Question:
Est-il acceptable de marquer ou de commenter la présentation d'une personne en fonction de son accent anglais non standard?
CoderInNetwork
2019-11-03 02:39:58 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je travaille en tant qu'AT pour un cours de séminaire et les présentations en classe sont considérées comme une partie importante de la note totale du cours.

Certains des étudiants de la classe - qui sont pour la plupart internationaux étudiants - n'effectuent pas la meilleure présentation en termes de communication d'idées avec le public.

C'est principalement à cause de leur accent épais et d'autres défauts dans leur anglais, ce qui rend la présentation difficile à comprendre pour le public .

Quelles sont les meilleures stratégies de notation dans ces situations?

Je suis sceptique quant au fait de commenter cette question et de discuter du problème avec les élèves ou de réduire une partie de la note pour le manque de qualité de communication, car je crains que cela ne paraisse raciste.

L'université est en Amérique du Nord et environ 80% des étudiants sont de langue maternelle anglaise.

Puisque vous êtes un assistant technique, cela semble être une bonne question à poser à l'instructeur du cours ...
C'est vrai.mais je suis également intéressé de connaître le consensus général, les lois ou les politiques sur cette question.Surtout, comme un plat à emporter qui serait utile dans ma future carrière.
L'anglais est ma langue maternelle, mais je ne viens pas des États-Unis et vous auriez probablement du mal à me comprendre.Serais-je marqué?Il serait sage de considérer le public visé comme un facteur important à cet égard, plutôt que simplement votre opinion / compréhension
Il n'y a vraiment pas d '"accent anglais standard", et j'ai vu des anglophones se comprendre à peine (et l'admettre par la suite).Comment évalueriez-vous un anglophone avec un accent épais que vous ne comprenez pas?
La réponse à cette question dépend grandement de la question de savoir si «l'étudiant doit communiquer efficacement en anglais» est l'un des objectifs du cours.
Cela semble être l'inverse de [cette question] (https://academia.stackexchange.com/q/129624/58645) :)
Si le but de la présentation est de relier des informations et que vous avez du mal à comprendre ce qui est lié, elles doivent être comptées.Auriez-vous le même problème si c'était un locuteur natif avec un bégaiement?
@MassimoOrtolano Il est tout à fait possible d’affirmer qu’il existe un accent anglais standard, et qu’il s’agit d’anglais de la BBC ou d’anglais général américain.
Un point important à considérer: l'accent / dialecte était-il simplement difficile à comprendre, ou a-t-il activement empêché la compréhension du matériau?Exemple: je suis allé à une conférence de physique donnée par un étudiant diplômé dont l'accent a rendu les mots «fission» et «fusion» presque indiscernables.Cela rendait impossible de garder une trace de ce dont il parlait, ce qui est une chose * très * différente que de simplement faire plus d'efforts pour comprendre.
Dix réponses:
#1
+69
paul garrett
2019-11-03 03:55:43 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il existe deux manières d'interpréter le problème soulevé. La première est que les gens ont simplement des accents et une grammaire pas complètement correcte en anglais parlé ... mais pas au point que cela entrave sérieusement l'intelligibilité. L'autre est que leur anglais est si médiocre qu'il en empêche grandement l'intelligibilité.

Le premier est bien sûr sans conséquence. Ce dernier est un problème sérieux, en fait. Il ne s'agit pas de préjugés pour / contre les langues / nationalités, mais sur le contexte dans lequel on opère. Si on ne peut pas communiquer efficacement, c'est un inconvénient. Même si / quand les gens «comprennent», ce n'est toujours pas un avantage, mais un inconvénient. Surmonter un tel obstacle devrait avoir une priorité assez élevée ... au lieu de simplement croire qu'un tel problème se résoudra à temps. En particulier, cela ne se produira pas pour les personnes dont l'anglais est suffisamment compromis pour passer presque toutes les heures d'éveil avec leurs collègues, et ainsi ne jamais pratiquer la langue locale (en tant que directeur des études supérieures en mathématiques à mon université sur deux et en participant à de tels problèmes depuis plus de 35 ans, j'ai vu de nombreux cas).

