Question:
Comment gérer les personnes qui regardent leur téléphone portable lors de ma présentation?
user17585
2015-08-19 18:55:06 UTC
view on stackexchange narkive permalink

J'ai été invité à donner un séminaire de recherche dans un autre département, et deux professeurs ont continué à regarder leurs téléphones portables pendant que je parlais. Ils faisaient cela au début de mon discours, et ils ont continué à regarder leurs téléphones portables pendant assez longtemps, peut-être 15 minutes, sans interruption.

Mon opinion personnelle à ce sujet est d'être tolérante. J'accepte que de nos jours «la technologie est dans nos poches» et que le Web offre des possibilités infinies de distraction. De plus, les gens peuvent regarder leur smartphone pour des raisons scientifiques, par exemple, ils peuvent faire une recherche rapide de la littérature liée au sujet présenté. Je ne sais pas avec certitude ce que font les gens sur leurs mobiles, et ce n'est pas à moi de discipliner leur comportement.

Cela étant dit, je pense que les règles de base de la politesse et de la considération les uns envers les autres ' les sentiments ont toujours un rôle et une place. Par exemple, si je sais que je vais être distrait pendant une conférence, je m'assois au fond de la salle et j'essaye de passer inaperçu. Si je ne peux pas résister à l’attrait du smartphone, alors je le garde sous la table et j’essaie de le regarder seulement pendant une courte période. Et peut-être ajouter un sourire d’excuse.

Mais à cette occasion, les deux professeurs étaient assis devant moi au premier rang, avec leur téléphone portable bien en vue, et ont agi comme si mon discours n’avait pas d’importance. Je dois ajouter que les deux professeurs ont un statut beaucoup plus élevé que moi, aussi l'université où j'ai prononcé le discours est de bien plus haut rang que mon université.

Je ne voulais pas de confrontation alors j'ai poussé tous les les sentiments désagréables mis à part, et je me suis concentré sur mon discours. Cependant, j'ai récemment pensé à cet épisode, et il m'est venu à l'esprit que j'avais peut-être besoin de faire preuve de plus d'assurance. Pas pour mon ego (je me fiche de ces deux-là et de ce qu’ils font dans les séminaires), mais parce que l’assertivité montre que nous nous soucions de nos recherches et de notre valeur en tant que chercheurs, quel que soit notre statut.

Comment traiteriez-vous les gens qui regardent ouvertement et constamment leur appareil mobile (téléphone, ordinateur portable, etc.) pendant votre conversation?

