votre sujet, vous devez appliquer l'humour de l'improvisation de votre présentation (regardez de bons discours TED humoristiques, ou comment fonctionne le théâtre d'improvisation).

Je visiterais ce site avant d'ajouter des visages de rage: https://www.reddit.com/r/FellowKids/

"Les mèmes sont une forme d'humour merdique" - c'est une opinion assez unilatérale et, oserais-je dire, * ignorante *, étant donné la part omniprésente des mèmes culturels.Même si elle est limitée aux macros d'images, c'est probablement une opinion que la plupart de vos contemporains ne partagent pas.
Cette réponse commence bien;mais se transforme ensuite en un accent lourd sur l'opinion qui n'ajoute vraiment rien.
Je n'aime tout simplement pas les mèmes, en raison de leur faible effort et de leurs comportements addictifs
@KonradRudolph: c'est en effet une opinion forte (que je partage avec Loop).Le problème ici est qu'une partie non négligeable du public peut partager la même opinion (ou une version apprivoisée de celle-ci), donc utiliser des visages de rage serait contre-productif (d'autant plus que, je suppose, ceux qui sont plus susceptibles deêtre ennuyé sont les universitaires plus âgés, donc les personnes qu'il est bon d'avoir dans son réseau - je suppose également que l'OP est assez junior dans le monde universitaire).
`Les gens qui connaissent les visages de rage, et qui les aiment (minorité)` Cela dépend incroyablement de votre public cible.Si vous ciblez la génération Y, la majorité les comprendra.(mais alors vous risquez de passer pour [vouloir trop vous connecter avec votre public] (https://cdn.vox-cdn.com/thumbor/MpA2HVftSFntl9HhmhlQA3MEjIU=/0x0:1409x785/1200x800/filters:focal (622x252: 846x476) /cdn.vox-cdn.com/uploads/chorus_image/image/55701647/Screen_Shot_2017_07_13_at_1.09.20_PM.0.png)).Votre affirmation selon laquelle les personnes qui les aiment sont en quelque sorte minoritaires par rapport aux personnes qui les connaissent et les détestent semble très subjective.
@Taladris Vous ne réalisez peut-être pas que * la plupart * des bonnes présentations incluent des références culturelles mémétiques, parfois par inadvertance.C'est vraiment omniprésent (c'est un peu le but des mèmes), et ne se limite pas à une génération.Voici un exemple aléatoire d'un membre senior du corps professoral approuvant des mèmes (qui est apparu sur mon flux * tout à l'heure *).https://twitter.com/pastramimachine/status/1027363206526689280 - C'est l'un des innombrables autres.
J'étais contre l'idée jusqu'à ce que je lis cette réponse.Maintenant, je pense qu'il devrait le faire.
@Loop Il n'y a rien de mal à ne pas les aimer, ce n'est pas correct d'exprimer votre opinion suggérant que c'est une vérité objective.
Aucune déclaration n'est une vérité objective.Y compris le mien.
@Loop encore si vous dites `2 plus 2 est égal à 4` personne ne supposerait que c'est juste votre opinion, non?C'est une déclaration acceptée dans le monde entier.C'est donc différent d'une déclaration tout à fait personnelle qui est présentée sous le même jour.
#3
+39
user3209815
2018-08-08 13:26:50 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le problème avec les références à la culture Internet est que certaines personnes peuvent ne pas l'obtenir et que parmi ceux qui l'obtiennent, beaucoup peuvent ne pas l'aimer. C'est l'une des raisons pour lesquelles les gens préfèrent des mises en page de présentation plus neutres. Une autre raison est d'éviter de détourner le cœur de la présentation. Par exemple, vous ne voulez pas que les préposés essaient de comprendre comment interpréter les émotions que ces visages de rage montrent et réfléchissent à la façon dont ils pourraient s'intégrer dans le contexte de votre processus de recherche.

En règle générale, j'évalue le niveau de détail de tout contenu non technique de mon travail. Si cela semble inviter à réfléchir ou même à faire une pause, sans parler de l'ambiguïté, c'est un sérieux drapeau rouge.

Dans votre cas, ces visages de rage demandent définitivement aux gens de les interpréter et de les mettre dans un certain contexte. En tant que tel, je pourrais les imaginer dans une présentation de type bande dessinée, où vous montrez littéralement l'avancée de vos recherches sous forme de bande dessinée, mais cela ne me semble pas très professionnel. À d'autres fins, ils contiennent trop de détails et de matière à réflexion pour être utiles.

Si vous souhaitez inclure des émoticônes, des mèmes, etc., je vous conseillerais d'utiliser des émoticônes plus simples et plus minimalistes.

#4
+27
user1306322
2018-08-08 16:52:39 UTC
view on stackexchange narkive permalink

<…> et je ne veux pas laisser de mauvaise impression.

Alors n'utilisez certainement pas les mèmes, en particulier les vieux mèmes tels que les visages de rage. Je ne peux pas exagérer à quel point ce format d'humour est désuet aujourd'hui.