En particulier, en dehors des cas super-spéciaux, cela ne sert aucun étudiant diplômé d'avoir l'anglais comme un obstacle. Cela entravera considérablement leur embauche pour des raisons d'enseignement-communication, si rien d'autre. Et, inévitablement, cela réduit l'impact de leur représentation de leurs travaux de recherche.

C'est une explication bien raisonnée pour laquelle un anglais pauvre peut être un réel problème et devrait donc probablement être résolu par des actions.Je me demande encore si vous pourriez commenter les actions réelles suggérées (rétrograder et commenter).
Tout à fait d'accord, +1.Je voudrais également mentionner que cela arrive au point d'être une question d'honnêteté.Là, les gens attendent et reçoivent des diplômes qui indiquent / impliquent que leur instruction était en anglais.
De plus, si cette institution est connue pour donner des notes élevées pour un niveau d'anglais non fonctionnel (ne pas pouvoir communiquer étant la «fonction»), elle dégrade immédiatement sa valeur à tous les niveaux.
C'est tellement vrai.J'ai connu tant de gens intelligents avec des diplômes avancés qui se sont retrouvés coincés dans des postes de niveau inférieur simplement parce qu'ils sont des communicateurs absolument terribles.Si vous ne pouvez pas partager votre esprit avec le monde, c'est extrêmement limitant.
Cette réponse suppose, sans justification, qu'une mauvaise intelligibilité doit être due à un anglais très pauvre.Mais les différences d'accent à elles seules peuvent paralyser la communication entre deux locuteurs fluides si l'accent est étranger à l'autre.J'ai vécu cela après avoir déménagé à Londres;les divers accents de sa population d'immigrants noirs m'ont été presque incompréhensibles pendant les deux premières années, souvent à la frustration des deux parties dans une conversation.J'ai entendu des gens rapporter des difficultés similaires à comprendre l'écossais.Cela me semble plus ce que la question décrit.
Une mauvaise intelligibilité implique un anglais médiocre.Si vous avez un accent de la langue anglaise, alors par définition, vous ne parlez pas la version par défaut de l'anglais, donc c'est plus pauvre.C'est parfaitement justifié.
Si l’élève donne la présentation dans un français parfait, c’est le problème du public, pas celui de l’élève.
Gloweye Cela implique que vous n'êtes pas très doué pour comprendre les accents.
@Gloweye Votre argument serait plus valable s'il existait une version standard de l'anglais.À mon grand regret (et à beaucoup d'autres haut-parleurs ESL), une telle chose n'existe pas.
@DenisNardin: Bien sûr, il existe une version standard de l'anglais: non spécifié jusqu'à la dernière syllabe, mais certainement suffisamment spécifié pour observer si quelqu'un s'en écarte légèrement ou massivement.Par exemple, consultez le matériel sur la grammaire et la prononciation remis aux journalistes et aux lecteurs de la BBC jusqu'au début des années 80 au moins.Mieux encore, il existe * plusieurs * versions standard de l'anglais parmi lesquelles choisir, y compris plusieurs accents anglais très standardisés en Amérique du Nord.La mauvaise nouvelle est que même les locuteurs natifs du RP supérieur standard ont un son étrange, sans parler des haut-parleurs ESL ;-)
Et d'une manière cruciale pour l'argument de Gloweye, l'accent RP «standard» n'est pas l'anglais britannique «par défaut» dans un sens significatif.Il n'a jamais été parlé par une majorité de personnes, même en Angleterre, il n'est pas reconnu comme un anglais typique et il existe plus d'une variante de RP.Alors que certaines personnes le parlent plus ou moins naturellement, son utilisation * comme standard * est performative.Tout le monde parlant anglais "a un accent".Il est vrai que, objectivement, certains de ces accents sont plus largement compris que d'autres.
Un problème secondaire concernant le contexte: si quelqu'un qui parle un dialecte indien de l'anglais est parfaitement compréhensible pour ses pairs indiens et que son intention est d'apprendre à faire des présentations dans son Inde natale, comment alors le marquer comme n'étant que marginalement compréhensible pour les Américains etBritanique?
@BobRodes: Je suppose que vous le notez si, indépendamment de l'intention de * l'étudiant *, l'intention du * cours * est de communiquer avec les Américains et les Britanniques.Il ne se souciera pas de sa note car il sait qu'il ne s'intéresse pas à cette partie du programme.Ou, si le cours ne se soucie pas de la compréhension de votre discours pour les Américains et les Britanniques à condition que l'AT puisse établir par d'autres moyens que vos connaissances spécifiques à la matière sont solides, vous ne le notez pas du tout parce que ses diapositives sont bonnes etbien que vous ne puissiez pas comprendre chaque mot, vous pouvez dire qu'il livre ce matériel.
@SteveJessop Cela semble bien sûr tout à fait raisonnable dans le contexte que vous décrivez.Mon point sous-jacent est que c'est une question qu'il vaut la peine de se poser pour décider quoi faire.
#2
+42
o.m.
2019-11-03 18:01:46 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il y a quelques décennies, mon professeur le résumait à peu près comme ceci:

  • Le vocabulaire professionnel doit être correct.
  • La grammaire devrait être correct, mais les erreurs sont acceptables si elles n'affectent pas le sens.
  • La prononciation est optionnelle↑.

L'objectif était de former les étudiants à rédiger des articles acceptables, et de comprendre (ou être compris par) d'autres étudiants qui sont bienveillants et ont en grande partie le même accent.

Je n'ai pas été dans le milieu universitaire depuis quelques années , les normes peuvent donc avoir changé au moins à certains endroits. Être en mesure de présenter vos résultats fait partie du processus scientifique.

Je ne pense pas que la prononciation soit * facultative *.Une prononciation incompréhensible rendrait les deux premiers points inutiles!
@user76284, voir le texte sous la puce.L'objectif principal était de rédiger des articles appropriés.Être compris par les autres étudiants était également important, mais un accent chic ne l'était certainement pas.
Je vois que nous entendions différentes choses par prononciation.
L'opinion selon laquelle l'écriture est plus importante que la parole peut être un peu dépassée et / ou spécifique à un domaine.Les lacunes d'écriture peuvent maintenant être mieux corrigées à l'aide d'ordinateurs que par le passé, alors que la communication verbale est plus importante, à la fois avec l'accent mis sur les conférences que des disciplines comme CS ont et des collaborations plus globalisées aidées par la facilité des appels vidéo.
Les ordinateurs @left sont encore peu utiles avec, par exemple, la grammaire.Et ils n'aident pas non plus avec l'orthographe si l'orthographe est si éloignée que le mot réel n'est pas inclus dans les suggestions.
@MattSamuel si l'orthographe est si éloignée que le mot n'est pas inclus dans les suggestions, alors l'auteur sait qu'il doit rechercher l'orthographe correcte de ce mot.Mission accomplie.En ce qui concerne la grammaire, oui, les ordinateurs peuvent de nos jours vérifier cela - encore une fois pas parfait, mais au moins c'est quelque chose.En parlant, vous n'avez rien.
L'orthographe @leftaroundabout, du vocabulaire professionnel entrerait dans mon premier point.
#3
+10
user21820
2019-11-03 18:05:55 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je souhaite développer le point de paul garrett , sur lequel je suis d'accord:

Il ne s'agit pas de préjugé pour / contre les langues / nationalités, mais sur le contexte dans lequel on opère. Si l'on ne peut pas communiquer efficacement, c'est un moins.

Plus précisément, je ne suis pas d'accord avec une approche populaire qui attribue une fraction fixe des marques à «présentation» et le reste à «contenu ". À mon avis, des notes devraient plutôt être attribuées pour «effort» et «contenu». La majorité des notes devraient être pour le «contenu» et devraient refléter fidèlement la quantité de contenu que l'élève transmet avec succès au public cible. Cela s'applique à tous les types de travaux d'élèves.

Pour les présentations en particulier, cela signifie que si un élève est incapable de transmettre quelque contenu que ce soit au public cible, il est juste de donner zéro point pour "contenu" ". Une mauvaise grammaire ou prononciation anglaise n'est pas un problème tant qu'elle ne commence pas à affecter la capacité de comprendre correctement le contenu que le présentateur a l'intention de transmettre.

Cela signifie également que si le présentateur réussit à transmettre le contenu via des diapositives et à la main gestes, puis une incapacité à bien transmettre ce même contenu verbalement est moins un problème. Plus souvent que vous ne le pensez, les présentateurs qui parlent un anglais parfaitement compréhensible ne parviennent pas à bien transmettre le contenu de leur présentation.