"** professeurs **", ils sont compliqués, mais une boîte en carton, des crayons de couleur, quelques bonbons et la promesse d'un Happy Meal ont peut-être fonctionné, mais essayer de les garder concentrés pendant plus de 5 minutes est un objectif universel problème ;)
Soyez heureux qu'ils n'aient pas d'ordinateurs portables et aient tapé furieusement tout le temps ... \ * soupir \ *
Dans le même ordre d'idées, il y a des gens qui sont d'excellents multi-tâches - j'ai vu ce comportement à plusieurs reprises, et souvent, les dactylographes de téléphone portable de première rangée posent toujours des questions précises à la fin de la conférence. .
Ils n'ont ni dormi ni noté les cours.
N'y faites pas attention. Autrefois, les gens regardaient simplement dans l'espace ou griffonnaient des notes sur un morceau de papier - leur capacité d'attention n'était jamais plus longue qu'elle ne l'est maintenant.
FWIW, je pense qu'il est extrêmement poli que quelqu'un vienne écouter mon discours, même s'il a apparemment besoin de faire autre chose ou n'est pas très intéressé. Donc, quand je vois quelqu'un qui ne se concentre pas, je n'ai généralement pas de sentiments désagréables. Mais je suppose que vous ne pouvez pas vous forcer à penser de la même manière, donc cela ne peut probablement pas être considéré comme une réponse.
Lors d'un concert récemment, j'ai vu quelque chose qui fonctionnait vraiment bien, où l'interprète, au lieu de demander à tout le monde d'éteindre son téléphone, a dit quelque chose comme "Bienvenue à , je m'appelle , j'espère que vous apprécierez mon spectacle , et n'oubliez pas de rallumer vos téléphones après le concert! "
Si vous connaissiez l'un de leurs numéros de portable, vous pouvez les appeler et leur demander de chercher et de faire attention.
@Raphael êtes-vous alors opposé au live texing?
C'est la manière la plus efficace que j'ai vue. Arrêtez votre présentation, restez silencieux et regardez-les d'une manière aussi neutre que possible. Finalement, toute la salle se concentrera sur eux, et ils comprendront le message et s'arrêteront, ou quelqu'un dans le public qui est réellement intéressé par ce que vous avez à dire dira ce qui est évident pour vous. Lorsqu'ils rangent leurs appareils ou se lèvent et sortent, continuez. Personne n'aime ce genre d'attention et cela donnera le ton pour le reste de la présentation, de sorte que les gens seront moins enclins à attirer cette attention. Si quelqu'un recommence, arrêtez à nouveau.
Et je ne peux pas croire presque toutes les réponses ici ... Le manque d'estime de soi est ahurissant et il n'est pas étonnant que tant de gens considèrent les universitaires en général et la science en particulier avec un tel dédain. Ce que vous faites devrait avoir de l'importance ou vous ne devriez pas le faire du tout. Si vous n'êtes pas disposé à vous attendre au respect d'une salle pleine de collègues, comment voulez-vous que le public qui paie les impôts, qui paie probablement la facture de vos recherches, vous prenne au sérieux? Êtes-vous tous tellement abattus par vos chercheurs principaux et mentors que vous vous attendez à être traité comme un personne sans importance?
@Kimball Dans un discours de recherche, j'ai du mal à croire qu'ils TeX le long. Surtout s'ils ne lèvent pas la tête. Donc, s'ils TeX, ils écrivent probablement sur leur dernier article, ou leurs diapositives pour leur propre discours plus tard. Les deux sont inacceptables. S'ils * font * TeX, ils devraient avoir un clavier * très * silencieux, et certains pourraient dire qu'ils démontreraient toujours leur désintérêt.
@AMR Je doute que cela fonctionne lorsque l'orateur est un doctorant et le professeur principal distrait, un chercheur de renommée internationale dans le domaine.
Les gens d'@gerrit, peuvent être puissants sans statut, s'ils espèrent qu'on leur montrera du respect et que ce qu'ils ont à dire et le travail qu'ils ont accompli comptent. Si rien d'autre, cela fera comprendre ce point à tout le monde dans la salle, même si les rustres ne comprennent pas le message. Et comment pensez-vous que ces personnes «mondialement connues» sont devenues ce qu'elles sont? Ils vivaient dans l'espoir que ce qu'ils faisaient comptait et qu'ils devaient être pris au sérieux, probablement aussi loin que le terrain de jeu. Et si vous ne pensez pas que ce que vous faites est si important, arrêtez de le faire.
@AMR Tout cela semble très noble, mais en tant que scientifique en début de carrière dépend des recommandations des scientifiques chevronnés pour progresser dans la carrière de xyr, il n'est pas utile d'avoir la réputation d'appeler et d'embarrasser des personnes âgées inconsidérées.
@gerrit, c'est là que vous vous trompez. Ils n'obtiendront peut-être pas les recommandations de ces deux professeurs, mais ils en obtiendront de bien meilleures, car le reste des personnes présentes dans la salle se dira que cette personne respecte suffisamment son travail pour attendre le respect de toutes les personnes présentes et que ce qu'elle fait compte . Je n'ai pas dit de faire une crise de colère, j'ai juste dit d'attendre. Le silence est une chose incroyablement puissante dans la prise de parole en public. Et qui peut dire que vous ne leur accordez pas le respect d'attendre que leur message ultra important, ne pouvait pas attendre, soit terminé avant de continuer.
@AMR Qu'est-ce qui vous fait penser ici que les universitaires ici ne s'attendent pas à être respectés? Et pensez-vous qu'un public embarrassant (par exemple en étant silencieux jusqu'à ce qu'il s'arrête) les aide à gagner le respect?
@AMR terrible, terrible conseil. Cela signifie que vous vous laissez distraire, vous et tout le public, par un coup insignifiant pour votre ego. **Ignore les**.
Une idée, certes horrible, mais un bon PEM pourrait faire l'affaire ...
@Warlord099 Merveilleuse idée! "Parlez, parlez, parlez, parlez des choses importantes, parlez, et maintenant je vais vous montrer mon EMP au format de poche qui peut être réglé pour un rayon de 30, 50 ou 70 mètres."
Sommes-nous en 2015 ou en 1915?
Peu importe comment vous l'emballez ... c'est tout simplement impoli !!
@Warlord099 Je dis depuis longtemps que nous avons besoin de brouilleurs WLAN, 3G, ... dans les salles de séminaire et de conférence. (Dans quelques années, comment passerions-nous les examens autrement?)
Je suis un peu perplexe que les gens trouvent cela impoli. Je pourrais comprendre s'ils faisaient du bruit, ou s'ils interrompaient parce qu'ils doivent poser une question parce qu'ils ont manqué quelque chose, mais être bouleversé parce qu'ils ne prétendent pas vous accorder toute leur attention?
@Hurkyl: Mon esprit est ahuri que votre esprit est ahuri. C'est un comportement incroyablement grossier.
@Ben: Est-ce impoli parce qu'il fait réellement quelque chose de problématique, ou est-ce juste une de ces choses où certaines personnes sont offensées si vous ne participez pas correctement à un rituel?
@DCTLib: Avez-vous réellement vérifié qu'ils étaient * multi * -tasking? Comme dans, savez-vous qu'ils ne regardaient pas simplement leurs téléphones paresseusement et ne mettaient pas toute leur attention sur la présentation qu'ils entendaient? (par exemple, savez-vous s'ils faisaient également attention à leurs téléphones, plutôt que de simplement les regarder?)
Étant une personne polie et attentionnée, j'essaie toujours de paraître intéressée et éveillée pendant les présentations. C'est, bien sûr, tout un acte. En réalité, je pense à autre chose, comme tout le courrier que j'ai à lire.
@Mehrdad Eh bien, ils tapaient - pour que cette action ait un sens, ils doivent réserver des ressources cognitives pour cette tâche.
Je lis cet article en ce moment pendant la présentation: D
Seize réponses:
#1
+79
Wolfgang Bangerth
2015-08-20 03:03:36 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Mon attitude face à la vie est d'épargner mes capacités mentales aux choses que je peux affecter et changer. Oui, c'est ennuyeux de voir des gens à un atelier ne pas faire attention. Non, je ne peux rien faire dans le moment qui (i) changerait leur comportement, tout en (ii) ne me ferait pas paraître mesquin.

