Question:
Calendrier d'un stage pendant le doctorat
Bravo
2012-03-16 15:22:53 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Supposons qu'il y ait un étudiant au doctorat en génie qui ne sait pas s'il doit rejoindre le monde universitaire ou l'industrie après son doctorat. Il ne veut pas prendre de risques et postule à des postes de stage au cours de son doctorat. Voici un dilemme: il est certain que le stage prenne un temps vital qu'il pourrait autrement consacrer à réfléchir à son problème de recherche. OTOH, quand il n'est pas entièrement dans la recherche, il est peu probable qu'il obtienne des postes de stage attrayants axés sur la recherche.

Comment un doctorant devrait-il planifier son stage de manière à ce que cela n'affecte pas sa recherche et constitue également une expérience très précieuse sur son CV de doctorat?

Quatre réponses:
#1
+21
Suresh
2012-03-16 20:06:59 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je pense que vous créez une fausse dichotomie en disant

que le stage est certain que le stage prenne un temps vital qu'il pourrait autrement passer à réfléchir aux problèmes de recherche

Les stages sont des lieux où surgissent parfois des problèmes VRAIMENT intéressants. Surtout en ingénierie, même si ce n'est pas critique, il est très important de garder un œil sur ce qui se passe dans l'industrie - le fossé entre l'industrie et le milieu universitaire est une question d'horizon temporel plutôt que la nature fondamentale du problème.

Bien sûr, vous devez avoir suffisamment d'expérience pour reconnaître des problèmes intéressants, ce qui remonte à la réponse de @ aeismail. Je dirai aussi que le faire à la fin de votre carrière n'est pas si mal non plus, car vous obtenez alors un entretien de trois mois pour un emploi. C'est comme ça que j'ai eu mon premier :)

#2
+19
aeismail
2012-03-16 16:38:47 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Il s'agit d'un problème "Boucle d'or" - vous devriez essayer de planifier un stage suffisamment tard pour avoir suffisamment d'expérience pour intéresser un sponsor de stage potentiel, mais suffisamment tôt pour que cela puisse avoir un effet sur votre long terme développement (si vous pensez que c'était une expérience suffisamment positive ou négative pour influencer vos sentiments).

En conséquence, je dirais que vous devriez généralement le faire au milieu de votre doctorat - probablement autour de votre troisième année ou deux (en supposant que vous êtes dans un programme d'études supérieures américain typique qui dure cinq à six ans pour un doctorat). Si vous êtes dans un système de style européen, où les cours ont été faits avant le début du doctorat, alors cela devrait être fait un peu plus tôt - peut-être à partir du milieu de la deuxième année.

C'est exactement ça. Si vous essayez de faire un stage trop tôt, tout ce que vous êtes susceptible d'obtenir ne sera pas assez intéressant du point de vue de la recherche.
#3
+2
Arash
2015-10-07 18:33:37 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Although the answers above are great, I would like to share a different perspective mainly because I disagree with necessarily waiting until the 3rd year of your Phd. In a lot of internships, you're exposed to new areas or new perspectives in the same area which can affect your current interests. Although school is good and working on research is even better, still, you learn work mainly at work.

#4
  0
Sayan
2015-10-09 07:13:35 UTC
view on stackexchange narkive permalink

I think internships are an accessory to research. I believe that the positioning and frequency of internships doesn't matter as long as they are relevant to one's PhD [by relevant I mean that if work done on internships could be written down on the final PhD dissertation and/or lead to meaningful publications]. Finding/Securing the correct internship that could positively propel one's PhD is a challenge, but it is doable.

I believe having the wisdom to decide whether an internship could contribute to one's research depends on where you currently stand in the PhD timeline. There is a distinction between a PhD student and a PhD candidate, which I want to point out as you mentioned both the terms.

A PhD candidate is an advanced PhD student, which means he/she is aware of the fundamental concepts of a particular research area (since a PhD candidate has successfully qualified the core requirements of a dept., which involves getting satisfactory grades in certain key courses for his/her specialization track). So he/she is in a better position (in terms of judgement) to not settle for just any internship (as there are significant amount of internship opportunities for PhD students [this of course depends on country/funding/discipline]), but only the ones that ties well with one's PhD goals. For instance if someone's specialization area is compilers, then doing an internship on quantitative research might not be very useful in the near term.

For PhD students (in first or second year), since they are (relatively) new in the field and learning the ropes (as majority of their time is spent on courses, reviewing/reading papers, and doing research in whatever time is left), seeking counsel from mentors/adviser regarding internship is fruitful. They could help in a multitude of ways.



Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...