Je ne pense pas que quiconque oserait vous accuser de donner injustement des notes inférieures si pratiquement toute la classe ne peut pas comprendre ce que dit le présentateur. Mais vous devez préciser au préalable que la notation sera basée sur la qualité de la présentation du contenu.

Pour éviter de manière préventive toute accusation de préjugé raciste, vous pouvez proposer de donner des commentaires sur les présentations des étudiants avant la date de présentation réelle, mais les étudiants doivent demander à l'avance s'ils veulent ce commentaire. Au cours de ces séances de rétroaction, vous pouvez spécifiquement indiquer comment ils peuvent améliorer leur présentation de la présentation. Mais c'est un travail supplémentaire et non nécessaire pour une notation équitable.

Soit dit en passant, comme * Buffy *, je connais un gars qui a un bégaiement (s'arrêtera et recommencera au milieu de phrases presque entièrement hors de son contrôle conscient), mais son discours est par ailleurs normal.Tout le monde doit juste avoir la patience d'attendre à chaque «pause»;il n'y a pas de réelle difficulté à le comprendre.Ainsi, dans un tel cas, j'estime qu'il serait injuste de retirer des notes.
Je suis d'accord avec le principe, mais comment m'assurer que c'est bien l'élève qui a une prononciation ** vraiment ** mauvaise et que vous ne soyez pas incapable de les comprendre (ce n'est que "moyennement mauvais")?
@ Ángel: Une manière indirecte est d'avoir une courte période de questions-réponses après la présentation et d'observer ce que les autres étudiants demandent et leurs réactions.Un moyen direct est de recueillir des commentaires ou une évaluation par les pairs.Mais même si vous ne le faites pas, il est vraiment assez difficile (pour un professeur qui parle anglais) de ne pas comprendre plus que les élèves ne le peuvent.Dans tous les cas, il peut être raisonnable de pénaliser l'étudiant pour ne pas vous avoir communiqué le contenu, simplement parce que vous êtes une partie importante du public cible.
Après tout, comme * Martin * et * Nelson * l'ont dit dans un commentaire sur la réponse de * paul *, le cours est censé être conduit et évalué en anglais (standard), et l'enseignant est donc un substitut pour les anglophones.public cible.Si l'enseignant a une mauvaise compréhension de l'anglais, il doit d'abord résoudre ce problème avant même de poser des questions sur la notation de la présentation en anglais de quelqu'un d'autre.
#4
+6
Buffy
2019-11-03 03:06:18 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que ce serait une grave infraction de rétrograder des gens pour quelque chose qui ne leur appartient pas vraiment. Ils s'amélioreront sûrement avec le temps s'ils restent dans les pays anglophones. Mais vous pouvez également faire certaines choses pour vous faciliter la tâche. La première consiste à s'assurer que ces gens ne se moquent pas des autres étudiants. Le respect de tous. Une autre consiste à demander aux présentateurs de donner également des documents de synthèse avant la conférence. Cela peut aider.

Vous voudrez peut-être aussi rassurer les gens avant et / ou après que vous les respectiez, sachant que ces choses sont en fait plus difficiles pour eux que pour les locuteurs natifs.

Une fois, j'ai eu une personne qui était un bègue extrême. Vraiment extrême. La présentation du projet de cours a appelé à la participation de tous. Je ne l'ai pas laissé tomber et il a fait de son mieux. Les gens savaient avec bonheur ce qui se passait et laissez-le donc se débattre avec ses mots. Après cela, je l'ai félicité en privé pour sa bravoure.

Bien sûr, la présentation doit être correctement organisée avec les informations appropriées, comme pour tout étudiant. Et vous devrez peut-être réserver du temps, généralement, pour des questions lorsque les gens ne comprennent pas.