Alors, désengagez-vous de ces sentiments. Concentrez-vous sur les membres de votre public qui prêtent attention et interagissent avec vous. Prenez la résolution d'avoir une excellente première diapositive pour votre prochaine conférence qui pourrait influencer l'un des deux (ou peut-être les deux!) Pour être entraîné dans la discussion. Ce sont les choses que je peux affecter.

Exactement ça. Après tout, si vous participez à une conférence, il est fort probable que votre sujet soit trop spécial pour peut-être 80% de votre public pour être vraiment compréhensible. Les 20% qui comprennent vous suivent probablement même s'ils ne semblent pas l'être (peut-être en recherchant un article pertinent sur arXiv ou autre). Les 80% ont besoin de savoir à peu près sur quoi vous travaillez, et ils peuvent probablement le lire à vue; ils font cela depuis des siècles, à chaque conférence et ils maîtrisent cette capacité.
J'aimerais prétendre que ceux qui regardent les téléphones ou les ordinateurs portables recherchent simplement quelque chose de lié, mais en réalité, ils ne font probablement tout simplement pas attention du tout. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas quelque chose que je peux réparer à ce moment précis. Il veut juste que j'apprenne à faire de meilleures présentations.
Ce qu'a dit @WolfgangBangerth. Il y a eu des moments où j'ai dû envoyer un texto à un collègue pour convenir d'un rendez-vous dans la demi-heure suivante. J'ai également eu une batterie d'ordinateur portable épuisée et j'ai dû prendre une note ou deux sur mon téléphone (à propos de la présentation). Certains comportements - mais pas tous! - sont acceptables. Lorsque vous parlez, concentrez-vous sur ceux qui y prêtent attention et espérez que ceux qui semblent ne pas l'être vraiment.
#2
+75
Stephan Kolassa
2015-08-19 23:04:46 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je vais proposer un point de vue dissident.

J'utilise souvent mon appareil mobile (smartphone, ordinateur portable, peu importe) lors d'une conférence - parce que je prends des notes dessus!

J'écrivais mes notes sur papier, puis je les transcrivais dans mon fichier TXT de vidage cérébral géant (très facile à rechercher, c'est pourquoi la numérisation n'est pas une solution) ... jusqu'à ce que je remarque que je remets toujours le transcrire une partie jusqu'à ce que j'aie perdu mes notes papier. Depuis lors, surtout si un discours est pertinent , je prends des notes sur mon téléphone, donc je peux copier & coller les notes directement dans mon TXT.

Ne le fais pas immédiatement. sauter à la conclusion que les gens qui manipulent leurs appareils électroniques ne font pas attention.

(Si j'utilise mon ordinateur portable, je vais m'asseoir à l'arrière, car je sais que mon clavier peut être gênant.)