Il y a un argument à faire en faveur de l'utilisation de mèmes plus récents si le public peut accepter l'humour du tout, mais de votre dernière ligne, je pense que le meilleur l’idée serait d’éviter complètement l’humour douteux.

#5
+16
Erty Seidohl
2018-08-08 21:40:22 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense qu'un terrain d'entente entre les voix catégoriques «ne le faites pas» et le désir de faire bouger les choses et d'être unique est d'utiliser d'autres images amusantes qui ne sont pas des visages de rage.

un peu de temps pour trouver des images uniques qui améliorent la présentation et ajoutent une touche d'humour (avec une attribution appropriée, bien sûr). Ou même dessinez vos propres visages «rage» et saupoudrez-les partout. Assurez-vous cependant que le contenu réel de votre présentation reste au centre de l'attention.

Si vous voulez vraiment ajouter une touche personnelle à votre présentation, je pense qu'il y a de la place pour cela sans recycler d'anciens mèmes Internet. Faire un peu de travail supplémentaire vous permettra de montrer votre créativité et votre volonté de sortir des sentiers battus.

#6
+15
Peter
2018-08-08 17:36:36 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Évitez tout le problème: le fait que vous ayez de l'espace dans votre exposé pour envisager d'illustrer deux chercheurs discutant de leurs problèmes est un problème pour commencer. La solution à ce problème évitera toute la question des mèmes.

En général, 5 à 7 minutes de fond sur le contenu principal, c'est trop, à moins qu'il ne s'agisse d'un discours de 90 minutes. Mais il semble que la genèse de ce travail ait une composante inter-domaines intéressante. La partie intéressante est le chevauchement des problèmes menant à une nouvelle solution, alors dans cette section d'arrière-plan, illustrez les problèmes et le croisement. Si vous faites du bon travail pour trouver et décrire ce matériel de manière concise, il ne vous restera plus d'espace pour les caricatures de deux chercheurs.

À chacun le sien, mais d'après mon expérience, la plupart des discussions sont si ennuyeuses et stéréotypées que la plupart des gens n'en tirent pas grand-chose.En revanche, il serait rafraîchissant et engageant pour une conférence de consacrer 5 à 7 minutes à raconter une histoire intéressante sur la façon dont leur recherche a vu le jour, si elle était bien menée.L'idée particulière des mèmes ne sonne pas très bien, mais rompre avec un format formule intro-détails-conclusion le fait.Il est également pertinent que ce soit lors d'un atelier, pas d'une conférence.
#7
+8
John Doucette
2018-08-08 18:08:40 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il semble que vous vous souciez au moins un peu de laisser une impression professionnelle positive, mais les autres réponses oublient que vous pourriez avoir des objectifs autres qu'une carrière universitaire.

J'ai fait des études supérieures avec un étudiant qui a fait beaucoup de choses comme ça. Il aimait énormément faire des choses «à son style» et prévoyait de travailler dans l'industrie après l'obtention de son diplôme. Agiter l'environnement académique «sec» était très amusant pour lui et a en fait servi à aider d'autres personnes partageant les mêmes idées à le trouver lors de conférences. Il a fini par travailler dans un laboratoire industriel qui correspondait exactement à sa personnalité, et je pense qu'il a obtenu ce poste grâce à des contacts noués grâce à ses singeries.

Je pense que les autres réponses sont justes: c'est un mauvais plan si vous veulent travailler dans l'académie, qui est souvent assez formelle. De nombreux chercheurs sont susceptibles d'être offensés par ce type de contenu, et il est à la limite contraire à l'éthique de les contrarier de cette façon. Mais , si cela ne vous dérange pas que certaines personnes pensent que vous avez été immature, cela ne pose peut-être pas de problème.

Il n'est en aucun cas universellement vrai que le monde universitaire soit plus «sec» que l'industrie;en fait, d'après mon expérience, c'est exactement le contraire.De plus (comme d'autres réponses l'ont mentionné) il y a un problème avec les visages de rage en particulier, en ce qu'ils sont un mème de 10 ans (c'est-à-dire au début du Jurassique à l'époque du mème): il y a un danger que les enfants cool dans le public soientJe ne pense pas "Ce mec est cool comme nous!", mais "OMG regarde cet universitaire cringey essayant d'être avec les enfants en faisant référence à des mèmes anciens! Nous ne voulons certainement pas que * lui * travaille dans notre laboratoire industriel génial!"
L'industrie est sèche par rapport aux excentriques que vous obtenez dans le monde universitaire.
@JamieClinton Vous faites un bon point.Je pense que ce type particulier de comportement (publier des mèmes) était beaucoup plus toléré dans les _labs_ industriels_ dans lesquels je travaillais que dans les laboratoires universitaires, mais était à peine toléré par le patron de mon patron, et les mèmes devaient être entièrement mis de côté lorsque la directionvenait visiter une fois par an.Dans le milieu universitaire, les comportements excentriques plus anciens (comme la publication de bandes dessinées dans les journaux) étaient largement tolérés, mais les mèmes ne semblaient pas l'être.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 4.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...