En mettant de côté des choses comme un bégaiement, les gens ont le même contrôle sur leur maîtrise d'une langue qu'ils le font pour le sujet de la présentation ou pour les techniques utilisées pour organiser une présentation.
@Tobias Kildetoft.A côté de cela, je serais moins accommodant que Buffy, je suis au mieux en contrôle de l'effort que je pourrais ou non mettre dans une langue étrangère, mais je ne contrôle certainement pas ma prononciation.Il est superficiel d'assimiler le contrôle que je peux avoir sur un (nouveau) sujet à celui de mes cordes vocales.Ce n'est pas exactement comme pour contrôler le rythme cardiaque, mais vous devriez comprendre.Je distingue vingt accent régionaux et même ceux de la ville sinon des banlieues, le tout dans une seule et même langue.
@Alchimista Je pense que c'est plus une question de grammaire que d'accent.
@FooBar Je viens de lire ce qu'OP a dit ici."Accent épais" et "... basé sur leur accent anglais non standard".Il peut en effet être si fort pour empêcher la communication, dans la mesure où la grammaire passe à la deuxième place.
Pourquoi n'avez-vous pas également cité les "autres défauts de leur anglais"?Et même si c'est un accent extrême, c'est quelque chose sur lequel vous pouvez travailler.(Et c'est exactement ce qui est attendu par exemple pour les acteurs dont la tâche principale est également de communiquer)
@TobiasKildetoft, Je suis à peu près sûr que ce n'est pas vrai pour les étudiants qui sont récemment arrivés d'un endroit non anglophone.Si vous déménagez, disons, en Chine, comment votre prononciation semblera-t-elle aux habitants au cours des premières années?Il n'y a pas de très nombreuses années, les gens du Mississippi et ceux de Brooklyn, NY avaient du mal à se comprendre.Les nouvelles télévisées ont changé cela et les accents régionaux disparaissent, mais ces deux endroits sont nominalement anglophones.
@Buffy: En outre, Indian Engish a plusieurs conventions fortes qui sont inadmissibles selon les normes de l'anglais britannique ou américain.Ainsi, les étudiants internationaux de l'Inde, parlant un anglais parfaitement cohérent, peuvent se retrouver dans la même situation que ce New-Yorkais du Mississippi au début du 20e siècle.Les habitants n'ont tout simplement pas été exposés à leur façon de parler.
@SteveJessop, et n'oublions pas Cockney English.Ou australien.Ou, oserais-je dire, américain.
@Buffy: Bien sûr, mais Cockneys n'a pas une proportion décente d'un milliard de personnes, réparties sur des milliers de kilomètres, tous convenant que leur façon de parler est un anglais parfaitement normal.Je suppose que presque tous les Eastenders peuvent assez facilement passer à un registre d'anglais qui supprime la plupart de leur vocabulaire distinctif, du moins du point de vue des autres anglophones britanniques.Peut-être pas du POV de Nouwfumeri'uns.
En tant qu '«adulte», je comprends le besoin de respect et cette réponse me semble bien.Mais d'après mon expérience: 1) Vous ne devriez vraiment pas supposer qu'être longtemps dans un pays améliore automatiquement vos capacités linguistiques.* Ce n'est très souvent pas le cas. * 2) Les meilleurs locuteurs non natifs que je connais ont reçu * beaucoup * de moqueries de leurs accents.Ce que je veux dire ici, c'est que les accents sont certainement sous notre contrôle et qu'il faut un effort délibéré pour (faute d'un meilleur mot) corriger.À long terme, cela demande de la pratique.A court terme, cela demande un effort très délibéré orienté vers la prononciation
Désolé, pour mieux le dire, dans le cas de mes amis, les moqueries les ont motivés à travailler consciemment pour corriger leurs accents *
#5
+6
Tasos Papastylianou
2019-11-04 14:23:33 UTC
view on stackexchange narkive permalink

À mon avis (et en accord avec la réponse de Buffy), il est inapproprié et plutôt injuste de pénaliser quelqu'un pour son "accent" (vous voulez probablement dire sa "prononciation" ; avoir un accent qui n'empêche pas une prononciation correcte n'est généralement pas un problème). Cela est vrai même si ce qu'ils disent ressemble à du charabia complet pour quiconque dans l'audience.

Cependant , il est également tout à fait juste de souligner qu'il s'agit d'un non -trivial issue , et que le présentateur ne devrait pas simplement ignorer les épaules simplement en disant "c'est comme ça que je parle".

Il y a beaucoup de nonchalance quand il s'agit de faire un effort pour corriger son accent, alors que c'est en fait un gros obstacle à une communication efficace, et souligner qu'il s'agit en fait d'un problème sur lequel on pourrait travailler à l'avenir, est plus que juste.