Lorsque je sors mon téléphone pendant une conversation, c'est souvent parce que je veux rechercher une définition ou me rafraîchir la mémoire d'un détail pertinent.
J'ai même sorti mon téléphone pour rechercher des informations sur un collègue (qui ne possédait pas de smartphone) assis à côté de moi et qui se posait des questions sur quelque chose dans la conférence.
Cela justifie l'utilisation * occasionnelle * d'un appareil, mais pas une utilisation permanente.
J'utilise un ordinateur portable / smartphone pendant une conférence, car j'ai besoin de quelque chose à faire après que je ne puisse plus suivre la conférence. Le rythme d'une conversation est toujours faux. Le présentateur passe trop de temps sur les parties qui me semblent évidentes, sans décrire le fond et les parties romanes / non triviales de manière suffisamment détaillée. Parfois, j'ai besoin de réfléchir à quelque chose que la présentation a dit pendant un moment, mais je ne peux pas interrompre la discussion pendant que je le fais. En conséquence, je perds généralement la trace d'un discours de recherche après les premières minutes, même lorsque j'essaie activement d'écouter.
Vous pouvez faire la différence quand quelqu'un écoute activement et prend des notes et que quelqu'un prend juste de la place et sexto ou joue à Words With Friends. Vous savez très bien que ce que le PO décrit n'est pas ce que vous décrivez.
C'est un point brillant, car cela permet à l'orateur de * supposer * que tout le monde prend des notes même si en fait ils ne font pas du tout attention. Tout le monde est content.
C'est une mauvaise réponse. Si vous choisissez sérieusement de prendre des notes sur votre téléphone, soit vous suivez des cours trop simples, soit vous êtes le plus gros utilisateur de téléphone du monde occidental. J'ose dire que la saisie est la plus rapide, l'écriture puis la retaper étant la deuxième plus rapide et la saisie mobile la plus lente.
@insidesin: Je ne parle pas (et la question ne fait pas référence à) * conférences *, mais à * séminaires *. Au moins d'après mon expérience, je prendrai beaucoup moins de notes dans les séminaires ou les conférences que dans les conférences, car cela suffit amplement pour comprendre les points principaux, pas les détails (que vous devez capturer dans une conférence). Je conviens que prendre des notes avec un téléphone pendant les conférences est beaucoup plus difficile.
Les séminaires devraient être moins de notes, plus d'interaction et plus d'écoute, donc c'est peut-être encore pire. Mais oui, je comprends. Je pense toujours que la prise de notes mobile est un peu une perte de temps alors qu'il y a tellement de meilleures options disponibles.
@insidesin, si je veux prendre des notes copieuses (par exemple, une conférence), il n'y a pas de stylo et de papier, mais si je ne m'attends pas à écrire beaucoup, le téléphone est rapide. Lors d'une conférence, je tape souvent sur mon ordinateur portable - la plupart des discussions ne mènent qu'à quelques lignes de notes, mais je peux en rédiger assez rapidement si besoin. Comme le téléphone, il est consultable. La saisie mobile n'est pas nécessairement lente, surtout si vous n'êtes pas trop préoccupé par la perfection - ses erreurs sont parfois étranges.
Pour être clair: êtes-vous seulement offensé, ou leur comportement vous distrait-il réellement? Dans ce dernier cas, pourquoi ne pas demander aux participants d'éteindre leur téléphone portable de manière sournoise / humoristique sur la diapositive 0?
Avec tout le respect que je vous dois, bien que de nombreuses personnes prennent des notes, je me suis assis derrière de nombreux conseillers de thèse pour vérifier leur courrier électronique ou faire d'autres travaux pendant la défense publique de leur étudiant. Je comprends que les "choses importantes" se produisent dans la défense de la porte fermée, mais pensez à l'exemple qui donne!
#3
+48
o-0
2015-08-19 19:34:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si vous présentez un sujet et que le public ne profite pas de votre expérience et de vos connaissances, c'est leur perte et non la vôtre. Cependant, deux choses me sont venues à l'esprit à propos de ce sujet:

  1. Rendre votre présentation plus interactive : je ne dis pas d'apporter de gros amplificateurs et de faire exploser la musique et lancez des t-shirts gratuits à la foule, mais vous pouvez engager le public avec le sujet sur lequel vous travaillez. Vous pouvez leur poser des questions, sur leurs connaissances antérieures sur le sujet et construire la présentation autour de cela. Si le présentateur regarde le terrain, ne prête pas attention au public ou ne pose aucune question, il n'obtiendra pas le respect qu'il mérite.

  2. Ne portez pas de jugement sur le comportement du public : ne soyez pas un présentateur peu sûr de lui et réfléchissez tout de suite négativement pourquoi le public fait cela ou cette. Peut-être ont-ils tweeté la qualité de votre présentation. Vous ne savez pas ce qu'ils font, alors ne gaspillez pas d'énergie sur les raisons pour lesquelles le public fait ceci ou cela, vous êtes le capitaine dans cette salle et vous devriez prendre le contrôle de votre présentation et de votre public en même temps.

Je ne pense pas que je pourrais résister à l'attrait d'intégrer une petite fouille pointue (mais amicale) sur les observateurs d'écran dans la partie interactive.
Je reconnais que le meilleur moyen de réduire l'utilisation des smartphones est d'être plus engageant. Cependant, je ne jetterais pas l'idée de t-shirt gratuit si rapidement - après tout, il est difficile d'attraper un t-shirt gratuit avec un téléphone portable à la main. ; ^)
#4
+23
paul garrett
2015-08-20 04:26:03 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour faire écho à certaines des autres réponses et commentaires qui suggèrent d'essayer simplement de "s'en remettre": la version pré-téléphone portable / Internet de ceci était un professeur principal lisant leur courrier: déchirant bruyamment des enveloppes ouvertes, parfois de grandes enveloppes en papier manille avec des pré-impressions envoyées (par courrier physique), mais invariablement des dizaines d'enveloppes déchirées. Beaucoup plus bruyant que de regarder les téléphones portables. Oui, vous penseriez que s'ils étaient loin de leur campus d'origine, ils n'auraient pas de tas de courrier à traverser ... mais à cette époque, retarder l'examen de tout le courrier physique importun était l'analogue du retard d'aujourd'hui pour déterminer ce que à voir avec une inondation de courriels.

Et puis il y avait / il y avait le style de "porter un bloc-notes" à toute discussion: réfléchir et annoter, tout en accordant un peu d'attention au orateur. Cela a du sens si l'on est assez expert, assez expérimenté pour «écouter des discours», etc. Les remarques sur le "multitâche réussi" sont tout à fait pertinentes pour les professionnels expérimentés: ils savent souvent assez précisément combien d'attention est nécessaire pour une tâche donnée ... et peuvent contrôler l'allocation ... et ainsi faire beaucoup plus chaque jour.

