Question:
Qui détermine si un professeur est titulaire ou non?
InquilineKea
2012-03-21 06:31:55 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le département le détermine-t-il ou le président détermine-t-il la durée du mandat après que le département le recommande? Ou le processus se déroule-t-il dans les deux sens?

Et comment cela varie-t-il d'une institution à l'autre?

Vous pouvez répondre à cette question par une rapide [recherche Google] (http://www.google.com/search?q=how+does+a+professor+get+tenure), qui renvoie quelques résultats très utiles.
Deux réponses:
#1
+39
JeffE
2012-03-21 07:46:54 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Voici comment cela fonctionne dans mon université. Il y a plusieurs couches de votes; J'ai vu des professeurs refusés à presque tous les niveaux. Une fois qu'un vote négatif est pris à n'importe quel niveau, il est essentiellement impossible pour le candidat de récupérer sans appel officiel. (Le processus d'appel est compliqué.) D'un autre côté, je connais des décisions négatives qui ont fait l'objet d'un appel à presque tous les niveaux.

  • Avril: le candidat soumet son CV et autres éléments de soutien

  • Mai: Le comité de promotion du département prend une décision positive ou négative sur l'opportunité de poursuivre le dossier d'occupation. Un très petit nombre de décisions négatives sont prises ici , mais uniquement dans des cas vraiment flagrants.

  • Mai: le chef de service choisit un sous-comité de trois ou quatre professeurs du comité des promotions et de la titularisation pour guider le dossier dans le département.

  • Juin: Le département sollicite des lettres de recommandation, certaines émanant de personnes proposées par le candidat, mais une majorité de personnes choisies indépendamment par le sous-comité.

  • Août: Le sous-comité rédige une évaluation interne des réalisations / potentiel du candidat en matière de recherche / enseignement / service.

  • Septembre: Le sous-comité présente le cas complet (CV et déclarations du candidat, évaluations internes et lettres de recommandation) à l'ensemble du comité départemental. Le comité vote s'il convient de recommander la permanence. La plupart des décisions négatives sont prises ici. Le rejet d'une recommandation positive à un niveau supérieur est assez embarrassant pour le ministère; cela indique que soit le ministère n'a pas fait une évaluation approfondie, soit (pire) a tenté de cacher ou d'excuser une lacune évidente dans le dossier du candidat. Ce niveau a donc tendance à être le plus strict.

  • Octobre: ​​le chef de service rédige une lettre d'une page résumant le cas et le vote du département, et transmet le dossier complet au doyen.

  • De novembre à décembre: le comité de promotion du collège procède à sa propre évaluation du candidat et vote s'il doit recommander la titularisation. Les évaluations sont plus susceptibles d'être fondées sur des mesures de la réputation et de l'impact (reflétées dans le dossier de publication, les modèles de citations, l'historique de financement et les lettres de recommandation) que sur la qualité réelle de la recherche. Les professeurs du département du candidat sont exclus de toute discussion. Certaines décisions négatives sont prises ici.

  • Janvier: le doyen rédige une lettre d'une page résumant le cas et le vote du comité, et transmet le texte complet paquet au prévôt.

  • Février-avril: Le comité de promotion du campus fait sa propre évaluation du candidat (principalement, mais pas entièrement, en se concentrant sur le respect des procédures appropriées) et vote pour recommander ou non la titularisation. Les professeurs du collège du candidat sont exclus de toute discussion. Un très petit nombre de décisions négatives sont prises ici. Les décisions négatives à ce niveau sont plus susceptibles d'entraîner des problèmes d'enseignement (ou de politique brute) que de recherche, car les mesures de la qualité et de l'impact de la recherche varient énormément sur le campus.

  • Mai: Le prévôt écrit une lettre d'une page résumant le cas et la recommandation du comité et transmet le dossier complet au chancelier et au président de l'université. Le prévôt informe également le candidat de la recommandation du comité. Officiellement, c'est la première nouvelle que le candidat reçoit au sujet de son cas.

  • Juillet: La chancelière et le président approuvent les recommandations du prévôt, puis les transmettent au conseil d'administration, qui les approuve à nouveau. (Officiellement, je pense que l'un de ces trois éléments peut annuler toute recommandation de promotion, mais je ne l'ai jamais vu se produire, et cela provoquerait probablement une révolte du corps professoral.)

Oui, l'ensemble du processus prend vraiment 15 mois.

C'est presque exactement le calendrier de notre université.
J'ai une question: quand une faculté est promue de l'asst. associer ou ce dernier au prof., la procédure est-elle la même? La faculté devrait-elle soumettre une demande pour considérer sa promotion?
Wow - très intéressant - merci beaucoup pour l'excellente analyse! En passant, le président de l'université ne pourrait-il pas également refuser la titularisation? Ou peut-être pas dans votre université? J'ai lu que Larry Summers avait en fait spécifiquement refusé la permanence à quelques professeurs de Harvard.
@Bravo: Les délais de promotion sont presque identiques, sauf que la date de début (# années depuis la dernière promotion) est plus flexible. Le comité P&T du département se réunit au printemps pour passer en revue tous les professeurs associés et décider qui proposer. En ignorant les termes d'ordre inférieur, dès que le comité pense que le cas d'un professionnel à part entière sera couronné de succès, il est présenté.
@InquilineKea: Je pense que vous avez raison; en principe, le chancelier et le président peuvent également refuser la titularisation. Mais je n'ai jamais vu cela arriver, et la réponse de la faculté impliquerait probablement des fourches et des torches. J'ai modifié la dernière puce de ma réponse.
Une faculté qui a été refusée peut-elle présenter une nouvelle demande plus tard (après un an ou plus), ou cela nécessiterait-il de passer le processus d'appel?
@Pandora En règle générale, la décision relative à la titularisation est «ouverte ou non» - Soit la décision (ou l'appel) est positive, et vous êtes titulaire, soit la décision (et l'appel, le cas échéant) est négative, et vous avez un an pour trouver un autre poste autre part. Mais un professeur titulaire dont la promotion a été refusée a toujours la certitude qu'il peut présenter une nouvelle demande plus tard (généralement après au moins deux ans).
Quelle est la taille du département dans ce modèle?
N'importe où de 15 à 100 professeurs.
#2
+3
Suresh
2012-03-21 06:56:46 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le processus varie d'un endroit à l'autre, mais dans la plupart des endroits, la détermination technique est faite par le département et dans une certaine mesure par le collège. Les niveaux d'approbation plus élevés se concentrent principalement sur la question de savoir si les procédures appropriées ont été suivies.

Cela dit, lorsque les choses tournent mal, elles peuvent mal tourner à n'importe quel niveau. Habituellement, c'est la politique qui fait dérailler les affaires aux niveaux supérieurs plutôt que les mérites purement techniques.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...