En ce qui concerne ces un contexte de présentation en particulier, alors qu'il peut être injuste de commenter à quoi ressemble leur accent `` maintenant '' - puisqu'ils en ont peu de contrôle à court terme - il n'est pas injuste de souligner qu'ils devraient travailler dessus, et que, en attendant, il est une limitation dont ils doivent être conscients et essayer de remédier dans leur présentation. Par conséquent, ce que vous pourriez marquer, c'est la mesure dans laquelle le reste de la présentation a montré un effort pour surmonter cette limitation, en utilisant des visuels appropriés, des citations des phrases importantes, un déroulement logique des diapositives et des arguments, etc. Si , compte tenu de leur 'limitation', ils n'ont pas réussi à transmettre leur message "à cause" de leur présentation, plutôt que "malgré", alors c'est juste ( ou au moins "moins injuste" * ) pour refléter cela dans la notation.

Cela devrait, espérons-le, encourager l'élève à améliorer sa technique de présentation et souligner que la langue est un problème qui mérite d'être amélioré en soi (si possible).


*: il y a encore un certain degré d '«injustice» si vous faites cela, en ce sens que les autres étudiants n'auraient pas eu à faire le même effort, donc je traiterais avec soin même avec cela. Si vous pénalisez quelqu'un sur cette base, cela devrait être minime et selon un système de notation qui aurait affecté les autres élèves de la même manière.


"Est-ce raciste?"

Cela dit, juste pour aborder le point «est-ce raciste». Considérez cette expérience de réflexion.

Vous êtes un étudiant, qui a été choisi pour représenter votre université dans un concours international, disons en Chine. Le concours lui-même est en anglais, mais, en l'occurrence, il s'avère que cette année, la plupart de vos présentateurs en compétition qui ont atteint la finale, sont originaires de pays de langue asiatique. Quand c'est à votre tour de présenter, vous parlez naturellement dans un anglais impeccable de Queen's, mais par conséquent, la grande majorité de votre public et de votre panel qui est plus habitué à «l'anglais chinois» ne vous comprend pas. Pendant ce temps, ils étaient parfaitement à l'aise pour comprendre les autres présentateurs.

Vous avez terminé dernier, et les commentaires sur votre carte étaient "désolé, nous ne pouvions tout simplement pas vous comprendre; peut-être que vous pourriez essayez de paraître plus «chinois» lorsque vous parlez ".

  • Considérez-vous cela comme une attitude raciste? Je soupçonne que vous pourriez.

  • Considérez-vous que le fait d'être disqualifié pour cette raison est injuste? Je pense que vous le feriez.

Mais , accepteriez-vous également que, compte tenu du contexte, votre incapacité à parler d'une manière qui vous rendrait compris, même si «ce n'est pas de votre faute», est-ce toujours «un problème»?

Et si les organisateurs vous avaient prévenu de cela avant la compétition? N'auriez-vous pas fait en sorte que vos diapositives et le flux de votre présentation puissent compenser ce fait afin de minimiser l'impact? Et si vous n'aviez pas fait cet effort, votre disqualification vous semblerait-elle toujours injuste?

Ou pour une autre expérience de réflexion: supposons que vous présentiez en français, en France, et pour des raisons mieux connues de vous-même et de votre professeur de français au lycée, vous n'avez jamais tenté de prononcer des mots français comme le font les français, à la place vous parlezcomme si lire des mots anglais épelait les mots français.Quelqu'un de votre public français dit ne pas vous comprendre.Lequel d'entre vous (ou les deux) a une attitude raciste à l'égard de toute l'entreprise?
Fondamentalement, si vous parlez une langue qui n'est pas la première, vous n'essaierez probablement pas de développer un accent qui passera «inaperçu» par un locuteur natif, mais vous devez faire * un * travail sur la prononciation.La question de savoir si ce travail fait partie de ce que le questionneur est censé évaluer est un autre problème en plus de cela, bien sûr.
@SteveJessop Existe-t-il même un moyen de prononcer systématiquement des mots inconnus d'une manière «anglaise»?
@PaŭloEbermann: pas tout à fait cohérent non, car l'orthographe anglaise est si irrégulière.«ghoti» peut être prononcé soit comme «barbiche» ou, en étirant une pointe, comme «poisson».Mais vous pouvez deviner à peu près la prononciation de mots anglais inconnus, et si vous faites des hypothèses simplificatrices sur les prononciations les plus courantes de diverses combinaisons de lettres, vous pouvez faire de même pour des collections de lettres qui ne sont pas des mots anglais.Ce ne sera pas "correct", je le dis simplement comme le bord extrême de ce qui se passe lorsque vous parlez une langue étrangère et que vous ne cultivez littéralement aucun accent!
#6
+3
nick012000
2019-11-04 08:32:21 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Notez-les conformément aux critères de notation de l'évaluation.