Le fait est qu'il ne s'agit pas de la manière du téléphone portable, mais de la culture de "l'écoute des conversations". Vraiment, d'un point de vue assez expert, la plupart de ces discussions ont un taux d'information très faible (relatif!). Certes, une personne intéressée à faire «sentir bien» l'orateur jouerait le rôle ... mais si l'on fait énormément d'assiduité à des discussions douteuses, l'objectif de «faire en sorte que l'orateur se sente mieux dans sa peau» devient moins clairement une priorité élevée.

(Il est certain qu'être pas si évident sur le multitâche est une "grâce", mais / et il semble irréaliste d'attendre uniformément que les universitaires visent cela. ..)

Les hypothèses resp. les expériences qui sous-tendent cette réponse soulèvent la question: pourquoi donnons-nous des conférences?
@Raphael, Je suppose que parfois nous donnons des conférences parce que nous avons _à_. Parfois parce que nous voulons essayer d'avoir plus d'impact sur les autres (par «affect», par exemple) qu'un PDF inerte ou un morceau de papier ne le pourrait. Parfois, cet impact est «en étant vu». Bien sûr, les séminaires sont souvent un environnement très bruyant ... mais, sans doute, moins bruyant que "Internet". Pas l'idéal dont on aurait pu rêver. Pourtant, pas clair que tout le monde veut une "figure héroïque" (comme dans certains séminaires célèbres du passé) qui dirige les choses avec une poigne de fer, etc., imposant la civilité. La petite impolitesse n'est pas le pire prix à payer ...
Oh, vous faites un bon point accessoire. L'hôte du séminaire pourrait appliquer les politiques! Cela pourrait en fait être une réponse appropriée.
C'est le travail de l'orateur de créer un discours qui gardera le public ravi. Certaines personnes viendront comme un geste poli à l'invitant pour remplir l'auditoire; parfois pour découvrir quelque chose de nouveau à apprendre. Mais cette politesse / intérêt doit être égalée par l'orateur. Si 200 personnes passent une heure de leur vie dans une conférence peut-être pas dans leur domaine d'intérêt principal, elles méritent d'en tirer quelque chose. Ceci, pour le moins dire, ne se produit pas toujours. Si les gens s'assoient discrètement à l'arrière avec des ordinateurs portables ouverts, leur bonne volonté à venir ne correspond peut-être pas à la qualité ou à la pertinence de la discussion.
#5
+19
Danny Ruijters
2015-08-19 19:08:08 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je reconnais que leur comportement était très impoli, et il vaut mieux continuer à regarder les téléphones intelligents ou les ordinateurs portables pendant une conversation au minimum absolu.

Cela dit, je pense que tout autre chose que ce que vous avoir fait (en essayant d'ignorer leur comportement) aura très peu de chances d'avoir un résultat positif pour vous. Si vous abordez leur comportement, même de la manière la plus polie, ils se sentiront probablement fâchés contre vous (ou pire). Je ne vois pas comment vous pourriez en bénéficier.

J'ai vraiment adoré les conférenciers qui imposaient «pas de téléphone portable», etc. dans leurs conférences. J'ai adoré! Bien que je ne sois pas assez stupide pour perdre une conférence comme celle-là sur mon téléphone * et * la taille des conférences était assez petite ... 30-60.
@insidesin Mon patron a établi une telle règle dans environ 200 conférences d'étudiants. Même s'il n'aurait aucun moyen réel d'appliquer la règle, si la pression venait à se faire, les étudiants emboîtent généralement le pas; ils * sont * dépendants, après tout. La rétroaction a été extrêmement positive; les élèves motivés se rendent compte que les écrans dans leur champ de vision sont une distraction terrible.
#6
+13
jvriesem
2015-08-24 03:33:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En tant que conférencier, votre travail consiste à parler .

C'est le travail de l'hôte (ou du modérateur) de rendre l'environnement accueillant pour l'orateur. Si vous voulez que le public se comporte d'une certaine manière, parlez-en à l'hôte / modérateur et demandez-lui de le mentionner et de l'appliquer. Personne n'a la tâche d'exiger l'attention ou le respect d'un public.

Il est assez normal que les gens s'assoient pendant une conférence parce qu'ils étaient à l'avant et à l'après. Pour eux, le discours actuel est un peu une pause. Est-ce distrayant? Cela peut être, en particulier pour le présentateur. Est-ce impoli? Souvent, mais pas toujours, et ce n'est presque jamais prévu.

Considérez votre opportunité de parler - et l'attention de votre public - comme un privilège et non comme un à droite . Soyez reconnaissant envers ceux qui vous accordent leur attention et ignorez le reste. Si vous faites une bonne présentation, ce sera leur perte.

Y a-t-il une rupture de respect? Oui. Devrions-nous faire de notre mieux pour l’inverser? Oui , mais cela commence avec nous-mêmes et avec les jeunes. Apprenez à vos enfants (si vous en avez) et à vos élèves (si vous en avez) et à ceux qui vous admirent à être respectueux.

Vous pouvez gagner le respect , mais quiconque exige que cela a l'air mal.