Chaque élément d'évaluation doit comporter une feuille de critères de notation qui dictera ce qui est nécessaire pour atteindre chaque niveau de note pour cette pièce d'évaluation, généralement divisée en plusieurs domaines avec des poids différents.

Dans une présentation orale, il est probable que l'un des domaines que vous évaluerez est leurs compétences en communication ou en présentation; si leur accent rend difficile leur compréhension, vous les marquez naturellement dans cette zone, de la même manière que vous les marquez s'ils passaient toute la présentation à marmonner ou à lire des notes imprimées.

Le montant que vous les noteriez dépendrait du libellé de votre feuille de critères - vous évalueriez si oui ou non ils répondaient aux exigences de chaque niveau scolaire dans ce domaine et leur attribueriez une note appropriée.

#7
+3
Nyos
2019-11-04 14:59:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai de sérieuses raisons de croire que la planète d'où vient le petit prince est l'astéroïde connu sous le nom de B-612.

Cet astéroïde n'a été vu qu'une seule fois à travers le télescope. C'était par un astronome turc, en 1909.

En faisant sa découverte, l'astronome l'avait présentée au Congrès astronomique international, dans une grande démonstration. Mais il était en costume turc, donc personne ne croirait ce qu'il disait.

Les adultes sont comme ça. . .

Heureusement, cependant, pour la réputation de l'astéroïde B-612, un dictateur turc a fait une loi que ses sujets, sous peine de mort, devraient changer de costume européen. Ainsi, en 1920, l'astronome refit sa démonstration, habillé avec un style et une élégance impressionnants. Et cette fois, tout le monde a accepté son rapport. - Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince

Je propose donc d'utiliser le contenu de la présentation comme base de leurs notes, et d'ignorer le style accent / grammaire / présentation. Vous pouvez commenter ceux-ci, mais ne leur attribuez pas de pires notes pour cela dans ce cas.

Si le cours est un cours d'anglais, c'est tout le contraire. Marquez leur langue et leur accent, mais pas la partie technique.

#8
+1
TimothyAWiseman
2019-11-04 23:50:11 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En fin de compte, notez selon les critères publiés

Bien que cela varie, la plupart des grands projets doivent avoir des critères bien établis à l'avance sur lesquels les étudiants peuvent se concentrer. Des éléments tels que l'utilisation d'une grammaire correcte et le choix des mots peuvent y figurer ou non.

Le type de classe compte

Vous n'avez pas mentionné de quel type de classe il s'agit, et Je pense que cela compte beaucoup, surtout si aucune liste claire de critères n'a été fournie à l'avance. S'il s'agit d'un cours d'anglais, d'art oratoire ou de droit, il semble raisonnable de mettre beaucoup l'accent sur la présentation proprement dite. L'utilisation des mots corrects et l'utilisation d'une grammaire correcte sont attendues dans un cas comme celui-ci et vous vous attendez à ce que la personne qui donne la présentation prenne des mesures telles qu'elle répète à fond en mettant l'accent sur ces éléments. Si l'aide extérieure n'était pas interdite, ils pourraient même faire une présentation devant un public de test qui pourrait fournir des commentaires sur ces questions à l'avance. En un sens, ce n'est pas tout à fait juste pour les personnes qui n'ont pas l'anglais comme langue maternelle, mais apprendre à bien présenter à un large public fait explicitement partie de l'éducation sur des sujets comme celui-là et c'est un mauvais service pour le public. les élèves à ne pas mettre l'accent sur ces éléments et à les inciter à les mettre en valeur.

D'un autre côté, dans un domaine tel que les mathématiques théoriques ou la physique, l'art de la présentation est probablement moins important et probablement seulement Il est logique que la présentation elle-même affecte la note dans la mesure où elle affecte la capacité à comprendre le matériel présenté.

#9
+1
Crowley
2019-11-05 03:43:55 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le cours vise, comme je l'espère, à améliorer les compétences de présentation des étudiants afin qu'ils puissent livrer leurs résultats plus efficacement sur la scène internationale, pas seulement dans la cour locale appelée université. L'anglais n'est pas ma langue maternelle, je dois donc traduire le discours du locuteur de son accent vers l'anglais que je comprends, puis vers ma langue maternelle. Lorsque je donne une conférence, je dois traduire mes pensées en anglais à la volée. Je fais de mon mieux pour prononcer correctement tous les mots même avec des nuances (drap vs sh * t, lit vs mauvais); Je fais de mon mieux pour utiliser des structures grammaticales correctes; Je fais de mon mieux pour éviter tout malentendu sur mes homonymes de langues (la traduction mot à mot de «Vos yeux septembre» a du sens en tchèque) mais je fais des erreurs. J'ai besoin d'être corrigé lorsque je m'engage de telles choses pour être en mesure de les éviter à l'avenir.

Au fil du temps, j'ai développé des raccourcis et je "pense en anglais simple" pour réduire le délai entre la question et répondre. Mais cela a pris du temps et je devais interagir en anglais uniquement sans contournement.

J'ai également assisté à plusieurs congrès internationaux avec des conférenciers allant des diplômés aux professeurs titulaires du monde entier.

Croyez-moi, anglais écossais, français anglais, coréen anglais, russe anglais, ... tous avec leurs accents, les fuites de grammaire combinées au stress du locuteur ont rendu beaucoup de discussions impossible pour moi.

Par conséquent:

  • Faites des commentaires sur les erreurs de grammaire, de vocabulaire et de prononciation des élèves. C'est ainsi qu'ils peuvent apprendre et s'améliorer.
  • N'incluez pas cela dans l'évaluation finale. Donnez les points uniquement en fonction de la qualité réelle de leur travail.
  • Essayez de présenter votre travail en allemand, français, espagnol, etc. et demandez à des locuteurs natifs de faire une évaluation.
"pourtant je fais des erreurs. J'ai besoin d'être corrigé" - eh bien, puisque tu m'as mis l'appât, je vais mordre.C'est l'un de ces domaines de distinction entre faire / faire.Devrait être, "je fais des erreurs" :-)
@SteveJessop Bouchée prise ...
#10
  0
April Salutes Monica C.
2019-11-04 19:57:00 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour la notation - je ne déduirais des points que si c'était assez difficile à comprendre. Si un locuteur natif anglais parlait ÉGALEMENT trop vite ou combinerait des mots, prendriez-vous une déduction là-bas? J'essaie d'être très généreux avec les étudiants internationaux, car ils ont affaire à beaucoup.

Certains élèves sont en avance sur leur capacité à écrire que leur capacité à parler - c'est la différence entre avoir le temps de relire et créer des mots en temps réel.

Essayez d'identifier les MODÈLES: non 15 exemples de mots confus, mais peut-être une tendance à ne pas être distinct avec les dernières consonnes d'un mot, ou un ensemble de voyelles qui sont confondues. Ne donnez pas à quelqu'un plus de 2 problèmes de parole sur lesquels travailler: cela peut être accablant.

De nombreuses universités américaines ont un centre de langue anglaise (pour les étudiants étrangers: séparé du département d'anglais qui dispense les cours d'écriture et de littérature) pour les aider dans la conversation et la prononciation. Informez vos élèves de ces ressources.

Si le programme ELC a un calendrier trop limité, envoyez un e-mail à ce centre pour lui faire savoir que vous avez des étudiants qui aimeraient s'améliorer et demandez des suggestions de ressources. (Cet e-mail peut également les aider à avoir une "preuve" s'il s'agit d'un problème de budget et qu'ils ne peuvent pas embaucher suffisamment de tuteurs pour couvrir les heures dont vos étudiants ont besoin.)



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 4.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...