Il h! Oui, "exiger le respect" conduit à toutes sortes de problèmes ...
#7
+6
David Richerby
2015-08-21 00:09:27 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il est quelque peu impoli et distrayant de s'asseoir au premier rang et de ne pas faire attention de toute évidence. Mais pas de chance. Vous n'êtes pas un enseignant, vous n'avez donc pas le droit d'attirer l'attention de votre public. Concentrez-vous sur les membres du public qui prêtent attention à ce que vous avez à dire: cela vous aidera à éviter les distractions, tout en vous concentrant sur les personnes qui en bénéficieront le plus.

#8
+5
aparente001
2015-08-20 08:50:55 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Pour moi, le principal problème serait la distraction.

Il existe une technique utilisée par de très bons professeurs de lycée. Déplacez-vous un peu pendant que vous donnez une conférence, en passant juste un peu de temps supplémentaire dans la zone près de la personne distrayante. La proximité supplémentaire pendant quelques instants rendra probablement le (s) personnage (s) incriminé (s) un peu timide et donc moins distrayant. Vous n'avez pas besoin d'être flagrant à ce sujet. Plus cela est subtil, mieux cela fonctionne.

L'autre chose que vous pouvez faire est de prendre un dossier en papier manille ou quelques morceaux de papier ou quelque chose du genre, et de le maintenir dans une position aussi discrète que possible, cela bloquera sur le téléphone utilisé au premier rang de votre vue. Cela aidera votre concentration.

J'ai vu un orateur qui traversait toute la salle de séminaire pendant son discours, jusqu'à l'arrière de la salle et à l'arrière. C'était très efficace. Cependant, c'était lors d'une école d'été avec un conférencier senior et un public junior. Je ne sais pas comment cela serait pris dans l'autre sens.
@gerrit En tant que membre du public, je trouverais cela * extrêmement * ennuyeux. Quand quelqu'un vous parle, il se tient devant vous, où vous pouvez le voir, établir un contact visuel, voir ses expressions faciales et se sentir impliqué dans la «conversation», même si le discours est à sens unique. S'ils se tiennent derrière moi, ils peuvent aussi bien être un haut-parleur.
@DavidRicherby - Étant donné que les utilisateurs de téléphones sont au premier rang, vous n'avez pas besoin de vous tenir derrière qui que ce soit. Notez également que vous n'avez pas besoin de continuer à bouger pendant les 50 minutes.
@DavidRicherby En fonction de la taille de la pièce, marcher vers l'arrière vous permet d'interagir avec ceux qui sont assis à l'arrière en premier lieu. Tant que vous équilibrez les choses, je ne vois pas de problème majeur à le faire.
@Raphael Vous pouvez interagir avec des personnes au fond de la pièce dans une mesure raisonnable, quoique imparfaite, tout en étant debout à l'avant. Marcher au fond de la salle signifie que vous avez tourné le dos à la majorité de votre public, en les excluant fortement. De plus, dans la plupart des séminaires, il y a beaucoup de sièges vides. Si les personnes à l'arrière voulaient interagir avec, elles auraient généralement pu choisir de s'asseoir beaucoup plus près de l'avant.
Les gars, les gars. Cela n'a pas d'importance. Les secousses avec les téléphones étaient au premier rang.
@DavidRicherby Je l'aime un peu, du moment que j'entends. C'est comme s'ils regardaient physiquement et essayaient de comprendre le même problème que vous, cela fonctionne bien avec de nouveaux concepts, pas tellement avec la «théorie standard».
@gerrit: J'ai demandé à quelqu'un de faire ce tour de force il y a quelques mois (présentateur de la Garde nationale sur la préparation aux catastrophes). J'ai trouvé cela très pénible (je * veux * faire attention à lui, mais avec des sièges fixes, il sort de mon cadre de vision), et en fait plutôt menaçant (étant donné le sujet et que j'ai suivi un cours de défense où permettre cela serait être saisi comme une opportunité de vous attaquer).
@DanielR.Collins - Je le répète, l'idée de marche vers l'arrière est entièrement tangentielle à ma réponse.
#9
+4
Count Iblis
2015-08-20 08:46:38 UTC
view on stackexchange narkive permalink

La grande majorité des personnes assistant à un séminaire qui a lieu régulièrement (par exemple, chaque semaine à une heure fixe) le feront régulièrement. Ils peuvent parfois être très intéressés par le sujet et à d'autres occasions, ils peuvent être moins intéressés. Pour certains professeurs plus âgés, c'est leur temps de sieste habituel.

#10
+4
jakebeal
2015-12-22 22:53:42 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Encore une tactique utile à ajouter à celles déjà discutées: concentrez-vous sur les personnes qui apprécient votre discours.

Cette astuce m'a été enseignée par un professeur dont je trouve le style de cours excellent. Dans chaque public, il y aura une gamme de réactions. Certaines personnes aimeront plus le discours que d'autres, et si vous vous laissez remarquer ces personnes, leur sourire et leur hochement de tête auront un effet de rétroaction positif sur vos émotions concernant le discours. Cela conduit à un meilleur discours, ce qui conduit à plus de sourires, etc.

La même chose se produit en sens inverse: si vous faites attention aux personnes qui ignorent ou n'aiment pas votre discours, alors l'impact émotionnel négatif aura tendance pour dégrader votre qualité de prestation, en vous retournant dans la direction opposée.

Le merveilleux corollaire final: si vous êtes dans le public pour un ami et que vous voulez que son discours se passe bien, la meilleure chose à faire ce que vous pouvez faire est de sourire.

#11
+3
alephzero
2015-08-20 02:13:46 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous ne pouvez probablement pas faire grand-chose à leur sujet, à moins que leur comportement ne soit si dégoûtant que vous puissiez vous en sortir avec un «chahut inversé» de votre part au public. (Par exemple, "Le prochain lemme est si évident que vous devriez être en mesure de le prouver en jouant à un jeu sur votre iPad, alors je vais continuer ...") Il est préférable de pratiquer cela d'abord dans votre club de stand-up local. ;)

Je suppose que vous étiez en contact visuel avec le public, sinon vous n'auriez peut-être pas remarqué ce qui se passait du tout. Une bonne stratégie consiste à rechercher quelques auditeurs qui sont attentifs et à concentrer votre contact visuel sur eux pour maximiser la quantité de commentaires que vous recevez. Si vous pouvez choisir trois ou quatre personnes dans différentes parties de la salle, la plupart des autres spectateurs supposeront inconsciemment que vous les «regardez» également.

Le pire exemple de cela qui a il m'est arrivé non pas un séminaire académique, mais un concert musical où j'étais soliste. Une fille adolescente de l'un des organisateurs du concert était assise au premier rang et ignorait complètement le concert tout en faisant ses devoirs d'école, avec un brassage intermittent de papier, la chute de livres et de stylos, etc. J'ai fait remarquer à l'organisateur par la suite que sa fille semblait avoir apprécié la musique. La seule réponse fut un regard plutôt douloureux.

Votre suggestion est passive-agressive. Cela ressemble à une blague, mais cela ne se révèle comme une blague que si vous êtes connu pour faire des blagues et que votre public vous connaît très bien (en général, cela fonctionne dans de petites communautés «fermées»). Oui, vous pouvez être passif-agressif, mais les gens détestent être la cible de cela, et la cible de l'apparence des autres. Si vous êtes prêt à être détesté, allez-y.
Je suis d'accord que l'approche «chahut» n'est pas pour tout le monde ou pour toutes les occasions. Si vous ne pouvez pas «lire» le public pour juger de sa réaction, vous ne devriez probablement pas l'essayer. Cependant, je ne vois rien de passif-agressif dans la stratégie de mon deuxième paragraphe.
Ouais, désolé, je n'étais pas assez précis.
"concentrez votre contact visuel" sur quelques bons auditeurs - excellent.
#12
+3
Daniel
2015-12-22 21:35:04 UTC
view on stackexchange narkive permalink

"Comment gérer les gens qui regardent leur téléphone portable pendant ma présentation?"

Vous ne le faites pas. Tant qu'ils ne font pas de bruit, vous devriez être heureux qu'ils aient pris le temps d'être là. Si cela peut vous aider, faites semblant qu'ils parlent à tous leurs amis de la superbe présentation à laquelle ils participent. Maintenant, celui-ci dépend de la culture, mais au cas où vous estimeriez que vos collègues supérieurs sont trop impolis ou ont offensé votre honneur, vous pouvez toujours les défier dans un duel; faites juste attention avant de les gifler avec votre gant car les duels sont aujourd'hui illégaux dans certains pays et vous ne voulez pas aller en prison simplement parce que quelqu'un n'a pas prêté attention à votre présentation.

#13
+2
Davidmh
2015-08-25 14:52:57 UTC
view on stackexchange narkive permalink

L'état d'esprit que j'ai en enseignant: si mes élèves s'ennuient pendant le cours, c'est moi qui suis ennuyeux. C'est ma faute, donc il ne sert à rien de s'énerver contre eux. Il en va de même si les gens dorment: soit je les ennuie, soit ils prennent des médicaments qui les rendent somnolents: de toute façon, ce n'est pas leur faute, et c'est probablement la mienne.

Il en va de même pour un discours, il est ma responsabilité d’être engageant, clair et globalement, de faire une présentation utile. Avec un hic supplémentaire: un discours de recherche est quelque chose de très spécifique, et ne peut pas toujours être entièrement transmis dans l'abstrait. J'ai assisté à de nombreuses conférences qui semblaient intéressantes, mais je me suis rendu compte au bout de cinq minutes qu'elles parlaient à un niveau complètement différent ou adoptaient une approche radicalement différente de ce qui m'intéresse. À titre d'exemple, j'assisterais à une conférence sur l'apprentissage automatique appliqué à la biologie intéressée par l'apprentissage automatique, mais cela peut s'avérer plus lourd sur la partie biologique, et me perdre rapidement.

Si je ne peux pas suivre un discours, il ne sert à rien que je regarde aux toboggans; alors je ferais mieux de faire quelque chose de mieux que de perdre mon temps. Nous sommes tous des adultes consentants, je n'ai pas à faire le tour des policiers pour savoir quoi faire. De plus, si de nombreuses personnes ont choisi de ne pas m'écouter, c'est un mauvais signe que je devrais reprendre et réparer avant mon prochain entretien.

#14
+1
Raphael
2015-08-23 14:33:26 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Paul Garret fait valoir un bon point dans un commentaire qui, à mon avis, mérite sa propre réponse.

Si c'est une chose normale, certaines règles de base peuvent avoir du sens: ne parlez pas trop longtemps, ne répondez pas aux questions ouvertes, ne répondez pas aux appels pendant votre participation et, peut-être, n'utilisez pas d'appareils électroniques pendant que quelqu'un donne une conférence.

En supposant qu'il y ait un hôte pour ce séminaire, c'est-à-dire que la personne qui envoie l'invitation, parle-leur. Demandez-leur d'établir un ensemble de règles et de les appliquer . Vous pouvez proposer une règle concernant vos souhaits.

#15
+1
Bajie
2015-12-23 14:43:26 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je suis d'accord avec la réponse de Dave Rose

La chose la plus importante que vous pouvez faire est de garder la discussion intéressante. De cette façon, les gens regarderont votre power point même s'ils je n'ai aucune idée de ce qu'il y a dessus. Ce que j'ai remarqué de ma propre expérience à la fois en tant que membre du public et en tant qu'orateur, c'est que les gens s'éloignent quand il y a quelque chose / quoi que ce soit qu'ils ne comprennent pas.

Donc, beaucoup d'images, beaucoup de résumé, beaucoup de prévisibilité dans votre discours (comme la réutilisation de diapositives mais avec des mots différents), beaucoup de mots rapides "Quand, pourquoi, quoi, comment ... . "mais assurez-vous également que tous sont expliqués de manière satisfaisante.

Par exemple:

  1. Beaucoup de gens mettent une seule image / figure sur une diapositive et se promènent ensuite pendant 5 minutes. N'oubliez pas que votre public doit digérer tout ce que vous dites, ce qui peut être très difficile à suivre si le contenu est technique. Ce que je ferais, c'est de mettre juste assez d'informations sous la figure sur la diapositive PowerPoint pour qu'elle s'explique d'elle-même. Donc le public n'a jamais l'impression d'avoir tout perdu de vue et mon discours est comme du matériel supplémentaire.

  2. De plus, plus le matériel est technique, plus il a besoin de motivation. Par exemple, lorsque certains orateurs expliquent une méthode ou un algorithme, ils sautent rapidement au tableau noir et commencent à configurer l'ensemble du problème. Mon approche consiste toujours à choisir l'exemple le plus simple imaginable pour montrer la grande idée, puis à conduire le public vers des exemples plus impliqués. J'utilise rarement le tableau noir d'ailleurs parce que le public a tendance à faire son petit truc quand on lui montre son dos, j'utilise le tableau noir pour dessiner des images, rien de plus.

  3. Vous pouvez toujours ramener votre public quand il s'éloigne. Vous pouvez ajuster le ton de votre voix, paraître plus excité "Regardez ce résultat, n'est-ce pas merveilleux". J'ai vu un présentateur très expérimenté qui insère des images de ses enfants (avec d'autres trucs aléatoires comme des animaux) dans les diapositives et les laisse parler. Les gens s'intéressent aux enfants. Faites cela.

Dans l'ensemble, un présentateur peut faire beaucoup pour rendre le discours intéressant, et c'est la CLÉ pour garder votre public concentré. Plus c'est intéressant, moins ils feront autre chose comme regarder leur téléphone ou iPad ou leur ordinateur portable. Cela fonctionne particulièrement bien pour votre public de première ligne.

#16
-4
Christos Hayward
2015-08-22 03:04:16 UTC
view on stackexchange narkive permalink

C'est une question difficile, à mon avis. Et j'ai beaucoup d'avis; voir Technonomicon pour une petite tranche.

Une chose que vous ne devriez pas dire (peut-être qu'un commentateur aura une meilleure idée) est de dire:

" J'ai travaillé dur sur toute cette présentation pour vous donner le meilleur de moi-même, et je ne peux pas vous donner le meilleur de moi si votre attention est partagée entre moi et un smartphone. Alors pourquoi n'avons-nous pas quelques minutes de silence pour publier ces derniers e-mails, ou tout ce qui sera distrayant si nous intervenons, et nous serons tous en mesure de faire en sorte que la conférence se déroule bien. "

Dans un cadre non académique, il y a un célèbre restaurant (cols bleus) où ils sonnent un buzzer odieusement fort si quelqu'un utilise le téléphone portable. Le mur a une plaque murale disant: "Nous n'autorisons pas les téléphones portables dans ce restaurant. Si vous êtes quelqu'un de si important que vous devez être sur un téléphone portable, vous devriez manger dans un endroit beaucoup plus haut de gamme."

Citant le commentaire de CapeCode à la question initiale: "Des conseils terribles et terribles. Cela signifie que vous vous laissez distraire, vous et tout le public, par un coup insignifiant pour votre ego. Ignorez-les." Vous arrêtez la conversation et perdez le temps de tout le monde pour un gain d'attention douteux.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...